mercredi 22 juin 2016

Présidentielle 2017. Sondage: Le trou d’air se confirme pour Bayrou, entre 9,5% et 12%

La deuxième vague du sondage Elabe pour Les Echos et Radio classique en vue de la présidentielle 2017, confirme le trou d’air dans les intentions de vote en faveur de François Bayrou.
Le président du Mouvement démocrate obtient, selon les scénarios, entre 9,5% et 12%.
Il obtient son plus haut score (12%) si le candidat LR est Bruno Le Maire.
Dans cette configuration, il se retrouve en quatrième position, derrière Marine Le Pen (30%), Bruno Le Maire (22%), François Hollande (15%) et devant Jean-Luc Mélenchon (11%).
Il obtient son plus bas score (9,5%) en cas de candidature de François Fillon pour LR et de Nicolas Hulot pour les écologistes.
Dans cette configuration il se retrouve en sixième position derrière Marine Le Pen (27%), François Fillon (23%), François Hollande (13%), Jean-Luc Mélenchon (11%) et Nicolas Hulot (10%).
En cas de candidature de Nicolas Sarkozy pour LR, il obtient 11,5% (sans Hulot) et 10% (avec Hulot) des intentions de vote, loin derrière Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy et à distance respectable de François Hollande.
Comme il avait été remarqué dans des sondages antérieurs, les électeurs mécontents de François Hollande vont plutôt vers Jean-Luc Mélenchon que vers le leader du MoDem.
De même, ce dernier semble perdre des électeurs au profit de Nicolas Sarkozy (entre 13% et 14% des électeurs de François Bayrou en 2012, voteraient au premier tour pour Nicolas Sarkozy).
En outre, une candidature de Nicolas Hulot empiète manifestement sur son score puisque c’est dans cette configuration qu’il obtient ses plus mauvais résultats.
Une autre preuve vient de ce que 12% des électeurs de François Bayrou en 2012 voteraient pour Nicolas Hulot au cas où le président du MoDem ne serait pas candidat (contre 60% qui choisiraient Alain Juppé et 9%, chiffre élevé, qui choisiraient Marine Le Pen).
De son côté, Alain Juppé demeure largement en tête avec 39% des intentions de vote (37% en cas de candidature de Nicolas Hulot), soit 13 points devant Marine Le Pen.
A noter que l’institut Elabe a posé une question supplémentaire (comme il le fera lors de chaque vague), celle-ci portant, cette fois-ci, sur la crédibilité pour défendre les intérêts de la France en Europe et à l’international.
Sur une liste de dix personnalités, Alain Juppé se classe en tête avec 39%.
François Bayrou se classe en dernière position, à égalité avec Manuel Valls, avec 11%.
Une autre personnalité de l’axe central se trouve dans cette liste, Emmanuel Macron, qui arrive en quatrième position avec 19%.
(Sondage Elabe réalisé les 20 et 21 juin 2016 par internet auprès d’un échantillon de 926 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella
  


A lire aussi:



Aucun commentaire: