lundi 10 août 2015

L’Humeur du Centriste. Le clown Pozzo ne fait rire personne

Il y a un clown triste, très triste dans le cirque centriste malheureusement déjà bien fourni en la matière.
Il s’appelle Pozzo et s’en va affirmant dans les médias et les réseaux sociaux que monsieur Poutine, l’autocrate de Russie, est un homme de bien et que l’invasion de la Crimée par ce gentilhomme est une bénédiction.
Ayant passé récemment ses vacances dans ce territoire occupé par les troupes russes en dehors de toute légalité internationale, il a confié aux instruments de la propagande poutinienne qu’il était «très content d’être venu» tout en faisant partager son plaisir aux internautes.
Mieux (ou pire!), le clown – qui est un sénateur français à ses moments perdus – a revêtu un habit encore plus triste que lui, un t-shirt où Poutine insulte Barack Obama en le traitant de connard.
Bien évidemment, il a tweeté une photo où on le voit le portant alors qu’il affiche un grand sourire qui ferait honte à toute autre personne.
Jusqu’à preuve du contraire, Obama est le président d’un pays allié de la France avec qui nous faisons la guerre contre le terrorisme, notamment au Moyen Orient, là où Vladimir Poutine a décidé, en soutenant son ami Bachar el-Assad, le boucher de la Syrie, de permettre à Daech de devenir une puissance militaire et de perpétrer ses crimes abominables.
Et pour couronner le tout, ce Pozzo est le président d’un club qu’il a fondé et qu’il a appelé l’Institut Jean Lecanuet.
Ceux qui connaissent la pensée du regretté leader centriste, dont la stature était d’un tout autre calibre que celle de notre clown, ne peuvent penser une seule seconde qu’il aurait apprécié les vacances de ce dernier qui rappellent trop bien, aux anciens, celles que Georges Marchais, alors secrétaire général du Parti communiste français, passaient dans les datchas des dirigeants soviétiques en vantant le régime et ses fabuleux résultats pendant que les goulags fonctionnaient à plein régime.
On sait que le bonhomme – qui pense peut-être même que son périple consternant a fait avancer la paix dans la région – n’est pas le seul politique à aimer Poutine en France et à s’afficher avec ses sbires ou à voyager dans les régions que le président russe a déstabilisées uniquement pour s’opposer aux Etats-Unis et à l’Union européenne (dont, si je me rappelle bien, la France fait partie), qui plus est, deux aires démocratiques, ce que l’on ne peut pas vraiment affirmer de la Russie d’aujourd’hui, malheureusement.
Mais l’on n’avait pas encore atteint ce haut degré de bouffonnerie que l’on doit à quelqu’un qui se prétend au centre et qui a sa carte à l’UDI.
Voilà qui n’a pas vraiment faire rire beaucoup de centristes.
En tout cas pas son collègue, Hervé Maurey, le sénateur de l’Eure qui a écrit sur Facebook, «J'ai honte pour le groupe UDI du Sénat, pour le Sénat et pour la France. Faut-il rappeler que la Crimée a été annexée par une invasion militaire russe? Faut-il rappeler les milliers de morts ukrainiens? Comment peut-on cautionner cela?
Oui, Pozzo, blague à part, comment peut-on cautionner cela?!

Centristement votre.

Le Centriste


Aucun commentaire: