dimanche 29 juin 2014

Actualités du Centre. Présidence de l’UDI: Lagarde se veut le candidat de l’indépendance centriste

On s’y attendait, Jean-Christophe Lagarde, le député-maire de Drancy mais aussi le président de Force européenne démocrate et secrétaire général de l'UDI est candidat à la présidence de cette dernière.
Et comme prévu, il s’est attaché à se présenter comme le seul à porter l’indépendance du Centre accusant les autres prétendants à la présidence (Morin, Fromantin, Jégo) de vouloir inféoder l’UDI à l’UMP en la positionnant à droite de l’échiquier politique.
Il a ainsi déclaré au Journal du Dimanche: «J'ai écouté les candidats déjà déclarés. Nous portons deux visions différentes de ce que doit être un parti centriste. Je refuse cette vision traditionnelle du Centre qui n’est qu’un parti d’appoint, de partage des responsabilités derrière l’UMP. Je souhaite que l'UDI que nous avons construite avec Jean-Louis Borloo ait pour ambition de conquérir le pouvoir, pas de porter les valises des autres».
Il a ajouté, pour dramatiser le débat que cela est «un devoir dans une période que je crois prérévolutionnaire» où l’UDI «doit construire une nouvelle histoire, proposer une nouvelle France».
Il a également précisé sa vision du Centre: «Je ne veux pas un Centre qui pleure sur ses insuffisances. Je veux un Centre qui gagne, qui conquiert. (…) Pour moi le Centre n’est pas le milieu, la moyenne, la synthèse mais un autre chemin, une alternative pour notre pays. Au centre, on ne peut pas être mou. (…) Je ne veux pas que le Centre se réduise à la culture du strapontin!»

Enfin, il a assuré que la campagne pour la présidence de l’UDI ne serait pas tendue, lui qui entretient des relations conflictuelles avec Hervé Morin, en particulier: «Quant à mes concurrents, j'ai un principe simple: pas de commentaires, pas de petites phrases».

Aucun commentaire: