mercredi 5 septembre 2018

Actualités du Centre. Sondage – LREM-MoDem toujours en tête pour les européennes mais en baisse

Selon un sondage IFOP pour Paris Match, Sud Radio et CNews, la liste de la majorité présidentielle, La république en marche associée au Mouvement démocrate, est toujours en tête des intentions de vote pour les prochaines élections présidentielles mais elle perd des points.
Ainsi, par rapport à la précédente vague du même sondage, elle perd trois points à 20% des intentions de vote.
Elle est toujours suivie de celle de l’extrême-droite du Rassemblement national qui perd néanmoins deux points à 17% et par celle de LR à 15% (stable).
Derrière, la liste de la France insoumise gagne trois points à 14% et celle de EELV un point et demi à 7,5%.
Il est intéressant de noter que les trois points de progression de la liste de Jean-Luc Mélenchon viennent en grande partie de la baisse de la liste de Marine Le Pen…
Quant à la liste UDI que son président Jean-Christophe Lagarde agite constamment comme un épouvantail devant LREM («je ne vois pas de raison de ne pas faire de liste», vient-il de répéter au quotidien Le Monde), elle plafonne toujours à 2,5%.
Mais même si le parti centriste s’alliait avec la droite modérée en rupture de ban avec LR regroupée dans le parti Agir (dont le responsable, Franck Riester, estime que c’est une possibilité mais n’écarte pas une alliance en «responsabilité» avec LREM), les deux formations ne dépasseraient pas les 4% (dans cette configuration, la liste de la majorité présidentielle gagnerait même un point à 21%).
Bien sûr, les européennes sont encore dans huit mois et bien des choses peuvent se passer jusque là.
Reste que la volonté d’exister politiquement à tout prix de la part de l’UDI mais aussi d’Agir ne semble pas recevoir un écho très favorable chez les électeurs pour l’instant.
Reste à savoir si le débat des prochaines semaines et des prochains mois va polariser l’opinion entre les pros et les antis européens.
Si tel était le cas, alors une liste commune de tous les pros, c’est-à-dire de l’axe central (regroupant les libéraux de droite, de gauche et du centre) s’imposerait sans doute aux différents états-majors des partis qui le composent.
(Sondage IFOP réalisé par internet les 30 et 21 août 2018 auprès d’un échantillon de 1403 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire