jeudi 29 janvier 2009

Actualités – France

Valérie Létard préfère les régionales aux européennes pour mettre en valeur le Nouveau Centre


Dans une interview au quotidien Le Figaro, Valérie Létard, secrétaire d'État à la Solidarité et vice-présidente du Nouveau Centre, revient sur son refus d’être tête de liste aux prochaines élections européennes sur une liste d’union de la majorité présidentielle et de son envie de se présenter aux élections régionales à la tête d’une liste autonome du Nouveau Centre

LE FIGARO. - Nicolas Sarkozy a souhaité que vous conduisiez la liste de la majorité dans la région Nord aux européennes de juin. Pourquoi n'êtes-vous pas candidate ?
Valérie LÉTARD. - J'ai toujours dit que cette décision serait un choix partagé. Et c'est ce qui est arrivé puisque c'est une décision que j'ai prise en accord avec le président de la République et les responsables du Nouveau Centre. À chaque fois que j'ai évoqué ce sujet, j'ai toujours fait valoir ma position personnelle du fait de mes ­mandats actuels et la meilleure option stratégique pour la majorité. Et voilà pourquoi je ne serai pas candidate à cette élection. Dominique Riquet, le maire UMP de Valenciennes que je connais très bien puisque je préside la communauté d'agglomération, conduira la liste de la majorité.

Pourquoi n'êtes-vous pas candidate ?
Même si le débat européen me passionne, je ne peux pas me présenter devant les électeurs cette année alors que je me sens plus légitime et plus utile à la majorité en m'engageant pour les régionales de 2010 dans le Nord-Pas-de-Calais. C'est un combat que j'ai déjà mené. Je suis persuadée que l'occasion me sera donnée de battre la majorité socialiste l'année prochaine. L'UMP est en train de désigner ses chefs de file pour les régionales. Le Nouveau Centre va faire de même. Et aujourd'hui je suis candidate à l'investiture de mon parti pour la région.

Nicolas Sarkozy a-t-il été difficile à convaincre ?
Non, vraiment pas. Je n'ai jamais été en conflit avec le président de la République sur cette question. Il a bien conscience de mon souhait et il a bien compris mes intentions.

Votre parti est favorable a des listes communes aux européennes, mais l'UMP a présenté samedi ses têtes de file. Il n'y aura donc pas de tête de liste centriste ?
La composition des listes communes de la majorité n'a pas commencé. Mais quoi qu'il arrive, ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de tête de liste du Nouveau Centre qu'il n'y aura pas d'élus. Notre parti est encore jeune et les échéances européennes étaient les premières élections nationales depuis notre refondation. Soyez-en sûr, nous saurons faire valoir notre sensibilité européenne, même au sein de listes communes à la majorité.

Votre parti sera-t-il mieux préparé pour les régionales ?
Dans plusieurs régions, il y aura de vrais challenges que le Nouveau Centre est le plus à même de relever. Nous serons donc prêts.

© 2009 Le Figaro

Aucun commentaire: