jeudi 20 juin 2019

L’Humeur du Centriste. Privatisation d’ADP: tout l’«ancien monde» contre les centristes

La patrie est en danger! L’union nationale est une nécessité! Le peuple doit trancher! Les traitres à la patrie doivent être châtiés! Allons enfants de la patrie…
Mais quel est cet événement dramatique qui fait que les partis de la droite radicale à l’extrême-gauche s’unissent contre un ennemi commun?
La privatisation d’un gestionnaire d’aéroport…
Pardon?!
Oui, la privatisation d’ADP, la société qui gère les aéroports de Paris, par le gouvernement centriste d’Edouard Philippe.
Parce que le pays est menacé par cette privatisation?
Non mais c’est un moyen de se payer Macron.
On va donc demander à des gens de voter dans un référendum (il faut réunir d’abord le nombre de signatures requises afin de l’organiser) pour savoir si les boutiques d’Orly ou de Roissy seront gérées par l’Etat ou un concessionnaire qui gèrera mais ne possèdera pas le patrimoine lui-même?
Euh… oui.
S’il fallait un événement emblématique pour caractériser la nouvelle donne politique en France, l’alliance de la droite radicale à l’extrême-gauche contre la privatisation d’un aéroport serait évidemment dans le peloton de tête.
C’est d’autant plus comique que ce sont ces alliés de circonstances qui ne veulent absolument pas entendre d’une recomposition de la vie politique.
Même si quelques voix dissonantes dans cette union de l’«ancien monde» ont pointé son absurdité (et ses dangers pour les partis qui s’y sont commis), on est plutôt à se congratuler et à tenir meetings en commun tout en signant les mêmes communiqués de presse.
Signalons, au passage, que cette droite et cette gauche, «vent debout» contre cette privatisation honteuse sont les mêmes qui, ces dernières décennies, ont privatisé entièrement ou partiellement et à tout va, des pans entiers d’entreprises qui appartenaient à l’Etat.
De Gaz de France à France Télécom en passant par Air France, ces sociétés semblent plutôt avoir plus de caractéristiques à ne pas être privatisées qu’ADP parce que, elles, sont stratégiques pour le pays.
Même Renault, la fameuse ex-régie Renault avait des caractéristiques stratégiques plus grandes qu’ADP!
Alors l’«ancien monde» peut se gargariser de son union, elle est plutôt pathétique parce qu’elle démontre cette hargne farouche, cette haine inextinguible de la Droite et de la Gauche envers le Centre.
Rappelez-vous, en 1981, c’est une alliance de fait entre la Droite de Jacques Chirac et la Gauche de François Mitterrand (alors allié avec les communistes) qui a battu un président centro-compatible et libéral, Valéry Giscard d’Estaing.
Et puis, rappelez-vous encore le mouvement de foule des gilets jaunes où tous ces partis de l’«ancien monde» se sont bousculés pour le récupérer afin de chasser les centristes du pouvoir.
C’est toujours la même chanson: les clientélismes ont beaucoup de points communs qui les amènent à combattre leur ennemi commun: le Centre qui, par le juste équilibre œuvre pour la communauté entière et non des factions.

Centristement votre.

Le Centriste


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire