mercredi 26 août 2020

Propos centristes. France – Apprendre à vivre avec la covid19; la rentrée des classes sera sûre; embauche de jeunes; pas de hausses d’impôt; plan de relance, un investissement pour l’avenir; solidarité avec le peuple biélorusse…

Voici une sélection, ce 26 août 2020, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

● Emmanuel Macron (Président de la République)

- Pour surmonter la crise sanitaire, nous devons apprendre à vivre avec le virus. Il n'y a pas de fatalité : si nous faisons preuve d'unité et de sens des responsabilités, nous réussirons.

- Priorité santé. J'ai réuni un conseil de défense pour organiser la rentrée dans les meilleures conditions possibles au regard de l'évolution épidémique. École, travail, lieux publics : partout des règles claires pour permettre à chacun de reprendre en confiance.

- Le plan de relance pour la reconstruction économique, écologique et sociale sera présenté dès la semaine prochaine.

● Gouvernement
[Nota: dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes; nous retranscrivons cependant leurs propos en rapport avec leur fonction parce qu’ils font partie selon nos critères d’une équipe qui suit une politique globalement centriste]

 

Jean Castex (Premier ministre)

-Il n'y aura pas de hausses d'impôts. Sur les 100 milliards, 40 seront financés par l'Europe. La philosophie, c'est aussi de réhabiliter le travail, c'est une valeur positive, une valeur de cohésion et de progrès.

- Le plan de relance sera annoncé le jeudi 3 septembre. Il est absolument bouclé, je vous rappelle que nous avons déjà versé l'allocation de rentrée scolaire en anticipation de l'annonce du plan.

- La priorité numéro 1 du Plan de relance, c'est l'emploi. Nous assumons de vouloir réhabiliter le travail : c'est un valeur positive, de cohésion et de progrès.

- Nous constatons qu'il y a une reprise de l'épidémie. Il n'y a pas de quoi s'affoler, mais nous sommes passés de 1 000 à 3 000 cas par jour diagnostiqués. Nous gérons cette situation pour pouvoir nous permettre de passer à la phase suivante, la relance.

- Mettez votre enfant à l'école. Nous vous devons la sécurité pour votre enfant. Et on est prêts

- Le virus est là. Mais nous devons vivre avec le virus.

Aucun élément en ma possession ne me permet de dire que le virus a baissé en virulence. Nous ne baissons pas la garde. Mais la vie doit être plus forte. Nous allons tout faire pour que les Français reprennent le travail, l'école, leur vie, normalement.

- Avons-nous envisagé toutes les hypothèses ? Heureusement, y compris des reconfinements localisés. Est-ce que c'est notre objectif? Non.

- Il n'y a pas de gratuité générale des masques, pas plus qu'il n'en existe ailleurs. On cible les personnes vulnérables et les personnes les plus précaires.

- J'ai toujours indiqué que lutter contre une épidémie de la nature de celle que nous affrontons est un défi collectif (...). Je trouve quand même que depuis plusieurs mois, les Français ont fait face.

- Comment imaginer que ceux qui applaudissaient hier, chaque soir, à 20h00, les soignants refusent aujourd'hui de porter le masque ? Aujourd'hui mon message est clair: si vous ne pensez pas à vous, pensez aux Français les plus fragiles et à notre personnel hospitalier!

- Il faut expliquer aux Françaises et aux Français, y compris les anti-masques, que le masque est extrêmement utile. S'ils ne le croient pas pour eux-mêmes, qu'ils pensent aux autres. Ils ont tous, dans leur entourage, des personnes vulnérables.

- StopCovid n'a pas obtenu les résultats que l'on en espérait, peut-être par défaut de communication. En même temps, nous savions par avance que tester grandeur nature un tel outil serait particulièrement difficile.

- Je lance un appel aux personnes de plus de 70 ans, aux personnes qui ont des pathologies lourdes : soyez prudents. Sur les Ehpad, où sont concentrés des gens fragiles, au cas par cas, des confinements pourront intervenir.

- Certes nous avons des indicateurs qui ont conduit à classer en rouge le territoire, mais surtout nous avions à Marseille un taux de pénétration de l'épidémie particulièrement élevé chez les personnes âgées.

- Dans la loi de finances 2021, nous allons créer 550 emplois en plus dans la Justice. Sous le quinquennat de M. Macron, il y aura eu 2000 emplois de greffiers et de magistrats en plus. Il faut inscrire cela dans le long terme.

- Voilà un effet positif de cette crise : on va se mettre à regarder différemment le télétravail, voire à se dire que ça s'organise. J'ai demandé aux partenaires sociaux de s'emparer du sujet. Le télétravail peut devenir un fait de société.

- Là où nous avons fait des progrès, c'est que lors de la première vague, c'est que nous avions des indicateurs rustiques et nationaux. Nous avons su nous doter d'outils territorialisés, et nous avons fait confiance aux acteurs de terrain.

- Je dis aux Françaises et aux Français d'aller au cinéma, au théâtre. On va rendre le port du masque systématique. Dans le plan de relance, la culture bénéficiera d'une dotation exceptionnelle de deux milliards d'euros.

- Ce qui était prévu c'est qu'en fonction de la configuration des salles, des stades, et de la circulation du virus, on puisse aller au-delà de 5000 personnes. Dans les départements "rouges", il ne sera plus possible à l'autorité préfectorale de déroger.

 

Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères)

Echange avec mon collègue égyptien S. Choukry. Importance d’installer le cessez-le-feu annoncé vendredi en Libye. Constat partagé sur la nécessité au Liban des changements profonds attendus par le peuple libanais.

 

Jean-Michel Blanquer (ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports)

- Préparer la rentrée pour réunir nos élèves, nos professeurs et nos personnels au service de la réussite de tous. Protection sanitaire et progrès éducatifs.

- Les Français aiment l’école. Les Français aiment les professeurs et leur disent leur estime. Une très grande majorité pour approuver la rentrée le 1er septembre et pour saluer le travail des professeurs.

 

Bruno Le Maire (ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance)

- Cette épidémie est une épreuve qui n’a pas de comparaison dans ma vie politique et personnelle. Elle est à la fois morale et physique. On s'endurcit dans les épreuves. Une chose est sûre : je continuerai à me battre pour redresser l'économie de notre pays.

- Le Plan de relance est un plan d'investissement pour l’avenir des Français. Il doit permettre à l'économie française de sortir plus forte, plus compétitive et plus verte de la crise.

- Nous n'augmenterons aucun impôt et nous garantirons les baisses d'impôts qui ont été promises aux Français. La TH a été supprimée pour 80% des Français. Elle le sera pour les 20% des Français restants d'ici 2023 (moins un tiers en 2021 et moins un tiers en 2022).

- Nous baisserons dès le 1er janvier 2021 de 10 milliards € par an les impôts de production sur les entreprises pour créer de l'emploi et pour réussir les relocalisations industrielles.

- Je veux donner de la visibilité aux entrepreneurs qui ne seront pas en mesure de rembourser leur PGE au bout d’un an. Actuellement, nous négocions avec les banques des taux attractifs compris entre 1 et 3% pour les TPE et PME.

 

Florence Parly (ministre des Armées)

- 25 août 1944. Paris est libre. Aujourd'hui, nous nous recueillons dans le souvenir des soldats, des citoyens, de toutes celles et ceux qui se sont battus pour nous, pour les idéaux de notre République, pour notre liberté.

- La mixité, l’égalité des chances et la diversité sont au cœur de nos armées et du projet républicain. Notre engagement est entier et fondamental.

- Quand la mixité progresse, les armées avancent.

 

Gérald Darmanin (ministre de l'Intérieur)

- L’honneur de la Police, c’est cet engagement constant pour la protection de nos concitoyens et la défense des valeurs de la République. C’est l’immense fierté de servir la France et la République, de vibrer au son de la Marseillaise, d’être ému devant le drapeau bleu-blanc-rouge.

- Il n'y aura pas de répit pour les trafiquants, le combat contre ce fléau doit être total.

Heureux de recevoir Michel Barnier place Beauvau. L’occasion de faire un point sur l’état des négociations du Brexit et d’évoquer les préparatifs français notamment sur les sujets du statut des ressortissants britanniques, des frontières et de l’immigration.

- Nous rendons hommage aux 2000 policiers de la Préfecture de Police qui ont mené un combat décisif contre l’occupant nazi en août 1944. Un combat pour libérer Paris et hisser à nouveau haut et fort le drapeau français. Nous leur devons tant. Entre le 19 août et le 25 août 1944, 167 policiers tombèrent pour libérer Paris. Nous nous souvenons de leur courage et de leur sacrifice pour rendre à notre peuple sa liberté. Nous nous souvenons de leur honneur aussi, celui de défendre la République. Jamais nous n'oublierons.

- [Incidents à Paris après la finale de la Ligue des champions] La sauvagerie de certains délinquants cette nuit : 16 agents des forces de l’ordre blessés, 12 magasins attaqués, une quinzaine de véhicules dégradés. Merci aux force de l’ordre de leurs interventions : 148 interpellations dont 108 gardes a vue à la disposition de la justice. (…) Ce sont des voyous qui n'ont rien à voir avec les supporters, il faut les traiter comme tels.

- C’est sans fondement qu’il a été reproché à deux femmes leur tenue sur la plage. La liberté est un bien précieux. Et il est normal que l’administration reconnaisse ses erreurs.

 

Elisabeth Borne (ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion)

- Nous avons le même objectif avec les partenaires sociaux : sauver et créer des emplois. Nous mettons à disposition des entreprises et des salariés les outils pour traverser la crise. Nous y arriverons ensemble!

- Accompagner les jeunes vers l'emploi, ça commence dès les études supérieures, et sur tous les territoires. Ensemble, mobilisons nous pour trouver une solution à chacun!

- Jusqu’à 8000€ pour l'embauche d'une jeune en apprentissage ou contrat pro. Pour les contrats signés entre juillet 2020 et février 2021, chaque employeur recevra cette prime qui couvre la quasi-totalité du salaire. Embauchez des jeunes!

- [Télétravail] Ça reste une très bonne solution (...) Il faut faire preuve de bon sens.

- Je suis déterminée à tout faire pour sauver le maximum d'emplois. L'APLD est une arme anti-licenciements. Grâce au dialogue social et au financement de l'Etat, les entreprises peuvent sauver des emplois et former leurs salariés. Je les invite à s'en saisir !

- Suite à un avis du HCSP et au vu de la reprise épidémique, nous avons, en concertation avec les partenaires sociaux, systématisé le port du masque en entreprise. Nous attendons vendredi un nouvel avis sur de possibles dérogations.

 

Eric Dupond-Moretti (Garde des Sceaux, ministre de la Justice)

- Un réel plaisir d’échanger avec Christine Lambrecht ce matin. Défense de l’Etat de droit, lutte contre la haine en ligne, protection des victimes du terrorisme. Je soutiens pleinement la présidence allemande de l’Union européenne. Faisons avancer ensemble l’Europe de la justice!

- Après les heurts à Paris: 23 personnes sont déferrées dont 15 comparutions immédiates; 24 gardes à vue prolongées; 2 enquêtes ouvertes après le pillage de bijouteries. La réponse pénale doit être proportionnée, rapide et systématique. C’est là toute la force de l’État de droit.

 

Roselyne Bachelot (ministre de la Culture)

- Plan de relance: dotation exceptionnelle pour la culture: 2 milliards! Jean Castex confirme un montant record pour des mesures structurantes. Le soutien au secteur du spectacle vivant est l’une de mes priorités.

- Conseil de défense à l’Elysée : nous sommes plus que jamais mobilisés pour faire face à l’épidémie. J’ai plaidé avec force pour des mesures à destination du spectacle vivant!

 

Olivier Véran (ministre des Solidarités et de la Santé)

- Être contaminé par un virus sans le percevoir (incubation, forme pré ou sans symptômes) n'a rien de nouveau dans l'histoire des maladies infectieuses. Ça ne rend ni dangereux ni coupable, mais contagieux. Se faire tester et protéger les autres, c'est et ça restera le bon réflexe.

- Même si l’impact sur notre système de santé est aujourd’hui très limité, le nombre de personnes hospitalisées y compris en réanimation commence à augmenter, certes à des niveaux moindres, mais ça augmente. Cassons cette dynamique!

 

Annick Girardin (ministre de la Mer)

Avec plus de 40 km de barrages et 14 centres d'intervention sur nos territoires, POLMAR Terre est une réponse face aux pollutions marines. Aujourd'hui, avec la création du pôle national d'expertise basé à Brest, nous renforçons l'efficacité du dispositif.

 

Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation)

Félicitations aux équipes de l'ESRF pour la prouesse scientifique et technologique. Ce synchrotron de nouvelle génération est un très bel exemple de coopération internationale, financé par 22 pays qui ont uni leurs forces pour construire une infrastructure de recherche unique au monde. Fière aussi que ce projet se situe en France.

 

Julien Denormandie (ministre de l'Agriculture et de l'alimentation)

- Face à la vague ignoble de mutilations de chevaux, des enquêtes sont en cours. Ces sévices cruels sont intolérables. Mon ministère est mobilisé avec la brigade nationale d’enquêtes vétérinaires & phytosanitaires.

- Soyez vigilants ! Si vous avez reçu des graines par courrier sans avoir rien commandé. Placez-les dans un sac plastique bien fermé, jetez-le dans votre poubelle d’ordures ménagères et signalez-le.

 

Elisabeth Moreno (ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances)

- Lutter contre le racisme, dans toutes ses formes, doit être l'affaire de tous. Nous devons agir, chacun à notre niveau et sur tous les territoires, pour tenter de l'éradiquer!

- Chaque discrimination est une atteinte à la dignité humaine.

- Le 25 août 1944, Paris était enfin délivrée du joug de l'occupation. Honneur aux combattants et combattantes de la Libération. Hommage à nos héroïnes, Cécile Rol-Tanguy, Simone Michel-Lévy, Laure Diebold et tant d'autres.

- Grâce aux 26 000 jeunes recrutés chaque année, nos armées sont un véritable moteur pour l'égalité femmes-hommes et l'égalité des chances ! Avec Florence parly, nous sommes plus que jamais déterminées à agir en faveur de l'inclusion et de la diversité !

 

Franck Riester (ministre chargé du commerce extérieur et de l'attractivité)

- Avec Pascal Lamy pour faire le point sur les enjeux de notre commerce extérieur et nos ambition pour l’OMC. La reconquête à l’international est un pilier de la relance.

- Échanges productifs avec les dirigeants français de multinationales qui ont choisi d’investir chez nous. Le succès de la relance passera par l’attractivité de la France: plus d’investissements étrangers, cela signifie plus de croissance et d’emplois dans nos territoires.

 

Jean-Baptiste Djebbari (ministre chargé des Transports)

- La SNCF est dans une stratégie de reconquête des clients donc il n'y aura pas d'augmentation tarifaire!

- Dès lors où l'on a imposé le masque dans les transports 95% l'ont porté!

 

Agnès Pannier-Runacher (ministre chargée de l'Industrie)

- Nous produisons aujourd’hui en France 50 millions de masques chirurgicaux et FFP2 par semaine. En décembre, nous aurons multiplié par 30 la production de masques sanitaires par rapport à janvier avec une production hebdomadaire de 100 millions de masques sanitaires. En plus des masques sanitaires, nous avons développé une filière nationale de masques textiles grand public, lavables, réutilisables et à filtration garantie. Ils ont l'avantage d'être moins chers à l'usage, plus écologiques, et aussi efficaces au regard du COVID19.

- 8e Conférence des dirigeants français d'entreprises étrangères à Bercy. Ces acteurs sont essentiels pour relancer l’économie. Je leur ai confirmé notre détermination pour continuer à améliorer l’attractivité de notre pays. Notre plan de relance sera au rendez-vous.

 

Geneviève Darrieussecq (ministre chargée de la Mémoire et des Anciens combattants)

Très heureuse d’accueillir ce matin Sarah El hairy pour échanger sur les perspectives du Service National Universel. La France est riche d’une jeunesse volontaire et solidaire, continuons de lui donner les moyens de s’engager!

 

Marlène Schiappa (ministre chargée de la Citoyenneté)

- « Notre monde n’a pas besoin d’âmes tièdes. Il a besoin de cœurs brûlants qui sachent faire à la modération sa juste place. » Cela implique de peser ses mots. Mais aussi, parfois, de demeurer muet. Albert Camus, tout en équilibre.

- C’est ça ton nouveau combat Aurélien [Taché], défendre ceux qui torturent et tondent une fille de 17 ans ?! Défendre les gens en fonction de leur religion ou origine c’est une logique identitaire. C’est celle de l’extrême droite. C’est la tienne. C’est celle qui a amené le PS à 6%.

 

Brigitte Klinkert (ministre chargée de l'Insertion)

Je serai mobilisée pour développer le secteur de l’Insertion et permettre à tous ceux qui en sont éloignés de retrouver le chemin de l’emploi. C’est encore plus important dans la période que nous vivons.

 

Nadia Hai (ministre chargée de la Ville)

- Franc succès de Quartiers d’été. 500.000 jeunes des quartiers sont partis en vacances tout en préparant la rentrée scolaire. Le contexte sanitaire ne doit pas être un frein dans l’éducation de nos enfants: nous poursuivrons le dispositif à la Toussaint.

- Les quartiers ne sont pas des territoires abandonnés par la République ! J'affirme avec beaucoup de conviction que l'Etat n'abandonne pas les quartiers.

- Le confinement était particulièrement dur dans les quartiers prioritaires. Je tiens à saluer le respect des consignes dans les quartiers.

- Le gouvernement a été mobilisé tout l'été sur le plan de relance. Sa présentation est décalée d'une semaine, mais il est prêt pour pouvoir relancer cette économie.

 

Clément Beaune (secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes)

- Il y a 50 ans, 9 féministes déposaient une gerbe pour la femme du soldat inconnu. Elles ont ouvert la voie à 50 ans d'avancées pour les femmes et la société. Ces combats restent à mener.

- Avec le président du Parlement européen David Sassoli pour faire avancer le plan de relance européen le plus vite possible.

- Une force européenne de protection civile : une idée défendue par Emmanuel Macron, une réalité aujourd’hui.

 

Nathalie Elimas (secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire)

La rentrée se prépare afin de réunir dans les meilleures conditions tous nos élèves.

 

Sarah El Hairy (secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement)

Entrée en vigueur des mesures qui favorisent l’embauche d’alternants. Les employeurs recevront jusqu'à 8000 € d'aides quand ils recrutent un apprenti ou un jeune en contrat de professionnalisation!

 

Cédric O (secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques)

La crise a aggravé les inégalités et nécessite d’accélérer la transition numérique. Nous devons agir en continuant d’accompagner les territoires, d’outiller les aidants et de soutenir les actions partout.

 

Olivia Grégoire (secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable)

- La filière de l'événementiel, durement frappée par la crise, travaille aujourd'hui sans relâche pour penser l'événement responsable de demain. Votre volonté de vous engager vers un modèle plus durable est un exemple. Il doit inspirer toutes les filières!

- L’aide exceptionnelle à l’embauche des jeunes en apprentissage et contrat pro trouve aujourd’hui sa traduction réglementaire. Ce gouvernement a fait de la jeunesse une priorité. Employeurs, tournez-vous vers ceux qui feront le monde de demain.

 

● LaREM
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ou de gauche ne sont pas retranscrits]

 

Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)

Nouvelle et scandaleuse agression d’un élu de la République ! La violence est létale pour notre démocratie, sa condamnation doit être ferme. Soutien au maire de Chalifert et sanctions des agresseurs.

 

Stanislas Guerini (délégué général)

- Le 25 août 1944, Paris était libérée. 76 ans après, nous perpétuons aujourd’hui notre devoir de mémoire en rendant hommage aux combattants.

- Les Biélorusses exigent le changement. La démocratie en Europe a aujourd’hui votre visage et le leur. Nous serons à vos côtés. La France et l'UE seront à vos côtés.

 

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)

25 août, 76 ans après la Libération de Paris, devant le monument aux morts et sur le parvis de l'Hôtel-de-Ville, nous rendons hommage aux combattants de la liberté et à tous ceux qui ont versé leur sang et dont les noms glorieux sont inscrits sur les murs de la capitale.

 

Laurent Saint-Martin (député)

- Nous devons ressortir de cette crise plus forts, avec un nouveau cap : c'est tout l'enjeu du Plan de relance.

- Le Plan de relance engage un nouveau cap en investissant massivement dans la transition écologique comme levier de création d’emplois et de transformation de notre économie. La priorité sera donnée à l’investissement des entreprises et à la consommation des ménages.

- Avec ces 100 Md€ dédiés au Plan de relance, nous nous donnons les moyens pour que la France retrouve son rang économique et que l'Europe devienne enfin la grande puissance qu'elle doit être.

- Notre engagement de baisse des impôts des ménages reste intact. Il serait contre-productif de les augmenter. Dans le même temps, nous flécherons les dépenses publiques pour verdir notre économie et inciter les ménages à investir dans les entreprises.

- Il n’y aura pas de hausse d’impôts du tout. Les seuls impôts qui bougeront seront à la baisse: suppression de la taxe d’habitation d’ici à 2023, baisse de l'impôt sur les sociétés pour atteindre 25% d’ici à 2022, baisse des impôts de production de 10M€ par an.

- Cette semaine est consacrée à la rentrée et l’urgence sanitaire, le Plan de relance sera présenté la semaine prochaine. Cela ne change absolument rien à sa mise en œuvre. Le Plan sera intégré au projet de loi de finances que nous examinerons dès le mois d’octobre.

- Nous estimons un endettement français à hauteur de 120% du PIB à la fin de l'année

- 95% des PGE ont été octroyés aux PME. C’est un succès mais toutes ne pourront pas rembourser dès mars 2021. Avec Bruno Le Maire, nous avons demandé aux banques d’amortir le remboursement plusieurs années à un taux attractif. La survie de nos PME est l’intérêt de tous.

 

Yaël Braun-Pivet (députée)

Les Biélorusses sont dans la rue pour défendre le rêve d'une société démocratique et libre. Face à la répression d'un régime à bout de souffle, leur courage et leur abnégation forcent le respect. Soutien au peuple biélorusse, nos frères européens.

 

●MoDem

Isabelle Florennes (députée)

Le Conseil de défense doit donner des règles claires et applicables à tous. La réalité de cette rentrée est de trouver le moyen de faire respecter les gestes barrières et de reprendre une activité en confiance. C'est la clarté qui donnera l'adhésion.

 

●UDI
[Nota: dans ce parti, les propos de ses membres qui ne sont pas centristes et se considèrent de droite ne sont pas retranscrits]

 

Jean-Christophe Lagarde (président)

Je regrette profondément la fermeture de la chaîne FranceO une des rares à justifier le service publique. C’est un très mauvais signal pour nos compatriotes vivant ou issus des nos outre-mers. Une perte pour la cohésion nationale.J’ai de plus en plus de mal à accepter la redevance!

 

●Mouvement radical

Laurent Hénart (président)

Condamnation de cet acte odieux qui viole la mémoire des victimes de l’horreur nazie et totale fermeté dans le combat contre le révisionnisme qu’illustre tristement la profanation du Centre de la mémoire à OradoursurGlane.

 

● Autres
(Personnalités ou organisations centristes)

Jean-Pierre Raffarin (ancien premier ministre)

Attention la Justice doit avoir conscience que la colère monte contre l’impunité en matière de violence de rue y compris dans la police, chez ceux qui prennent des risques pour constituer des gardes à vue, souvent inutilement.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.