lundi 25 mai 2020

L’Humeur du Centriste. Bigard?! Vraiment monsieur le président?!

Jean-Marie Bigard

Or donc, Emmanuel Macron veut écouter «tout le monde» selon sa ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, et ce serait une bonne chose selon elle.
Et comme l’humoriste – il serait plutôt de la catégorie comique troupier – Jean-Marie Bigard est «tout le monde», Emmanuel Macron l’a appelé.
Le Président de la République a donc lui-même pris son téléphone pour discuter avec ce monsieur après que celui-ci ait copieusement insulté ses ministres et sa politique sur les réseaux sociaux pour lui demander son avis sur… la réouverture des bars!
On n’aurait jamais pu inventer une fake news à ce propos tellement cette histoire, vraie, est surréaliste et montre une facette bien discutable du chef de l’Etat qui n’en est pas à son premier dérapage en la matière (ses accointances avec Philippe de Villiers, dont les propos sont souvent proches de ceux de la famille Le Pen en sont un autre alors que l’on s’apprête à réautoriser l’ouverture de son parc d’attraction du Puy du Fou par décision venue d’en-haut…).
Grossier, ordurier, graveleux, populiste, trainant de nombreuses casseroles peu ragoutantes (rappelons que parmi les dernières frasques de l’inénarrable auteur de l’indépassable «Lâcher de Salopes», il y a sa fameuse «plaisanterie» faite en 2019 sur le plateau de l’émission de Cyril Hanouna qui a été considérée comme une apologie du viol et lui a valu l’annulation de nombre de ses spectacles), monsieur Bigard a donc une parole qui porte, en tout cas jusqu’à l’Elysée, surtout quand il s’agit de la réouverture des bars, sujet hautement prioritaire en cette période de crise sanitaire, économique et sociale (même si, évidemment, leur situation financière est actuellement très difficile comme pour d’autres commerces).
Mais quelle parole au fait?
Monsieur Bigard avait déclaré dans plusieurs vidéos où le nauséabond le dispute à la vulgarité et mises en ligne sur Facebook et Instagram qu’«on est gouverné par des guignols», que Macron était responsable de tout ce qui fonctionnait mal dans le pays et il lui intimait l’ordre, à propos des bars: «rouvre! rouvre!».
Et Emmanuel Macron, devant cette injonction d’appeler fissa monsieur Bigard comme ce dernier l’a raconté avec la classe qui le caractérise dans une émission de radio:
«Je ramène ma gueule, je chie sur le président et le président m'appelle pour me dire 'Vous avez raison'. Je trouve ça génial. (...) Il m'a appelé, il m'a dit oui, oui, vous avez raison, nous allons faire un 'putain d'échéancier', m'a-t-il dit, comme j'avais demandé. »
Sur Facebook, il précise les circonstances de ce moment hautement historique que l’on enseignera désormais aux écoliers:
«Mon téléphone a sonné avec un numéro "inconnu". À l'autre bout c'était Macron, le vrai (...) Le mec m'a dit "j'ai vu votre vidéo, vous avez raison, on va changer de stratégie".»
Emmanuel Macron a sans doute oublié que monsieur Bigard a qualifié la politique de «caca» et qu’on lui doit cette admirable tirade:
«J'sais pas si vous vous souvenez dans ma carrière. Je parlais des enculés de gauche et des enculés de droite. Moi je préfère être un enculé de droite, parce que au moins le mec il a un peu prévenu. Tu vois un mec de droite arriver, tu serres les fesses. Tu te dis 'attention je risque de me faire enculer'. Tu vois un gars de gauche arriver, t'es complètement détendu. Il t'encule quand même. Là je dis qu'il te l'a met beaucoup plus profond.»
Or donc, comme je suis tout le monde à l’instar de monsieur Bigard, j’attends fébrilement un appel du Président de la République.
Et je lui promets d’être moins vulgaire et de ne pas insulter son gouvernement.
Du coup, en tant que centriste qui n’aime pas parler de caca, de salope, d’enculé, de chier sur les gens à tout va, j’ai bien l’impression que mon téléphone va rester muet…

Centristement votre.

Le Centriste


Aucun commentaire:

Publier un commentaire