samedi 20 juillet 2019

Présidentielle USA 2020. Propos centristes – Augmenter le salaire minimum; défendre la sécurité sociale; retrouver les valeurs américaines; vider les prisons…

Voici une sélection, ce  20 juillet 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à l’occasion de l’élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre 2020.
Rappelons qu’en ce qui concerne le Parti démocrate, où se trouvent désormais l’énorme majorité des centristes, organise la première de ses primaires le 3 février 2020 dans le New Hampshire.
La convention qui choisira le candidat du Parti démocrate se tiendra du 13 au 16 juillet 2020 dans la ville de Milwaukee (Wisconsin).

Parti démocrate

Joe Biden (Parti démocrate, ancien vice-président, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Je me présente à la présidence pour restaurer l’âme de ce pays, reconstruire sa colonne vertébrale – la classe moyenne – et unifier tous les Américains.
- Voici mon deal : mon plan pour développer Obamacare étendra la couverture des soins de santé et réduira les coûts sans augmenter les impôts de la classe moyenne. Les partisans de «Medicare for All» ne peuvent pas en dire autant.
- L'ACA [loi sur l’assurance santé] a été et est une grosse affaire. Il a fallu un siècle aux présidents pour tenter d'élargir l'accès aux soins de santé, et le président Obama et moi-même avons réussi. Nous ne pouvons pas recommencer cette bataille. Je me battrai avec acharnement contre tous ceux qui essaient de la démolir – républicain ou démocrate.
- Reconstruire la classe moyenne américaine est l’obligation morale majeure de notre époque. Et aujourd'hui, les démocrates de Chambre ont franchi une étape importante dans cette lutte en adoptant la loi qui augmente le salaire minimum. Il est grand temps d’instaurer un salaire minimum de 15 $ et de créer un véritable chemin vers la classe moyenne.
- Voici ce qui a toujours rendu l'Amérique grande: honnêteté, décence, traiter tout le monde avec dignité, ne diaboliser personne –  pas les pauvres, les impuissants, les immigrés, les autres, ne donner aucune chance à la haine, comprendre que, en tant qu'Américains, nous faisons partie de quelque chose de plus grand que nous.
- Nous poursuivrons une politique commerciale favorable aux agriculteurs américains, transformons notre secteur agricole, triplerons le financement du haut débit rural et générons des emplois de pointe dans le secteur manufacturier dans l’Amérique rurale.
- Une Administration Biden aidera les communautés rurales à accéder pleinement aux ressources fédérales et à lutter contre la pauvreté persistante dans l’Amérique rurale.
- Il y a quelques jours, le président des États-Unis a suggéré à quatre membres élus du Congrès, toutes des femmes de couleur, de «retourner» dans les pays «d'où elles venaient». Et chaque jour depuis, il a répété ce vilain refrain raciste. Nous l’avons déjà entendu tout au long de notre histoire, mais cela n’a pas sa place en Amérique en 2019. Il est clair que Donald Trump essaie de nous diviser par race et par sexe. C’est immoral. Nos enfants écoutent. Donald Trump pense que la grande diversité de notre pays nous rend faibles - car il n'a aucune idée de ce qui nous rend grands.

Kamala Harris (Parti démocrate, sénatrice de Californie, candidate de la primaire présidentielle 2020)
- C’est l’avantage de dire la vérité: cela peut souvent mettre les gens mal à l’aise. Mais nous devons avoir ces conversations honnêtes. Nous devons dire la vérité, que le racisme et la xénophobie sont réels en Amérique.
- Nous savons que les adversaires [des Etats-Unis] ont l’intention de s’immiscer dans notre démocratie. Mais les républicains du Sénat bloquent toujours la législation pour sécuriser nos élections. Je suis malade et fatiguée de leur comportement. Le moment est venu d’assurer nos élections, s’il est encore temps.
- Plus tôt aujourd'hui, la Chambre a adopté un projet de loi visant à augmenter le salaire minimum fédéral à 15 $ l'heure. Il est scandaleux que le Congrès n'ait pas augmenté le salaire minimum fédéral depuis 10 ans. 7,25 $ l'heure ne suffisent pas. Les républicains du Sénat doivent cesser l'obstruction à cette législation en l’adoptant.
- Il y a 50 ans, la mission Apollo 11 avait atterri sur la lune et inspiré des générations d'Américains à se montrer optimistes quant à l'avenir de notre pays.
- Plus tôt cette semaine, nous avons fait quelque chose qui n’a jamais été fait auparavant: la présentation d’une Charte nationale des droits des travailleuses domestiques. Les travailleuses domestiques se sont longtemps vu refuser leur reconnaissance, la dignité et les protections juridiques qu'elles méritaient. Il est temps de changer ça.

Beto O’Rourke (Parti démocrate, ancien représentant du Texas, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Telles sont les conséquences d’un président qui incite à la haine chaque jour et considère notre diversité non pas comme une force, mais comme une faiblesse. (…) Nous sommes meilleurs que cela et ensemble, nous le prouverons.
- Une planète en feu. Une démocratie brisée. Une économie confisquée. Ce sont quelques-uns des plus grands défis auxquels nous ayons jamais été confrontés mais avec notre passé comme source d'inspiration et notre avenir comme notre motivation, je pense qu'ensemble, nous pouvons les résoudre tous.
- «Nous allons sur la Lune non pas parce que c'est facile, mais parce que c'est difficile; nous sommes prêts à accepter ce défi, nous ne voulons pas le retarder et avons l'intention de gagner». À l'occasion de l'anniversaire d'Apollo 11, les mots de JFK nous rappellent qu'en Amérique, lorsque nous nous réunissons, nous pouvons tout faire.
- Le système de retraite doit inspirer une confiance sacrée une promesse que si vous travaillez dur, vous pourrez prendre votre retraite avec dignité. Mais trop d’Américains craignent que ce qu’ils ont payé ne soient pas pour eux ou ne soient pas suffisants. Je ferai du renforcement du système de retraite une priorité.
- Nous devons mettre fin à l'isolement cellulaire, mais nous devons également: mettre fin au pipeline qui conduit de l'école à la prison ; mettre fin à la guerre contre la drogue ; mettre fin à la prohibition de la marijuana et supprimer les informations dans les casiers judiciaires ; mettre fin aux prisons privées ; mettre fin aux peines minimales obligatoires ; mettre fin au système de caution.

Cory Booker (Parti démocrate, sénateur du New Jersey, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Oui, cette élection est un référendum sur Donald Trump et ses discours sur le racisme et le fanatisme, mais il s'agit également d'un référendum sur qui nous sommes, qui nous sommes l'un pour l'autre.
- J'espère que la loi «Second Look» créera une voie beaucoup plus grande pour que les personnes soient libérées afin de réunir les familles et d'économiser l'argent des contribuables. Nous devons éliminer ce système injuste d'incarcération de masse qui, pendant trop longtemps, a détruit trop de vies sans nous rendre plus en sécurité.

Julian Castro (Parti démocrate, ex-maire de San Diego & ex-ministre d’Obama, candidat de la primaire présidentielle 2020)
- Le fanatisme existe depuis longtemps dans notre pays, mais il prolifère à l'époque de Trump. Nous devons tous nous opposer à cela. Nous devons choisir la compréhension et l’unité plutôt que la haine de Trump.
- Le fanatisme et le racisme de Trump sont dégoûtants et font partie de sa stratégie politique ratée. Il pense pouvoir gagner en divisant les Américains selon des critères raciaux, ethniques et religieux. Je pense que nous pouvons le vaincre en rassemblant les gens.

Tim Ryan (Parti démocrate, représentant de l’Ohio, candidat de la primaire présidentielle 2020)
Les familles qui travaillent dur sont sans augmentation du salaire minimum fédéral depuis plus de dix ans. Trop d’Américains ont plusieurs emplois pour joindre les deux bouts, 40% ne peuvent pas supporter une urgence de 400 $ et près de 80% vivent au jour le jour sans aucune économie.

John Delaney (Parti démocrate, représentant du Maryland, candidat de la primaire présidentielle 2020)
Nous devons réparer notre système politique brisé. Mon plan pour restaurer notre démocratie inclut: 1) l’arrêt du gerrymandering [charcutage électoral] ; 2) la protection du droit de vote ; 3) l’annulation de la jurisprudence de Citizens United [droit pour les entreprises de financer les candidats aux élections]. En tant que président, j’en discuterai avec le Congrès.

Steve Bullock (Parti démocrate, gouverneur du Montana, candidat de la primaire présidentielle 2020)
Nous avons étendu les soins de santé à un habitant du Montana sur dix. Nous avons éliminé l’argent noir des élections au Montana. Nous avons protégé le droit des femmes de prendre leurs propres décisions en matière de santé. Nous avons tout fait avec une législature à majorité républicaine. Washington n'a aucune excuse. Il est temps de moins parler et d’agir davantage.

John Hickenlooper (Parti démocrate, ex-gouverneur du Colorado, candidat de la primaire présidentielle 2020)
Il y a sept ans aujourd'hui, 12 personnes ont été tuées et 58 autres blessées lors d'une fusillade dans un cinéma à Aurora, au Colorado, l'une des pires fusillades de masse de l'histoire américaine. Alors que le souvenir de cette journée restera à jamais gravé dans ma mémoire, il a incité le Colorado à vaincre la NRA [association des possesseurs d’armes à feu] et à passer outre les contrôles de fond universels et les limites imposées à la taille des chargeurs. Nous honorons les victimes avec nos souvenirs et nos actions.

Amy Kobluchar (Parti démocrate, sénatrice du Minnesota, candidate de la primaire présidentielle 2020)
Après des années de promesses non tenues de la part de ce président, le peuple américain recherche un dirigeant capable de leur dire la vérité et d'accomplir son travail [de président].


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire