jeudi 11 août 2016

L’Humeur du Centriste. Poutine-Assange-Trump, le trio qui veut la peau de Clinton

Qu’est-ce qui est le plus haï par un extrémiste qu’il soit de gauche ou de droite? Un centriste.
En l’occurrence, c’est une centriste dont veulent la peau trois égocentriques narcissiques que sont l’autocrate Vladimir Poutine, le populiste démagogue Donald Trump et l’activiste d’extrême-gauche Julian Assange.
Ainsi, ce trio improbable – mais pas tant que ça – s’est juré d’avoir la peau d’Hillary Clinton.
Pour cela, ils ont constitué une alliance qui s’est déjà illustrée.
Par exemple, lorsque les hackers du gouvernement russe ont piraté les comptes e-mails du Parti démocrate, le contenu des messages a été publié part Wikileaks, l’organisation de Julian Assange et ont été utilisés par Donald Trump pour attaquer Hillary Clinton.
Autre exemple lorsque Donald Trump demande aux hackers russes payés par le gouvernement de Vladimir Poutine de pirater le compte d’Hillary Clinton et que Julian Assange déclare qu’il publiera tous les e-mails qui seront piratés.
Qu’est-ce qui motivent ces trois grands adversaires de la démocratie républicaine libérale?
Vladimir Poutine exècre Hillary Clinton pour la politique étrangère qu’elle a menée quand elle était secrétaire d’Etat de Barack Obama – qu’il exècre tout autant – parce qu’elle a traité la Russie a ce qu’elle est réellement, une puissance de second rang derrière les Etats-Unis et la Chine.
Il a juré d’avoir sa perte pour se venger de l’affront.
Julian Assange exècre Hillary Clinton parce qu’il exècre les Etats-Unis et leur politique étrangère mais aussi parce qu’il affirme, sans aucune preuve, que s’il est poursuivi pour viol en Suède et qu’il s’est enfermé dans l’ambassade de l’Equateur en Grande Bretagne depuis 2012 pour se soustraire à la justice suédoise, c’est la faute de Barack Obama et d’Hillary Clinton qui veulent se venger de lui.
Assange a affirmé avoir des e-mails très compromettants pour Clinton et vient même d’offrir une récompense à toute personne qui pourra prouver que l’assassinat récent d’un militant démocrate a été commandité par la démocrate!
Il a juré d’avoir sa perte pour prouver sa thèse complotiste et noyer les accusations de viol derrière la posture d’une victime de l’impérialisme américain.
Donald Trump exècre Hillary Clinton parce qu’elle représente tout ce qu’il déteste dans la vie, c’est-à-dire tout le monde sauf lui!
Mais, bien évidemment aussi, parce qu’elle est la candidate du Parti démocrate à la présidentielle de novembre prochain et qu’il a, selon les dernières estimations du New York Times, 87% de chances de perdre face à elle.
Alors, tout ce qui peut la déstabiliser, d’où que cela vienne, même d’une puissance étrangère hostile aux Etats-Unis, même d’une organisation hostile à son pays, est bon à utiliser.
Quand une personnalité centriste fait l’objet de la hargne de ce trio improbable, on ne peut que s’en féliciter.

Centristement votre.

Le Centriste



Aucun commentaire: