lundi 2 avril 2012

L’Humeur du Centriste. Comment faire cohabiter les centristes… entre eux?!

Question à un million d’euros (et encore, on n’est pas très cher) de politique-fiction: comment devrait-on s’y prendre pour faire cohabiter, non pas la Droite et le Centre, ni même la Gauche et le Centre ou même la Droite et la Gauche dans un gouvernement post-présidentielle et législatives mais les centristes entre eux?!
Vaste interrogation virtuelle mais qui risque bien de se poser après une présidentielle catastrophique pour les centristes au cas où le vainqueur s’appellerait Nicolas Sarkozy.
Ceux qui voient Bayrou, Borloo et Morin assis à la même table d’un conseil des ministres (et encore plus dans un même parti) ont sans doute des hallucinations ou prennent leurs désirs pour des réalités.
Mais pourquoi donc cela est-il quasi-impossible?
Parce que les trois bonhommes ne partagent pas des valeurs politiques très proches? Que nenni.
Parce qu’ils sont en complet désaccord sur la manière de gouverner? Que nenni, encore une fois.
Parce qu’ils n’ont jamais travaillé ensemble? Que nenni, une troisième fois.
Non, ils ne le peuvent pas pour une raison essentielle, une raison qui dépasse toutes celles que nous venons de lister, une raison bien plus supérieure à l’intérêt du pays (et du Centre), voire du genre humain: ils ne peuvent pas se voir en peinture. Et, subsidiairement, ils se sont tous déjà trahis les uns les autres!
Voilà ce qu’est aujourd’hui l’état (d’esprit) des partis du Centre, ceux qui incitent, tous les jours, les Français à être responsables devant les difficultés et les problèmes qui se posent à la France.
On comprend que les Français soient peu enclins à leur donner massivement leurs voix.
Heureusement pour nos compères, en politique politicienne les réconciliations baveuses sont aussi communes que les brouilles meurtrières.
Malheureusement, cela s’appelle le plus souvent de l’opportunisme et non un contrat de gouvernement en bonne et due forme.
Opportunisme, un mot que les centristes devraient pourtant bannir définitivement de leur vocabulaire pour enfin voir plus loin que le bout de leurs ambitions personnelles et éviter qu’ils ne lassent définitivement les Français…

Le Centriste

Aucun commentaire: