mercredi 1 mai 2019

Actualités du Centre. Paroles centristes: Viols d’enfant, violences des manifestations, baisse d’impôts, Venezuela…

Voici une sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

► En France
● Gouvernement
Edouard Philippe (Premier ministre)
Je n’accepte pas que, sous couvert de cette liberté fondamentale qu'est la liberté de la presse, on insulte et provoque les forces de l’ordre.

Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Je souhaite que demain (1er mai), les syndicalistes et tous ceux qui portent des convictions sincères puissent s’exprimer. Et pour cela, nous ferons en sorte que tous ceux qui veulent la violence et le chaos soient empêchés, stoppés et arrêtés.

Bruno Le Maire (ministre de l’Economie)
Je proposerai au Premier ministre que les 12 millions de foyers fiscaux à 14% puissent avoir une baisse d’impôt de l'ordre de 350 euros en moyenne par an.

Adrien Taquet (secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance)
Journée internationale de la non violence éducative : sans culpabilité, ni jugement, il faut simplement mieux accompagner les parents dans leur projet d’être parent.

● LREM
Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
- Près 6 mois de consultations avec l'ensemble des groupes politiques, je présente la réforme du Règlement de notre Assemblée pour fluidifier, dynamiser, moderniser le travail parlementaire.
Dynamiser les débats et renforcer les droits de l'opposition. Les Questions au Gouvernement deviendront une séance unique de 2h, avec 22 questions attribuées aux oppositions (contre 15 actuellement), et un droit de réplique au sein d’un temps de parole de 2 minutes.
Favoriser la participation citoyenne aux travaux parlementaires est une intention qui remonte à la Révolution française. En rénovant le droit de pétition, je souhaite permettre aux citoyens de susciter de nouveaux travaux de notre Assemblée
Fluidifier l'examen des textes et limiter les séances de nuit. En rationalisant les conditions d'examen en séance publique, je souhaite faire mieux fonctionner notre démocratie parlementaire et en améliorer sa qualité.
- La réforme du Règlement de l’Assemblée nationale vise 4 objectifs:
1) Rénover la procédure législative
2) Renforcer les droits de l'opposition
3) Moderniser le droit de pétition
4) Ancrer le réflexe déontologique

Laurent Saint-Martin (député)
Nous sommes les premiers depuis plus de 10 ans à baisser autant les prélèvements obligatoires pour les Français. Contrairement à ce qu’affirme l’opposition c’est cela, et rien d’autre, qui retarde la réduction de la dette et du déficit public.

● MoDem
Nathalie Avy-Elimas (MoDem députée)
Il est inconcevable qu’en France on puisse violer un enfant et plaider le consentement. Nous devons impérativement associer un seuil d’âge à une présomption de contrainte.

● Mouvement radical social libéral
Bertrand Pancher (député)
Annonces d’Edouard Philippe. Je salue la réintroduction de la société civile et des élus dans la préparation des réformes, mais le rythme est dingue et je reste dubitatif quant à la structuration des processus de décisions. Le cadre est pourtant aussi important que le contenu.

► Dans le monde
● Etats-Unis
Joe Biden (Parti démocrate, candidat à la primaire de la présidentielle 2020)
- La violence au Venezuela aujourd'hui contre des manifestants pacifiques est criminelle. Le régime de Maduro est responsable de souffrances incroyables. Les etats-Unis doivent soutenir l’Assemblée nationale et juan Guaidó dans leurs efforts pour restaurer la démocratie par le biais d’élections légitimes et surveillées au niveau international.
- Nous avons été ravis de voir plusieurs de nos premiers intervenants [des services d’urgence] et de leurs dirigeants syndicaux à Cedar Rapids aujourd'hui. Ce pays a été construit par des Américains qui travaillent dur, comme vous, et j'ai hâte d'être de retour!
- Aujourd'hui, la Chambre tiendra sa première audience sur l'amendement relatif à l'égalité des droits en 36 ans. Il est grand temps de donner à tous les citoyens la protection que leur confère la Constitution – les droits de l'homme ne devraient jamais être pris au piège des caprices du parti politique au pouvoir.

● Espagne
Albert Rivera (Ciudadanos, président)
- Nous ne cesserons jamais de défendre la liberté et la démocratie chez tous les peuples d’Espagne.
- La libération par des soldats fidèles à la Constitution de l'opposant Leopoldo Lopez est une excellente nouvelle. Mes félicitations à sa famille et à tous les démocrates vénézuéliens. Encore une fois, mon soutien au président Juan Guaido et à tous les braves gens qui luttent pour la liberté au Venezuela
- Nous dirigerons l’opposition au gouvernement Sánchez-Iglesias avec fermeté, sens de l’Etat, bonne équipe et meilleur projet pour l’avenir. Nous allons surveiller de près et contrôler ce gouvernement pour protéger la Constitution et les économies des familles espagnoles.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire