dimanche 21 novembre 2010

Actualités du Centre – France – Hervé Morin: «le rassemblement des centristes ne peut se faire qu'en dehors de l'UMP»


Dans une interview au quotidien régional le Télégramme de Brest, Hervé Morin explique le positionnement de son parti, le Nouveau Centre, après son renvoi du gouvernement. Extraits
Qu'est-ce qui retient encore le Nouveau Centre dans la majorité?
Le Nouveau Centre fait partie de la majorité et entend bien y rester. Le contrat de législature signé en 2007 avec nos partenaires de l'UMP et fondé sur la réforme de notre pays tient toujours. J'ajoute que, dans la mesure où l'on est centriste, on porte des valeurs comme la liberté d'entreprendre, le principe de responsabilité individuelle, celui de la bonne gouvernance de l'administration et de la tempérance fiscale, ce qui nous inscrit naturellement dans une coalition, une majorité de droite. Mais être dans la majorité, ce n'est pas être des «béni-oui-oui» de l'UMP ou du gouvernement.
Est-ce que Jean-Louis Borloo peut animer la famille centriste tout en demeurant au sein de l'UMP?
Je veux m'inscrire dans une démarche constructive, et je ne veux donc pas lancer des ultimatums. Ce serait totalement improductif. Mais il est clair que, pour le Nouveau Centre, le rassemblement des centristes ne peut se faire qu'entre les centristes qui sont en dehors de l'UMP.
En écartant les centristes du gouvernement, Nicolas Sarkozy n'a-t-il pas justifié la stratégie de François Bayrou?
Non, parce que François Bayrou confond solitude et indépendance. Ce n'est pas dans la solitude que l'on crée les conditions d'incarner une alternative. Moi, je suis pour l'indépendance ; c'est elle qui permet de passer un contrat dans le cadre d'une majorité.

Aucun commentaire: