jeudi 16 avril 2009

Actualités – France: Jean-Luc Bennahmias: le MoDem doit défendre "une troisième voie politique digne du XXI° siècle"

Intérrogé par les internautes sur le site lemonde.fr, Jean-Luc Bennahmias, candidat du Mouvement démocrate pour les européennes a précisé sa vision d’un parti qu’il a rejoint en quittant les Verts. Extraits

On a l'impression que François Bayrou est seul, pourquoi ne met-il pas plus en avant les autres responsables du MoDem ?

Que les différents médias invitent les autres personnalités du MoDem, et on ne parlera plus de François Bayrou comme d'un homme seul.

Ces prochaines élections européennes seraient-elles selon vous, un baromètre d'opinion quant à la popularité du modem en France?

Ce n'est pas le sujet. Mais chaque élection indique la position des différents partis dans l'échiquier politique. Il est évident que plus le score du Mouvement démocrate sera important, plus les échéances futures lui seront favorables.

En vous opposant continuellement à Nicolas Sarkozy ou à la reconduction de M. Barroso, ne craignez vous pas une coupure avec votre socle électoral, de centre droit?

Notre socle électoral, depuis la présidentielle de François Bayrou, est bien plus large que celui du centre droit. Il s'agit pour le Mouvement démocrate de défendre la possibilité, en France et en Europe, d'une troisième voie politique digne du XXIe siècle. Construire un mouvement qui réponde à l'humanisme, au social, à l'environnement et au développement durable.

D'autre part, je suis persuadé qu'il existe chez les gens qui se considèrent comme centre droit un agacement certain par la politique menée par le président Sarkozy.

Que peut faire le Modem face au Nouveau Centre dans le cadre des ces élections européennes alors que tous deux ont un amour pour l'Europe similaire?

Le Mouvement démocrate présente des listes partout. Le Nouveau Centre est inféodé à l'UMP et ne présente pas de liste.

A l'avenir, souhaitez-vous que le MoDem établisse des alliances avec d'autres partis, comme le nouveau centre, le parti radical ou les Verts pour faire entendre ses idées et ses valeurs?

A l'avenir, le Mouvement démocrate a pour vocation d'être le mouvement central de la vie politique française. Il est bien évident que dans ce cadre, des alliances seront envisageables. Nous verrons alors avec quelles formations démocratiques nous discuterons. Nous ne sommes et ne serons ni des vassaux de l'UMP, ni du PS.

En 2007, Bayrou défendait un espace politique non bipolaire. Cependant depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, Bayrou montre dans ses discours qu'il y a en France une réelle rupture entre la droite sarkosyste et ses valeurs (argent, capitalisme) d'une part, et l'humanisme défendu par les autres d'autre part. Que pensez-vous de l'espace politique français? N'est-il pas, aujourd'hui plus que jamais, bipolaire? En Europe aussi?

Ce n'est pas la vision que j'en ai. Voir ma dernière réponse.

Comment peut-on être dans un groupe dit "libéral" au parlement européen tout en critiquant toutes mesures libérales prises par le parlement francais?

Regardez bien sur Internet les votes effectués par les différents groupes présents au Parlement européen. Vous serez surpris de voir à quel point les votes dits "libéraux" sont transversaux à l'ensemble des groupes. Le groupe auquel nous appartenons est constitué de deux formations : la nôtre, le Parti démocrate européen, et le Parti libéral européen. Il n'est pas rare - et c'est la loi du genre - que nous votions différemment. Comprenne qui pourra.

© 2009 Le Monde

Aucun commentaire: