jeudi 4 mars 2021

Propos centristes. Monde – Etat de droit européen; lutte contre la covid19; plan de sauvetage américain; aider les PME; sanctions contre Poutine…

Voici une sélection, ce 4 mars 2021, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne

Renew Europe (groupe centriste et libéral au Parlement européen)
- [Le parti d’Orban quitte le groupe de la droite au Parlement européen avant d’en être exclu] Au revoir Orban! Il n'y a pas de place pour le populisme toxique du Fidesz dans la politique européenne traditionnelle! Pendant des années, le PPE [Parti populaire européen] a honteusement donné une légitimité au Fidesz alors qu'il déconstruit la démocratie libérale en Hongrie, sapant l'État de droit et nos valeurs communes de l'Union européenne!

- L'Europe ne peut pas rester les bras croisés tandis que la Russie, l'Iran et la Turquie souhaitent contrôler l'avenir de la Syrie, ni fermer les yeux sur les crimes d'un régime qui a tué davantage de journalistes et de manifestants que tout autre au cours de la dernière décennie, avec pour conséquence davantage de violence, de pauvreté et d'immigration forcée. Pour notre groupe politique Renew Europe, la lutte contre l'impunité en Syrie doit rester une priorité essentielle de l'Union européenne.

 

Dacian Ciolos (président)

- [Le parti d’Orban quitte le groupe de la droite au Parlement européen avant d’en être exclu] Je me félicite du départ tant attendu du Fidesz et de Viktor Orbán de la politique européenne traditionnelle. Sous Orbán, le Fidesz a érodé la démocratie en Hongrie et vandalisé les valeurs européennes. Les citoyens hongrois, qui sont aussi des citoyens européens, méritent un gouvernement qui élargira leurs droits, et non qui les affaiblira. Il est regrettable que le PPE ait abrité le glissement vers l'autoritarisme en Hongrie pendant si longtemps. Il n'y a pas de place pour le populisme toxique du Fidesz dans la politique européenne dominante".

- [Pologne] Ça suffit ! L'UE doit agir contre une nouvelle violation manifeste de l'État de droit par un État membre. Renew Europe continuera à être en première ligne afin de protéger nos valeurs et nos droits et pour défendre les droits des citoyens de l'UE en Pologne. Nous avons mené une lutte longue et difficile pour obtenir le mécanisme de l'État de droit, maintenant la Commission doit l'utiliser. La Commission doit utiliser tous les outils de la boîte à outils, comme la présidente Ursula Von der Leyen nous l'a promis en décembre dernier. Nous devons protéger ce qui nous tient tous à cœur, les valeurs de notre Union.

 

Guy Verhofstadt

- Il n’y a rien de «conservateur» ou de «chrétien», encore moins de «démocratique» dans les projets d’Orbán pour la Hongrie. C'est de l'autoritarisme et rien d'autre.

- [Sanctions contre Poutine] Pas assez, mais c’est un début. Nous devons accroître la pression sur les hommes de main de Poutine, main dans la main avec les États-Unis, et nous avons maintenant les outils pour le faire!

 

Michal Šimečka

[Pologne] La Cour de justice confirme une fois de plus qu'elle est le plus ardent défenseur de l'État de droit dans l'UE. La réponse du Conseil et de la Commission reste toutefois insuffisante au regard des responsabilités qui leur incombent en vertu des traités. Les mesures d'exécution doivent être renforcées.

 

Katalin Cseh

[Le parti d’Orban quitte le groupe de la droite au Parlement européen avant d’en être exclu] Le Parti populaire européen a fait le strict minimum, avec une décennie de retard. Mais il est toujours réconfortant de voir le plus grand groupe politique du Parlement décider de défendre des principes et de prendre ses distances par rapport aux autoritaires d'extrême droite qui piétinent les valeurs européennes et se rapprochent des dictateurs de l'Est.
Bien sûr, ce n'est pas le PPE qui a démantelé la démocratie en Hongrie, mais bien Orbán et le Fidesz. Mais ils portent une part de responsabilité. Avec une décennie de compromis malhonnêtes et de silence complice, une décennie de blocage d'actions significatives, une décennie de sommes incontrôlées de l'argent de l'UE affluant dans les poches des oligarques de Viktor Orbán et des membres de sa famille".

 

Dragoș Pîslaru

Avec les nouvelles solutions numériques et technologiques dont nous disposons, nous n'avons vraiment plus d'excuses pour retarder la garantie des droits des personnes handicapées dans tous les aspects de la vie. La transformation de cette stratégie en réalité est entre nos mains. Nous devons intensifier notre travail à tous les niveaux, du niveau européen à la société civile, et tous doivent assumer la responsabilité d'inclure les droits des personnes handicapées dans chaque plan que nous concevons, chaque action que nous entreprenons, chaque objectif que nous nous fixons.

 

Radka Maxová

La nouvelle stratégie européenne en faveur des personnes handicapées nous aidera à combler le fossé entre la politique de l'UE en matière de handicap et la mise en œuvre de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées. Nous devons faire en sorte que la diversité soit appréciée dans tous les aspects de la vie et que, où que l'on vive en Europe, chacun puisse bénéficier d'un marché du travail et d'un système éducatif inclusifs, avoir accès au monde numérique ainsi qu'aux bâtiments, aux systèmes de transport et aux communications, etc. Il est temps pour l'Union européenne de montrer l'exemple.

 

● Allemagne

FDP
Christian Lindner (président)

- [Covid19] En tant que FDP, nous avons présenté un plan en sept étapes. Vous n'êtes pas obligé de le partager. Il existe également d'autres modèles dans les pays. Le gouvernement, cependant, n'a pas du tout présenté de plan par étapes. Cela montre que le gouvernement fédéral n'a absolument aucun intérêt dans une telle perspective!

- [Covid19] Les décisions du sommet Corona restent une déception et révèlent des échecs dans les tests, la vaccination et la logistique. Le gouvernement fait trop peu.

 

● Belgique

cdH
Maxime Prévot (président)

Le cdH avait initié avec d’autres partenaires européens le processus visant à obtenir l’exclusion de Fidesz [parti d’Orban ezn Hongrie] du PPE [Parti populaire européen] au Parlement européen. Car les valeurs ne se bradent pas! Ils ont fini par le comprendre et quitter la scène d’eux-mêmes. Voilà une belle bouffée d’oxygène.

 

Catherine Fonck (députée)

Et si on osait les synergies fédérant majorité et opposition? Mais aussi et surtout les synergies avec le terrain, dans une approche moins théorique, moins top down, rapide et agile.

 

Vanessa Matz (députée)

Permettre aux familles monoparentales d’obtenir plus vite leurs contributions alimentaires en donnant au juge la possibilité d’inscrire d’emblée la délégation de sommes dans son jugement, la Vivaldi [coalition gouvernementale]  n’en veut pas! Notre proposition de loi a été rejetée en commission. Incompréhensible et à pleurer.

 

● Espagne

Ciudadanos

Cs est le parti de l'égalité et nous le démontrons avec des faits. Nous voulons que l'Espagne soit le meilleur pays pour se réconcilier et fonder une famille. Nous avons présenté une initiative visant à augmenter le congé de paternité et de maternité à 24 semaines.

 

Inés Arrimadas (présidente)

Les politiciens ne devraient pas nommer les juges chargés de juger la corruption des politiciens.

 

● Italie

Italia Viva
Matteo Renzi (président)

Je sais par expérience que l'équilibre des pouvoirs dans notre système démocratique est mis à rude épreuve. Je suis et serai toujours un grand défenseur de l'autonomie de la justice, mais aujourd'hui je pense que l'autonomie de la politique est en danger. Pensez simplement à l'enquête dans laquelle j'enquête sur la fondation Open: le don d'argent, qui est transparent et comptabilisé, n'est pas en cause, mais les modalités d'association et de participation à la politique. Ils n'enquêtent pas sur l'argent, mais sur ce qu'est un parti aujourd'hui. Ce sont des choses qui vous font réfléchir. Et même maintenant, je ressens un climat de haine envers moi, de colère pour ce qui s'est passé. Une volonté de vengeance de la part de ceux qui considéraient le gouvernement Conte comme un point d'arrivée à défendre à tout prix. Et pourtant, malgré tous ces signes d'hostilité auxquels j'ai été soumis lorsque j'ai renvoyé Conte [ancien premier ministre] chez lui, eh bien, je le referais pas une fois, pas dix, mais cent fois. Parce que la seule boussole que je poursuis est l'intérêt du pays et cet équilibre politique ne l'a pas sauvegardé. Alors ils peuvent m'envoyer toutes les menaces, en clair ou implicite, ils veulent, ils ne me rayent pas si je pense que j'ai raison. Je n'ai pas peur.

 

► Monde

● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)

- Que ce soit des experts qui dirigent les centres de dépistage ou des fabricants d’équipement de protection individuelle, le savoir-faire canadien a permis de protéger les gens et de sauver des vies depuis le début de la pandémie. On se doit d’investir dans cette expertise. (…) L’investissement d’aujourd’hui permettra aux scientifiques et aux chercheurs du pays de poursuivre leur travail essentiel. C’est une bonne nouvelle pour vous, votre famille et votre communauté.

- La recherche et la science sont essentielles pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain. On annonce donc des investissements pour soutenir des projets de recherche et des chercheurs à travers le pays.

- Les artistes et travailleurs de la culture nous divertissent et nous informent. Chaque jour, leur travail nous touche et nous inspire. Mais on sait que, comme tant d’autres, ils ont été durement touchés par la pandémie, et on compte leur fournir l’aide dont ils ont besoin. (…) Nous avons annoncé un financement pour les aider à traverser cette période difficile, leur donner des occasions de travailler et soutenir leur créativité pour des années à venir.

 

Chrystia Freeland (Vice-première ministre et ministre des Finances)

Aujourd'hui, nous annonçons que le gouvernement va prolonger les taux actuels de la subvention salariale d'urgence du Canada, de la Subvention d'urgence au loyer du Canada et Mesure de soutien en cas de confinement pour les entreprises du 14 mars au 5 juin 2021.

 

Omar Alghabra (ministre des Transports)

Une belle annonce! Les changements climatiques affectent le Nord plus que toute autre partie du pays. Notre gouvernement investit donc dans un projet de recherche au Nunavut pour lutter contre les effets de ces changements sur l’infrastructure de transport dans le Nord.

 

● Etats-Unis
Joe Biden (président-des Etats-Unis)

- [Un nouveau sondage de Morning Consult montre que 77% des Américains soutiennent le plan de sauvetage américain - dont 59% des électeurs républicains] Un plan pour toute l'Amérique - soutenu par la majorité de l’Amérique. (…) Nous avons besoin du plan de sauvetage américain maintenant, point final.

- Aucun enfant en Amérique ne devrait avoir faim. Le plan de sauvetage américain s'étendra et investira dans des programmes alimentaires essentiels pour garantir que chaque famille reçoive la nourriture dont elle a besoin.

- Il y a trois semaines, j'ai annoncé que nous aurions suffisamment de vaccins pour tous les Américains d'ici la fin juillet. Maintenant, avec nos efforts pour augmenter la production, nous aurons suffisamment de vaccins pour chaque Américain d'ici la fin du mois de mai.

- La lutte contre la covid19 est un effort de temps de guerre - et pour gagner, nous avons besoin d'approches révolutionnaires. Aujourd'hui, j’annonce que nous réunissons Johnson & Johnson, Merck et tous les pouvoirs du gouvernement fédéral pour accélérer la production de vaccins et vaincre ce virus.

- Aujourd'hui, je demande à chaque État de donner la priorité aux éducateurs pour la vaccination. Nous voulons que chaque éducateur, chaque membre du personnel scolaire et chaque soignant qui s’occupe d’enfants reçoive au moins un vaccin d'ici la fin du mois. Il est temps de traiter les personnes en charge de l’apprentissage comme faisant un travail essentiel.

- Le 15 février, mon administration a ouvert une période d'inscription spéciale pour l'assurance maladie et plus de 200 000 Américains ont déjà été couverts. C’est un signe encourageant, mais nous devons aller plus loin.

- Je suis reconnaissant aux démocrates de la Chambre et du Sénat d’avoir présenté un projet de loi aujourd’hui pour renforcer notre système de vérification des antécédents. J'ai aidé à faire adopter le projet de loi Brady sur la vérification des antécédents en tant que sénateur - et je m'engage à poursuivre ce travail et à adopter des réformes sensées en matière de sécurité des armes à feu en tant que président.

- Pendant le Mois de l'histoire des femmes, rendons hommage aux femmes accomplies et visionnaires qui ont contribué à bâtir notre pays. Et rendons hommage aux pionniers du passé récent et lointain pour la construction d'une nation aux possibilités infinies pour toutes ses femmes et ses filles.

 

Kamala Harris (vice-présidente des Etats-Unis)

- Environ 2,5 millions de femmes ont été contraintes de quitter le marché du travail pendant la pandémie. Le plan de sauvetage américain apporte un soulagement aux femmes et aux familles avec un chèque de 1 400 $, un crédit d'impôt pour les enfants de 3 000 $ et un financement pour rouvrir en toute sécurité les écoles et les garderies. Il est temps que le Sénat agisse.

- Il y a de la dignité dans tout travail. Et lorsque les gens peuvent se regrouper en syndicats, sans ingérence, chaque travailleur est plus respecté et protégé.

- Les femmes font l'histoire chaque jour. Certaines que nous connaissons - les suffragettes, les riveteuses. Les histoires des autres, en particulier des femmes de couleur et des femmes LGBTQ, sont restées inconnues. En ce Mois de l’histoire des femmes, nous rendons hommage à ces femmes et à toutes les femmes.

 

Antony Blinken (secrétaire d’Etat)

- Aujourd'hui, le président intérimaire vénézuélien Juan Guaido et moi avons discuté de notre soutien indéfectible à la démocratie au Venezuela et de nos efforts pour améliorer la vie du peuple vénézuélien.

- Nous nous félicitons de l’adoption par l’Iraq de la loi sur les survivantes yézidies, qui reconnaît le génocide de l’EI contre les Yézidis et cherche à répondre aux besoins des survivants d’atrocités indicibles. Nous continuons d'appuyer le Gouvernement iraquien dans notre lutte pour empêcher une résurgence de l'Etat islamique.

- Aujourd'hui, les États-Unis ont imposé des sanctions à la Russie pour avoir tenté d'assassiner Aleksey Navalny avec l’agent neurotoxique novichok. Toute utilisation d’armes chimiques est inacceptable. Nous sommes aux côtés de nos partenaires de l’UE et du Royaume-Uni pour contrer les actions de la Russie et demander la libération de M. Navalny.

- Les États-Unis et le Mexique sont liés par le commerce, les relations d'affaires, les relations interpersonnelles, le tourisme, un environnement partagé et la sécurité mutuelle. Mon premier voyage virtuel au Mexique a renforcé à quel point nous apprécions et respectons notre partenariat, et nous en dépendons chaque jour.

- Mon premier voyage virtuel au Canada a réaffirmé que lorsque nous travaillons ensemble, nous sommes vraiment des multiplicateurs de forces démocratiques et diplomatiques les uns pour les autres. J'attends avec impatience notre coopération future.

 

Lloyd Austin (secrétaire à la Défense)

S'il y a une chose que j'ai apprise au fil des ans, c'est la valeur de la culture et du caractère. C’est pourquoi nous mettons autant d’accent sur les questions liées à la santé de nos forces armées, et c’est aussi pourquoi j’ai publié une note pour réaffirmer nos valeurs et notre conduite éthique.

 

Janet Yellen (secrétaire au Trésor)

En tant qu’économiste - et en tant qu’américaine - je salue le vote favorable de la Chambre sur le plan de sauvetage américain. Il y a un large consensus parmi les économistes: les gens ont besoin de plus d'aide pour mettre de la nourriture sur la table et garder un toit au-dessus de leur tête jusqu'à ce que le virus soit sous contrôle. Ce plan fait cela. Le plan de sauvetage américain garantit que les gens puissent passer de l'autre côté de cette pandémie et y retrouvent une économie forte et en croissance.

 

Hillary Clinton (ancienne secrétaire d’Etat)

Ce pays s’améliore lorsque davantage de femmes démocrates participent au pouvoir et ont leur mot à dire dans les politiques qui régissent nos vies.

 

● Royaume Uni

Liberal democrats

- Il est tout simplement étonnant que le budget n'ait rien pour aider les enfants et les jeunes. La déclaration du ministre de l’économie devait donner aux enfants et aux jeunes la possibilité de retrouver le temps d'apprentissage qu'ils ont perdu au cours de l'année écoulée.

- Les petites entreprises ont besoin de beaucoup plus que les 5 milliards de livres sterling proposés par le gouvernement pour survivre à la fin de cette pandémie.

 

Ed Davey (leader)

- Boris Johnson a fait certaines des promesses les plus fortes de tous les premiers ministres en matière de protection sociale et il a échoué bien que cela affecte des millions de personnes dans leur vie quotidienne… C'est presque comme s'il s'en moquait.

- Ce gouvernement négocie un accord commercial qui affecte le commerce avec l'Irlande du Nord et endommage plusieurs industries vitales - puis tente de régler le problème qu'il a causé, en enfreignant le droit international pour la deuxième fois en un an. Absolument incompétent.

 

Christine Jardine (députée)

C'est maintenant ou jamais de sauver notre économie et donner de l'espoir pour l'avenir à ceux qui souffrent le plus.

 

Layla Moran (députée)

Les Lib Dems se battent pour un accord équitable pour les petites entreprises qui n'ont pas eu suffisamment de soutien du gouvernement. Nous exigeons que les PME obtiennent un report du paiement des taxes sur le chiffre d'affaire pour 2021-2022 pour les aider à faire face à la perte de revenus.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.