dimanche 21 juillet 2019

L’Humeur du Centriste. Mais à quel titre devrais-je payer pour l’homéopathie, une médecine de charlatan?!

Quand je vois des élus, dont certains se réclamant du Centre, commettre une tribune dans un média pour demander que l’on continue à rembourser l’homéopathie, fausse technique de soins que de multiples rapports scientifiques au fil des ans ont condamné comme totalement inefficace, je leur demande: pourquoi je devrais payer pour que des gens fassent semblant de se soigner et subventionner des entreprises qui produisent du vent?
Parce que je rappelle à tous ceux qui font du lobbying pour l’homéopathie (et aux Français) que c’est vous, moi, tous les citoyens à travers leurs cotisations sociales et leurs impôts qui payions jusqu’à présent son remboursement par la Sécurité sociale.
Et je rappelle que le déremboursement (enfin un gouvernement qui a le courage de le faire) n’empêche pas ceux qui veulent croire que ça marche de continuer à se «soigner» de cette manière.
Tous ceux qui se sont un jour intéressés à ces «médecines alternatives» savent que les charlatans, les intérêts financiers et la politique politicienne se mélangent pour essayer de donner de la crédibilité à des pratiques sans aucun résultat tangible pour qu’elles soient financées par l’argent public et les cotisations sociales.
Outre l’homéopathie, il y a le cas emblématique des cures thermales où aucune enquête sérieuse et indépendante (je laisse évidemment de côté celles faites par les médecins thermaux…) n’a jamais prouvé que se baigner dans une piscine d’eau thermale ou de boire de l’eau minérale avaient un quelconque effet sur notre santé (en revanche, certaines eaux minérales bues à trop fort dose sont mauvaises pour la santé parce qu’elles ne sont pas potables, c'est-à-dire équilibrées).
Bien entendu, partir deux ou trois semaines en cure dans un établissement souvent en montagne où l’on va s’occuper de vous, où vous allez vous reposer peut vous faire du bien… comme quand on part en vacances et que l’on prend quelques séances de kiné!
A ce propos, lorsque je commis voici un certain nombre d’années une enquête sur les cures thermales, je reçus la confidence du responsable du secteur au ministère de la Santé qui m’avoua qu’il y avait une station thermale qui fonctionnait et dont les cures étaient remboursées par la sécurité sociale alors même qu’elle n’avait aucune eau particulière et que les curistes étaient traités avec de l’eau du robinet!
L’explication: le maire de la commune en question avait demandé à des «amis» alors en poste au gouvernement de l’époque de la classer station thermale pour faire venir les touristes et les joueurs (rappelons qu’une station thermale a le droit d’avoir un casino!), tout comme pouvait le faire la commune rivale située à quelques kilomètres…
Ce qui fut fait promptement.
Ce fonctionnaire qui déplorait cette situation sans pouvoir rien faire ne voulu pas me dire le nom de ladite commune.
Alors, avant de re-rembourser l’homéopathie, messieurs, dames, du gouvernement, dérembourser dans la foulée les cures thermales.
Parce que si je payais jusqu’à présent l’homéopathie, je continue à payer le thermalisme.
Mais si ce gouvernement a eu le courage de s’attaquer à l’homéopathie, il est fort à parier qu’il ne bougera pas, comme ces prédécesseurs, sur le déremboursement des cures thermales malgré certaines velléités par le passé.
Car il y a, environ une centaine de stations en France, donc autant de maires avec qui l’on va se fâcher mais aussi les présidents des départements et des régions où se trouvent ces stations ainsi que tout le tissu politique local.
Tout ça, ça fait du monde qui peut vous pourrir la vie…
Donc, chers amis centristes et vous tous chers compatriotes, nous continuerons certainement à subventionner de nos deniers le thermalisme (je rappelle que le déremboursement ne signifierait absolument pas la disparition du thermalisme comme ce sera également le cas pour l’homéopathie, ce serons seulement ses adeptes qui devront le payer de leur poche).
Avec cette maigre consolation qu’on offre au moins du repos et non des petits granulés sucrés à mettre sous la langue à ses bénéficiaires, bien moins cool.
De quoi se congratuler chaque matin pour une bonne action envers nos semblables.
Evidemment, si l’on tente, juste pour un moment, comme ça, de traduire cette situation en termes politiques et en valeurs centristes, cela donne: scandaleux.

Centristement votre,

Le Centriste


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire