dimanche 6 septembre 2020

Présidentielle USA 2020. Propos centristes – Reconstruire une économie pour tous; se battre contre la covid19; Trump insulte les militaires; éradiquer le racisme systémique; nous réunir en tant que nation; la violence de l’Amérique de Trump; le vote par correspondance est sûr; le Kremlin vote Trump…


Voici une sélection, ce 6 septembre 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis dans le cadre des élections présidentielles du 3 novembre prochain.


● Parti démocrate

Joe Biden (candidat du parti démocrate à la présidentielle, ancien vice-président)

- L'économie ne fonctionnait pas pour les gens ordinaires bien avant que ce virus ne frappe. C’est pourquoi Kamal Harris et moi ne reviendront pas simplement à la façon dont les choses étaient avant mais nous allons reconstruire en mieux. Nous allons nous assurer que tout le monde a une chance d’avancer.

-  [Covid19] En tant que président, je vais: appeler à un port du masque obligatoire à l'échelle nationale, mettre en œuvre des tests généralisés, accélérer le développement des traitements et vaccins. Je suis prêt à travailler le premier jour pour contenir la propagation de ce virus et remettre notre pays sur les rails.

-  [Covid19] Monsieur le président, assez avec les week-ends de golf et les tweets erratiques. Il est temps pour vous de vous mettre au travail et de contrôler la propagation de ce virus.

-  [Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Monsieur le Président, si vous ne respectez pas nos troupes, vous ne pouvez pas les diriger. Voici ma promesse: si j’ai l’honneur d’être le prochain commandant en chef, je veillerai à ce que nos héros américains sachent que je les soutiendrai et honorerai leur sacrifice. Toujours.

- Chaque jour, Donald Trump prouve à quel point il est moralement inapte à diriger notre nation. Dans 60 jours, nous devons le virer.

- Je suis content pour tous ceux qui ont trouvé du travail en août et trouvé cette lueur d'espoir mais le rapport sur l'emploi de ce matin est vraiment préoccupant. Le rythme des gains d'emplois en août a été plus lent qu'en juillet. Et nettement plus lent qu'en mai ou juin. Le fait est que nous sommes depuis plus de six mois dans cette pandémie, et que 11,5 millions d'Américains n'ont pas retrouvé leur emploi, près de 30 millions sont au chômage, nous avons perdu 720000 emplois manufacturiers et près d'une petite entreprise sur 6 a fermé ses portes. Ce n’est pas le moment de faire un tour d’honneur, Monsieur le Président. Ce n'est pas parce que vos riches amis et donateurs se portent bien que tout le monde l’est. Quittez le terrain de golf, réunissez les dirigeants du Congrès à la Maison Blanche et faites un accord qui tient compte des travailleurs.

- En 2016, le président Trump a promis de réduire le déficit commercial et a déclaré: "Vous verrez une baisse comme vous ne l'avez jamais vu auparavant. "La réalité? C'est le plus élevé depuis 12 ans. Les travailleurs américains ne peuvent pas se permettre quatre autres années de son leadership raté.

- C'est notre moment pour éradiquer le racisme systémique et faire en sorte que la justice retentisse enfin pour tous en Amérique.

- Il est temps que nous nous réunissions en tant que nation pour guérir et relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

- Nous avons besoin d'un président qui s'efforcera d'abaisser la température pas de l'augmenter. Un président qui rassemblera les gens et trouvera des solutions aux défis auxquels nous sommes confrontés. C'est ce que je suis allé faire aujourd'hui à Kenosha, et c'est ce que je ferai tous les jours à la Maison Blanche.

 

Kamala Harris (candidate du parti démocrate à la vice-présidence, sénatrice de Californie)

- Pourquoi pensez-vous qu'ils ne veulent pas que nous votions? Nous connaissons tous la réponse: c’est parce qu’ils savent que lorsque nous votons, les choses changent. Lorsque nous votons, nous sommes vus, nous sommes entendus et les élus sont tenus responsables. Votez!

- Ce week-end, nous devons nous rappeler que les travailleurs ont construit la classe moyenne dans notre pays et ont élevé les travailleurs américains. Nous devons remercier les syndicats pour de meilleurs salaires et des conditions de travail plus sûres. - Quand Joe Biden et moi seront à la Maison Blanche, nous combattrons à leurs côtés.

- Voici la vérité: Donald Trump a hérité de la plus longue expansion économique de l'histoire de Barack Obama et Joe Biden Tout comme tout ce dont il a hérité, il l'a gaspillé.

- [Covid19] Trump n’a toujours pas de plan - et les Américains en paient le prix.

- La violence que nous voyons en ce moment, la douleur que nous constatons en ce moment, c’est l’Amérique de Donald Trump, pas celle de Joe Biden. Et souvent, cette violence a été attisé et encouragé par Trump lui-même. N'acceptez pas ses propos alarmistes.

 

Nancy Pelosi (speaker de la Chambre des représentants)

- [Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Les propos insultants du président Trump à propos de nos hommes et femmes en uniforme sont épouvantables. Nos militaires méritent un commandant en chef qui respecte leur service. De toute évidence, Trump ne le fait pas.

- [Covid19] Le triste état de la réponse américaine au coronavirus aujourd'hui est le résultat de l'incapacité du président Trump à diriger ces derniers mois et de l’inaction de Mitch McConnell [leader de la majorité républicaine au Sénat]. Nous ne pouvons pas perdre un jour. Le Sénat doit adopter le Heroes Act [plan de relance voté par la Chambre des représentants et refusé par la majorité républicaine du Sénat] ou la situation va empirer.

- Avec des millions de chômeurs toujours, en particulier dans les communautés de couleur, le rapport mensuel sur l’emploi rappelle le besoin urgent de promulguer le Heroes Act  [plan de relance voté par la Chambre des représentants et refusé par la majorité républicaine du Sénat], alors que la reprise économique stimulée par les investissements précoces et robustes du Congrès continue de ralentir.

 

Barack Obama (ancien président des Etats-Unis)

- L’élection n’a lieu dans [moins] deux mois. Les Américains de tout le pays planifient comment et quand ils voteront cette année, et j'espère que vous aussi. Inscrivez-vous et assurez-vous que vos amis, votre famille et vos voisins font de même.

- Joe Biden est un homme qui a appris à traiter chaque personne qu'il rencontre avec respect et dignité, vivant selon les mots que ses parents lui ont appris: «Personne n'est meilleur que toi, Joe, mais tu es meilleur que personne.» Cette empathie, cette décence, la conviction que tout le monde compte, c’est qui est Joe.

- Joe et Kamala ont ce qu'il faut pour sortir ce pays de ces temps sombres et mieux le reconstruire.

 

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)

- [Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Quelqu'un est-il surpris que l'homme qui a critiqué John McCain rabaisse ceux qui servent notre pays? Vous savez qui honore nos militaires? Joe Biden.

- Il a été confirmé que le chef de l'opposition russe Alexei Navalny a été empoisonné avec le même agent neurotoxique utilisé sur d'autres critiques de Poutine. Pendant ce temps, Trump ne fait rien. Nous méritons des dirigeants suffisamment forts pour tenir tête à Poutine et défendre la démocratie.

 

Julian Castro (ex-maire de San Diego & ex-ministre d’Obama)

[Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Bien sûr, Donald Trump ne peut pas comprendre le sacrifice de nos femmes et hommes militaires. Il n’a jamais été sacrifié pour personne de toute sa vie. Il ne concerne que lui-même.

 

Cory Booker (sénateur du New Jersey)

- [Covid19] Cette pandémie est encore loin d'être maîtrisée. Pratiquer la distanciation sociale, porter un masque et éviter les foules restent les moyens les plus fiables de réduire notre taux d'infection.

- [Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Nous ne pourrons jamais rembourser la dette envers les héros américains qui ont donné leur vie au service de notre pays. Comment ce président peut voir leur sacrifice avec un tel mépris et un manque de respect total, c’est inacceptable.

- Les fermes industrielles sont des terrains propices à la maltraitance des animaux et aux maladies infectieuses. Même des pandémies à part entière peuvent naître dans ces entrepôts de bétail massifs et exigus. Il est temps de mettre fin une fois pour toutes à la cruelle pratique de l'élevage industriel.

 

Amy Klobuchar (sénatrice du Minnesota)

- La Russie tente à nouveau de saper notre élection, cette fois en répandant des mensonges sur le vote par correspondance. Les bulletins de vote par correspondance sont sûrs et sécurisés. Ceci est un autre exemple de la raison pour laquelle le Congrès a besoin de séances d'information complètes sur la sécurité électorale.

- [Trump demande aux électeurs républicains de voter deux fois] Et dans les nouvelles de notre quotidien actuel si bizarre, les experts expliquent une fois de plus que le président dit aux gens de commettre un crime, et, eh bien ne le faites pas. Après les remarques de Trump, les responsables électoraux préviennent qu'essayer de voter deux fois est un crime et pourrait saper le système. (…) Ce que le président dit aux gens de faire est illégal, conçu pour corrompre les élections. Où est l'opinion du ministre de la Justice, M. Barr? Vous avez juré de respecter nos lois. Faites-le.

 

Adam Schiff (représentant de Californie)

- La Russie s'ingère une fois de plus dans nos élections pour semer la discorde et aider Trump. En particulier, la Russie fait écho à des propos faux sur le vote par correspondance que relaie le président. Pas étonnant que Donald Trump refuse de tenir tête à Poutine. Le Kremlin est de son côté.

- [Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Trump ne comprendra jamais pourquoi les gens servent, se sacrifient et se soucient plus d'eux-mêmes. «Pourquoi devrais-je aller dans ce cimetière? Il est rempli de perdants. " "Qu'ont-il faits?" "J'aime les gens qui n'ont pas été capturés." Nous devons à ceux qui ont servi et qui sont morts une dette que nous ne pourrons jamais rembourser.

- Trump réclame des enquêtes sur ses «ennemis politiques». Il les accuse de trahison. Au sens propre. Et Barr soutient qu'il n'y a rien de politique dans le «rapport» exigé par Trump? Il n'y a jamais eu de procureur général plus véreux.

 

Pete Buttigieg (maire de South Bend, Indiana)

- Si vous avez l'habitude de voter républicain, dans des années, vos petits-enfants vous demanderont ce que vous avez fait en ce moment et vous devrez leur dire si vous étiez un «républicain John McCain» ou un «républicain de Donald Trump». Vous ne pouvez pas être les deux. Le choix vous appartient.

- [Insultes de Trump à l’encontre des militaires morts au combat qualifiés de perdants et de gogos] Les Américains qui servent dans l’armée ne sont pas des «gogos» ou des «perdants» - ce sont des patriotes. Même si vous ne croyez pas aux multiples médias, y compris Fox News, qui ont confirmé ses propos, croyez vos propres yeux. Ces commentaires font partie du manque de respect de Donald Trump envers l'armée depuis qu'il a simulé une blessure pour ne plus servir au Vietnam.

 

● Autres

Michael Bloomberg (ancien maire de New York)

Cette crise peut être un tournant qui mène à une économie mondiale plus forte, plus durable et plus équitable et à un avenir meilleur et plus sain. C’est une opportunité sans précédent et nous devons la saisir.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.