samedi 12 décembre 2009

Actualités – France – UDF: Giscard supporte Morin pendant que Bayrou le met en demeure!

Hervé Morin, le président du Nouveau Centre aura au moins le plaisir d’avoir fait le buzz médiatique avec sa volonté de récupérer le nom UDF. Celui-ci a même rencontré le fondateur historique de la formation centriste, Valéry Giscard d’Estaing qui, selon Hervé Morin, lui a déclaré qu’il faisait bien de prendre le nom UDF. Reste que l’ancien Président de la république n’a fait aucun commentaire sur les propos qui lui sont prêtés. En revanche, son ancien chef devenu son principal opposant à sa volonté de rebaptiser le Nouveau Centre, UDF, François Bayrou, l’a mis en demeure de cesser d’utiliser ce sigle.

C’est par le biais de l’association UDF qu’il contrôle et qu’il a mis «en sommeil» le parti du même nom pour créer le Mouvement démocrate qu’il a adressé cette mise en demeure qui a été signée par un autre membre de cette association, Jean Arthuis, qui ne peut se résoudre, lui non plus, à laisser l’héritage de l’UDF à Hervé Morin puisqu’il le revendique pour son nouveau parti l’Alliance centriste. Dans ce texte, François Bayrou déclare, «Vous avez multiplié, ces derniers jours, les déclarations indiquant que vous alliez proposer à votre mouvement politique de ‘reprendre’ le sigle UDF. Vous avez également cru bon de faire suivre sur votre matériel militant et sur la page de garde de votre site le nom de ce mouvement, le ‘Nouveau centre’, du slogan ‘l'UDF d'aujourd'hui’. Comme vous ne l'ignorez pas, vous n'avez aucun droit à l'utilisation de ce sigle. Nous vous prions de prendre toute disposition utile pour faire cesser cet abus de droit, d'autant plus grave qu'il est le fait d'un ministre de la République, et de bien vouloir nous informer des décisions que vous aurez arrêtées. Faute de décisions suffisantes pour mettre fin à ces abus, nous saisirons immédiatement les tribunaux compétents».

Il est probable qu’Hervé Morin n’obtempère pas à cette mise en demeure et que la guerre du nom se poursuivre au détriment d’une vraie réflexion politique centriste et d’une vraie union. On a les combats que l’on peut…

Aucun commentaire: