lundi 14 septembre 2020

L’Humeur du Centriste. Le groupe Union des Centres, un fourre-tout politicien indigne?

l'Assemblée nationale
Quand le député Philippe Vigier déclare qu’il ne quitte pas le parti d’Hervé Morin, Les centristes (parti positionné à droite et appendice de LR dont l’appellation est fallacieuse) tout en adhérant au groupe Union des Centres que le MoDem est en train de mettre sur pied pour intégrer à peu près tous ceux qui veulent le rejoindre, on est un peu dubitatif.

Ainsi, lorsqu’il affirme que «naturellement!», il demeure au sein de sa formation actuelle, on se dit que ce groupe sent l’entourloupe.

Et de nous expliquer:

«En aucun cas, il n’a été question de renoncer à mes engagements [partisans]. Au contraire ! Il s’agit du sens même du rassemblement qui s’opère: se retrouver sur l’essentiel, travailler ensemble, s’enrichir de nos différences.»

Voilà donc qui est clair ou, plutôt, particulièrement nébuleux!

Car c’est bien la même démarche qui anime le député UDI Yannick Favennec qui a annoncé avec tambours et trompettes qu’il rejoignait le même groupe (ce qui permet aux responsables de son parti d’affirmer qu’il n’y a aucun débauchage du MoDem auprès de ses élus qui a réussi…).

A l’inverse, ce n’est pas du tout la même petite musique quand on écoute les transfuges de LaREM qui ont rejoint le MoDem ces dernières semaines et qui feront également parti de l’Union des Centres.

Ceux-ci nous disent qu’ils demeurent fidèles à Emmanuel Macron ainsi qu’aux engagements et aux valeurs de la formation qu’ils quittent tout en expliquant qu’ils changent de crèmerie pour demeurer fidèles à leurs engagements et leurs valeurs...

Quand je vous dis que c’est nébuleux, voire fumeux!

Or donc, nous aurons dans le même groupe des gens qui veulent qu’Emmanuel Macron soit réélu en 2022 et d’autres qui n’espèrent que dans sa défaite…

Du coup, on se demande si le Mouvement démocrate n’est pas en train de devenir un parti attrape-tout et… n’importe quoi!

Et là, on se dit, mais oui mais c’est bien sûr la même incohérence que nous rejouent les centristes quand ils s’unissent au Sénat.

Car ce futur groupe Union des Centres semblent n’être qu’un simple remake du groupe Union centriste qui regroupe les sénateurs qui se disent du Centre mais dont la majorité des membres viennent ici de l’UDI et non du MoDem.

Ce groupe à la particularité de réunir dans une même structure un parti de la majorité présidentielle (Mouvement démocrate) et un parti de la majorité sénatoriale (UDI), deux majorités qui s’opposent!

Avec la même distribution des soutiens à Macron et des adversaires de celui-ci.

Et on y retrouve donc les amis de Bayrou, ceux de Lagarde et ceux de Morin, trois hommes qui se détestent et se tirent dans les pattes constamment.

Mais de qui se moque-t-on?!

Tout cela serait risible si cela ne ridiculisait pas encore une fois le Centre et le Centrisme qui méritent mieux que cette comédie de l’union sans l’union pour se donner l’apparence de l’importance là où il n’y a que du faux-semblant dont l’électeur et le sympathisant centristes se sont même pas dupes.

Au moment où le citoyen a besoin de clarté pour s’y retrouver dans un monde gangréné par le populisme, l’extrémisme, les fake news et la réalité alternative, ces centristes ne lui proposent que de petits arrangements politiciens.

Centristement votre.

Le Centriste

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.