lundi 7 avril 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Barack Obama moins populaire chez les démocrates

Le soutien dont jouit Barack Obama, candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle, parmi les sympathisants de ce parti s'est affaibli au cours du mois passé, selon un sondage pour le New York Times et CBS News publié jeudi. Le taux d'opinions favorables de Barack Obama parmi les électeurs des primaires démocrates a chuté de sept points de pourcentage à 62% depuis la dernière enquête, menée fin février, écrit le Times. Ce déclin a été surtout dû à une relative désaffection des hommes et des électeurs à hauts revenus. Depuis le précédent sondage, le sénateur de l'Illinois a fait face à une salve d'attaques de la part de sa rivale, la sénatrice de New York, Hillary Clinton. Obama a par ailleurs prononcé un discours sur les questions raciales le mois dernier en réponse à une polémique sur des sermons jugés anti-américains et racialement offensifs de son ancien pasteur, dans son église de Chicago. Selon le Times, l'avantage marqué dont jouissait Obama par rapport à Clinton s'est amenuisé. En février, 67% des hommes souhaitaient voir Obama nommé par les démocrates contre 28% d'opinions favorables à Clinton. A présent, 47% des hommes soutiennent Obama contre 42% pour Clinton, précise le sondage. L'avantage d'Obama parmi les électeurs blancs, ceux qui gagnent plus de 50.000 dollars par an et les moins de 45 ans s'est réduit, écrit le quotidien new-yorkais. A l'approche des primaires du 22 avril en Pennsylvanie, Clinton et Obama sont donc presque à égalité dans la course à l'investiture à l'échelle nationale. L'enquête a une marge d'erreur de plus ou moins trois points de pourcentage pour tous les électeurs, de quatre points de pourcentage pour les électeurs des primaires démocrates et de cinq points pour les électeurs des primaires républicaines. Le sondage indique que John McCain, seul candidat encore en lice pour l'investiture républicaine, profite de la poursuite du duel interne des démocrates, écrit le Times. Il bénéficie à présent de 67% d'opinions favorables parmi les électeurs des primaires républicaines, contre 57% en février.

Aucun commentaire: