dimanche 31 décembre 2017

Actualités du Centre. UDI: les vœux surréalistes de Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde
Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI, a présenté ses vœux via une vidéo sur le site internet de son parti.
Des vœux totalement surréalistes où, tout en reconnaissant que «rien ne sert de le cacher, 2017 a été une année difficile», il explique de manière inexacte que son parti a du soutenir «contraint» François Fillon, «un candidat dont nous ne partagions pas, loin s’en faut, nombre d’orientations» lors de la présidentielle à cause d’«un mode de scrutin que nous désapprouvons».
Or, il ne semble absolument pas que l’UDI et les centristes en général désapprouvent l’élection du président de la république au suffrage universel depuis au moins cinquante ans!
Tenter de cacher l’énorme responsabilité des leaders de l’UDI, dont lui-même, dans le suivisme opportuniste de LR lors de la présidentielle mais aussi des législatives n’est pas très courageux et responsable de quelqu’un qui a souvent ces mots à la bouche.
Mais Jean-Christophe Lagarde a du mal avec la réalité puisque le voilà à parler d’avenir pour l’UDI, une confédération qui ne compte plus dans ses rangs qu’un seul parti, la FED, c’est-à-dire le sien, et dont la probabilité de sa disparition est plus que forte…
Et d’expliquer sans rire que le départ d’Alliance centriste, du Parti radical et de Les centristes n’aura pas de conséquences sur l’UDI qui «continuera à remplir sa mission de maison commune de tous les centristes» alors même qu’elle n’a jamais été cette maison commune et que les trois-quarts des centristes qu’elle rassemblait sont partis!
Enfin, on notera que l’UDI n’est plus un parti de centre-droit comme le définissait Lagarde jusqu’à maintenant mais qui représente «la droite et le centre progressistes» et même au-delà puisqu’elle veut s’ouvrir à «tous ceux qui refusent l’assimilation sans condition tout autant que la radicalisation sectaire», phrase pour le moins sibylline pour un homme qui a fait de l’UDI un satellite de LR et qui a soutenu François Fillon à la présidentielle.
Voici les principaux extraits des vœux de Jean-Christophe Lagarde:
«L’année a entériné la disparition des partis politiques traditionnels qu’il serait vain de vouloir reproduire à l’identique.
Pour nous à l’UDI qui représentons le centre et la droite progressistes, rien ne sert  de le cacher, 2017 a été une année difficile. A cause de concurrences internes, nous n’avons pas trouvé la force collective de notre autonomie et encore moins de notre indépendance.
Contraints à une alliance par un mode de scrutin que nous désapprouvons, nous avons du soutenir un candidat dont nous ne partagions pas, loin s’en faut, nombre d’orientations.
Cette année, nous l’avons subie plus que nous l’avons gérée.
Faut-il pour autant considérer que nos idéaux, nos valeurs, notre projet, sont devenus caduques, qu’ils appartiennent au passé ou, comme certains aiment beaucoup à le dire en ce moment, à un vieux monde?
Je crois tout le contraire.
(…)
Nous sommes la droite et le centre progressiste et c’est parce que nous croyons en nos idées, que nous continuons à les porter quelque soit les circonstances.
(…)
Qui pourrait prétendre qu’à l’orée de cette nouvelle année le monde, la France auraient moins besoin d’humanisme, moins besoin de volonté européenne, moins de liberté conjuguée à la responsabilité sociale ou encore moins d’efforts pour sauver la planète de nos enfants.
(…)
L’UDI (…) continuera à remplir sa mission de maison commune de tous les centristes et, au-delà, de tous ceux qui refusent l’assimilation sans condition tout autant que la radicalisation sectaire.
(…)
Nous avons le courage de demeurer ce que nous sommes tout en sachant qu’il faudra changer nos modes d’organisation, nos alliances et notre gouvernance.
C’est la tâche, en tant que président de l’UDI que je me suis assignée pour cette année qui vient.
(…)
Nous allons faire de l’UDI un parti unifié, décentralisé, pacifié» (…).»


1 commentaire:

  1. jean louis BORLOO a imaginé un centrisme de rassemblement qui malheureusement n'a jamais existé. voila celui-ci est arrivé a son terme et il est arrivé le jour ou il faut fermer cette porte ce que monsieur LAGARDE ne sait pas faire

    RépondreSupprimer