samedi 30 mars 2019

Européennes 2019. Nathalie Loiseau: «Aujourd'hui l'Europe est une puissance, il n'y a que nous qui ne le savons pas»

Affiche de campagne de la liste Renaissance
Voici les dernières déclarations des responsables LREM à propos de l’Union européenne et des prochaines élections au Parlement européen.

► Nathalie Loiseau (LREM, tête de la liste Renaissance aux élections européennes)
- [Brexit] D’abord, c’est une triste décision, mais ça rappelle qu’il y a 3 ans, des apprentis sorciers ont vendu des idées simplistes. Je me rappelle Marine Le Pen qui exultait «la liberté a gagné, vivement le Frexit»
- Pour nos enfants et pour la jeunesse, nous devons préparer l’Europe à faire un grand bond vers une Europe verte, qui protège la planète et notre avenir
- Mon objectif est de défendre les intérêts des Français en Europe pour qu’ils deviennent à l’avenir les gagnants.
- L'espace Schengen est une invention magnifique quand on abat les frontières intérieures mais pas quand on oublie de contrôler les frontières extérieures. Il faut décider des entrées sur le territoire européen.
- Nous ne passerons aucun accord commercial avec les Etats-Unis s'ils ne reviennent pas dans l'Accord de Paris. Quand M. Trump veut nous faire importer du poulet au chlore ou de la viande aux antibiotiques ou aux hormones, c'est non!
- Aujourd'hui l'Europe est une puissance, il n'y a que nous qui ne le savons pas.

► Stanislas Guerini (LREM, délégué général)
- L’UE est endormie depuis des années, sans projet politique. Il est temps de faire bouger les lignes au Parlement européen et que les idées progressistes gouvernent !
- La liste Renaissance doit être la base d’une discussion en Europe pour savoir ce que l’on partage. C’est tout l’objet de la discussion que j’ai eue avec les socialistes portugais. Développement d’une Europe sociale, écologie... on regarde ce qui nous rassemble, pas ce qui nous divise.

► Gilles le Gendre (LREM, président du groupe à l’Assemblée nationale)
- [Union européenne] Soit nous la réformons pour l'améliorer, soit elle meurt.
- Le risque de la victoire des populistes, c’est que l’Europe périclite, non seulement économiquement, mais surtout du point de vue des valeurs qui la fondent. 
- Imaginez la réputation internationale catastrophique de notre pays si le RN de Marine Le Pen dont les députés européens ont brillé par leur absence et leur inaction, gagnait.
- Nous sommes les seuls à prendre l’enjeu européen pour lui-même, en proposant des solutions concrètes avec des acteurs unis par le même projet. Les membres de la liste Renaissance ne sont pas réunis par des arrangements politiciens.

► Stéphane Séjourné (directeur de la campagne LREM pour les élections européennes)
La campagne sera violente, LREM s’y attend.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire