mardi 13 septembre 2016

Présidentielle 2017. Nouveau sondage et Macron une nouvelle fois devant Bayrou

François Bayrou & Emmanuel Macron
Les sondages commencent à malheureusement se ressembler pour François Bayrou.
Après le sondage TNS-SOFRES pour Le Figaro qui le donnait largement battu par Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle, François Bayrou est à nouveau distancé par le leader d’En marche dans un sondage IFOP pour Sud radio et Lyon capitale.
Ainsi, dans l’hypothèse où ils se trouveraient confrontés l’un à l’autre, Emmanuel Macron obtiendrait 15% des suffrages contre seulement 9% à François Bayrou, soit six points d’écart.
Le président du Mouvement démocrate, dans les autres cas de figure, ne décollent plus en demeurant autour de 12%-13%, loin derrière son pic du début de l’année 2016 à 15%-16% qui lui avait donné l’espoir de pouvoir titiller la deuxième place qualificative pour le tour final.
Bien évidemment, avec ces pourcentages, il ne se qualifie dans aucune des hypothèses pour ce second tour.
Pire, il se retrouve désormais en cinquième position voire même en sixième position dans certaines d’entre elles.
Dans le cas de Macron, qui obtient entre 14% et 16% des intentions de vote selon les hypothèses, il se retrouve systématiquement en troisième position et donc non-qualifié pour le second tour.
A noter que s’il était opposé à Manuel Valls, il obtiendrait 16% des suffrages contre seulement 8% à l’actuel Premier ministre et qui, il n’y a pas si longtemps, occupait le terrain politique qu’a désormais investi son ancien ministre de l’Economie.
A noter qu’un autre représentant de l’axe central, Alain Juppé, arrive en tête au premier tour dans tous les cas de figure, devançant la candidate du Front national, Marine Le Pen, toujours deuxième.
Quant aux électeurs du Centre, dans le cas où Macron et Bayrou seraient opposés au premier tour, 38% de ceux de l’UDI voteraient pour le leader d’En marche contre seulement 25% pour le président du MoDem (17% pour Sarkozy, 6% pour Dupont-Aignan et Le Pen).
De même, Bayrou n’obtiendrait que 67% des votes des sympathisants du MoDem quand Macron en aurait 16% (6% pour Le Pen, 4% pour Sarkozy, 3% pour Dupont-Aignan.
Et les sondés qui se disent sans préférence partisane mais qui se situent au centre-gauche préfèrent voter Macron que Bayrou (32%-20%) alors que ceux qui se situent au centre-droit choisissent d’une courte tête Bayrou (27%-25%).
Dans le cas où Alain Juppé et Emmanuel Macron seraient opposés au premier tour, le premier nommé aurait une majorité des votes des sympathisants du MoDem  et de l’UDI quelles que soient les hypothèses retenues.
De même pour le vote des électeurs de centre-droit sans préférence partisane alors que ceux de centre gauche sans préférence partisane choisissent Macron.
(Sondage IFOP réalisé du 5 ou 7 septembre 2016 par internet auprès d’un échantillon de 1903 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella



A lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire