vendredi 24 mai 2019

Européennes 2019. Propos centristes: Banque pour le climat; remise à plat de Schengen; défense européenne et cyberforce…

Sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à propos de l’Europe et des élections au Parlement européen du 26 mai.

► France
● Gouvernement
Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
Le projet européen a apporté beaucoup de progrès, d’égalité et de droits aux femmes Voter dimanche est essentiel pour que cela continue : la @Renaissance sera féministe.

● LREM
Nathalie Loiseau (tête de la liste Renaissance)
- Je souhaite que les jeunes puissent grandir dans une Europe sans crainte du réchauffement climatique, du chômage, du terrorisme. Qu’ils grandissent dans une Europe du progrès. 
- C’est la noblesse de l’Europe de mieux accueillir les réfugiés: il faut une politique européenne de l’asile. En revanche pour les personnes qui ne relèvent pas du droit d’asile, il faut les raccompagner et leur offrir des opportunités d’avenir.
- Nous voulons une banque européenne pour le climat parce que nous voulons mettre l’épargne privée au service de la croissance verte. Moi j’entends chez beaucoup le souci de faire de la dépense publique supplémentaire et donc je m’inquiète. 
- Nous avons fait l’acte I de la réforme des travailleurs détachés sur le principe «à travail égal, salaire égal». Nous proposons maintenant que les cotisations sociales payées par l’employeur soient celles du pays le plus généreux.
- Nous faisons une campagne pour les Français. Nous voulons une Europe de progrès et nous sommes les seuls en mesure de pouvoir changer les choses.
- Nous proposons une remise à plat de l’espace Schengen. On doit renforcer massivement la police aux frontières européennes.

●UDI
Jean-Christophe Lagarde (président, tête de la liste Les Européens)
- Ce n'est pas parce que vous ne votez pas que vous ne paierez pas la facture. Ceux qui ne vont pas voter en paient toujours les frais
- Je suis le seul député français à avoir voté contre l'élargissement à l'est de 2004 parce que l'Europe allait être paralysée.
- Nous devons construire une défense européenne, notamment une cyberforce. C’est la garantie de notre indépendance. La preuve : quand l’Allemagne a subi une cyberattaque, elle a dû faire appel à la NSA américaine pour s’en sortir!
- On passionne trop le débat sur les migrations au lieu de le rationaliser. Nous proposons d'apprendre à gérer les migrations ensemble, en prenant exemple sur le modèle du Canada.
-Nous devons investir massivement dans le développement de l’Afrique, qui comptera 2 milliards d’habitants dans 30 ans. Si ce continent s’effondre, ses habitants viendront chez nous car nous sommes leurs plus proches voisins
- Le Front National ne veut plus sortir de l'euro. Mais ses alliés allemands veulent nous expulser de la zone euro.
- Je suis ravi que Monsieur Bellamy explique enfin qu’il n'y aura pas de frontières françaises! Il devrait prévenir Madame Morano et Monsieur Hortefeux qui sont sur sa liste.
- Nous savons que nous avons un continent plastique trois fois plus grand que la France qui est en train de détruire la chaîne alimentaire. Voilà une cause qui peut rassembler tous les Etats européens !
- On ne peut pas avoir le même marché et la même monnaie sans se rapprocher socialement. Je veux une Commission qui intervienne et règle le problème. C'est possible, grâce à l'article 116.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire