mercredi 1 février 2017

L’Humeur du Centriste. Non, monsieur Bayrou vous n’êtes pas le Centre à vous tout seul!

Monsieur Bayrou, vous êtes peut-être centriste, c’est en tout cas ce que vous affirmez haut et fort mais vous ne l’avez pas toujours dit et vos références constantes à Pascal, Montaigne, Maritain, Sangnier et de Gaulle prouverait plutôt le contraire.
Mais je vous accorde le bénéfice du doute, vous êtes au centre de l’échiquier politique, voire du Centre.
En revanche, monsieur Bayrou, vous n’êtes pas le Centre à vous tout seul comme vous essayez de le faire croire comme quand vous affirmez dans l’Express «Si je n'avais pas tenu le drapeau de cette indépendance, je vous le dis sereinement, le Centre aurait disparu».
Non, monsieur Bayrou, sans vous le Centre n’aurait pas disparu, ni de France, ni de la planète.
A chaque fois que vous intervenez, vous le faites en vous auto-désignant comme le porte-parole, le défenseur et le chef incontesté du Centre déniant aux autres, à vos anciens amis d’hier partis créer le Nouveau centre puis l’UDI et à Emmanuel Macron aujourd’hui, d’en être, drôle de façon pour un homme qui prétend vouloir rassembler de faire systématiquement le vide autour de lui.
Mais, plus on est seul, plus on est le chef incontesté...
Qu’est-ce qui vous permet d’ailleurs de vous accaparer le Centre?
Votre stature?
Les sondages disent que non.
Aujourd’hui vous êtes à 5% d’intentions de vote à la présidentielle.
Et à chaque fois que vous vous êtes présenté, les Français ne vous ont jamais accordé le label de présidentiable crédible.
Vous étiez, c’est vrai, dans les premières places des baromètres de popularité et, même si vous avez reculé, vous n’en êtes pas si éloigné.
Cependant, celui qui tient le haut du pavé, désormais, c’est Emmanuel Macron.
Et les Français l’estiment au centre et, en tout cas, totalement centro-compatible, pas vous et non pas le Centre comme vous l’affirmez au mépris de la réalité alors même que 30% de vos sympathisants sont prêts à mettre un bulletin à son nom dans l’urne, même si vous vous présentez…
Votre puissance politique?
Les faits disent que non.
Aujourd’hui vous n’avez plus aucun député (certains médias généreux vous en accordent un) et quatre sénateurs.
Vous ne pesez sur aucune décision politique et vous avez réussi à faire perdre Alain Juppé lors de la primaire LR parce que vous étiez un repoussoir, pas un rassembleur.
La preuve: vos anciens compagnons de l’UDI ainsi que l’énorme majorité des sympathisants de ce parti ne veulent en aucun cas d’une alliance avec vous et encore moins d’une réunion du Centre sous votre direction.
Quant à la Gauche, on se rappelle le traitement qu’elle vous a infligé en 2012 vu le peu de poids politique qu’elle vous accordait alors.
Et ce que vous valez actuellement pour la Droite, c’est un simple soutien sans aucune négociation.
Votre aura auprès des Français?
Les faits disent toujours non.
Vous êtes plus populaire à gauche qu’à droite mais c’est pourtant avec la droite que vous êtes allié.
Votre popularité dans l’axe central est désormais moins grande que celle d’Emmanuel Macron qui s’est installé à la place que vous vouliez occuper et que vous prétendez être la votre ad vitam aeternam. (en latin dans le texte!) alors même que vous prônez – c’est vrai pour les autres, par pour vous – un renouvellement des élites politiques.
Oui, Monsieur Bayrou, descendez un peu de votre piédestal où vous vous êtes installez vous-même et rendez-vous compte que c’est seulement une illusion d’optique, de là où vous êtes, qui vous permet de vous croire plus haut que les autres en représentant beaucoup moins.
Œuvrez comme vous le prétendez à réellement réunir les centristes, à créer un vrai espace central et à permettra aux idées du Centre de trouver enfin la concrétisation qu’elles méritent.
Pour cela, il va falloir partager, peut-être même vous mettre en retrait.
Mais quoi de plus beau que de lutter pour son idéal et voir qu’aujourd’hui il peut y avoir une majorité de Français qui y adhèrent même si vous n’êtes pas celui qu’ils veulent comme chef.
Allez, monsieur Bayrou, encore un petit effort pour être vraiment centriste ou en tout cas être du Centre auquel vous semblez appartenir, celui où les choses ne se font pas tout seul et où l’on se méfie des chefs providentiels.

Centristement votre.

Le Centriste


1 commentaire:

entwanne a dit…

C'est assez drôle de lire ce genre d'article de la part de quelqu'un qui prétend représenter « le centrisme ».

Oui, François Bayrou est un des seuls à pouvoir se réclamer du centre, par son indépendance (lourdement payée).
Au contraire, parler du Nouveau Centre ou de l'UDI comme des partis centristes fait sourire, comme on voit à quel point ils sont vassalisés à l'UMP/LR. Que des militants centristes existent dans ces partis, sans aucun doute, mais pas les cadres qui se rallient à Fillon.

Quant à Macron, tout juste démissionnaire du gouvernement pour entrer en campagne, il n'a justement pas encore fait preuve de son indépendance.