samedi 17 janvier 2009

Actualités – France

François Bayrou veut un projet « humaniste » pour la France


Invité du talk du site internet du Figaro, Le président du Mouvement démocrate s’est une nouvelle fois posé en opposant systématique critiquant même ka nomination de Martin Hirsch comme haut commissaire pour la jeunesse alors que celui-ci est, paradoxalement, proche politiquement de lui. Même son de cloche sur la réforme de l'Education. Pour Bayrou, «quand on veut se débarrasser d'un problème, on crée une commission». Il rétorque également à Nicolas Sarkozy, qui l'avait attaqué dans ses vœux sur ce terrain : «S'il veut jouer ce jeu, on va le jouer. Il devrait se souvenir par exemple que le bac qu'on passe en ce moment, c'est moi qui l'ai créé». Et d'ajouter qu'à l'inverse de la réforme actuelle, «le monde de l'éducation comprenait ce que son ministre faisait et disait et le soutenait».

Le Mouvement démocrate, empêcheur de danser en rond ? «Les seuls qui empêchent les deux partis traditionnels de danser en rond, c'est nous», répond François Bayrou, qui n'apprécie ni la façon de gouverner de l'UMP, ni celle de s'opposer du PS. Mais, constate-t-il, «quand un parti a tous les pouvoirs, l'opposition n'a que la tentative de blocage». «La France demande autre chose que le capitalisme comme référence et projet de société», ajoute François Bayrou, en affichant l'ambition de proposer «un autre projet que je nomme humaniste».

Aucun commentaire: