mardi 1 décembre 2015

L’Editorial d’Alexandre Vatimbella. Le 6 décembre en réponse au 13 novembre

Votez pour qui vous voudrez mais votez dit un des slogans les plus connus pour vanter le devoir civique de se rendre aux urnes et pour lutter contre l’abstention qui vaut acceptation a priori de n’importe quel résultat électoral, voire de la faiblesse des principes démocratiques.
Oui, Français, votez en masse le 6 décembre, évidemment pour élire vos conseillers régionaux mais surtout pour dire que vous avez compris, après le 7 janvier et surtout après le 13 novembre, que la démocratie républicaine, ça se défend, notamment avec un bulletin de vote à la main.
Car c’est bien une attaque en règle contre la démocratie et la république que les attentats de janvier et de novembre recelaient principalement.
Ils voulaient démontrer la faiblesse de nos sociétés démocratiques et de l’échafaudage républicain, que ce soit en France, en Europe, en Amérique, en Asie, en Australie et en Afrique, partout où la liberté, l’égalité et la fraternité sont des phares pour les peuples qui ont choisi de les chérir.
Alors oui, les centristes en tête, eux qui se battent de manière intransigeante pour une démocratie républicaine forte, responsable, courageuse et humaniste, nous devons voter ce 6 décembre et non nous réfugier dans des excuses minables du genre «la démocratie ne sert à rien», «la république ne fonctionne plus», «de toute façon mon vote compte pour du beurre», «tout cela c’est bonnet blanc ou blanc bonnet», «tous pourris», «je préfère me promener à la campagne plutôt que de faire la queue dans un bureau de vote», on en passe et des meilleures…
Les terroristes assassins qui ont frappé notre pays et d’autres ont démontré par leur sauvagerie criminelle que cette démocratie et cette république avec leurs valeurs, leurs principes et leur volonté d’émancipation de l’humanité étaient tout sauf des mots creux mais bien leurs ennemis principaux dans leur volonté obscurantiste d’asservissement du genre humain à leur idéologie mortifère.
Quant à savoir pour qui voter, n’oubliez pas, Français, que les extrêmes de gauche et de droite ont montré leur peu de volonté de défendre la démocratie républicaine tout au long de l’Histoire.
Rappelez-vous quand vous mettrez votre bulletin dans l’urne que l’extrême-gauche et l’extrême-droite se sont largement désolidarisées des mesures de sécurité prises après le 13 novembre pour vous protéger.
Rappelez-vous que les casseurs de la place de la République du 29 novembre étaient principalement des éléments radicaux de l’extrême-gauche.
Rappelez-vous que l’extrême-droite est une amie de longue date des dictateurs sanguinaires, de Saddam Hussein à Bachar Al-Assad, ces responsables de la situation actuelle dans leurs pays, l’Irak et la Syrie, et de la montée en puissance du terrorisme islamiste de par leur cruauté et leur violence vis-à-vis de leurs peuples.
Et même si le FN n’a évidemment pas participé directement aux crimes de ces dictateurs, ces derniers ont permis à des organisations terroristes comme Al-Qaida et Daech de devenir des machines à tuer jusqu’en France.
Alors oui, votez tous mais votez avec responsabilité, courage et dignité.
Dites oui à la démocratie républicaine qui est la principale cible des fondamentalistes islamistes et de tous ceux qui les soutiennent mais aussi de tous les dictateurs ainsi que de ceux qui en sont les amis.
En votant, vous direz à tous les ennemis de la liberté et du progrès humain, «Touche pas à ma démocratie, touche pas à ma république».
Mais vous ferez encore plus, ce 6 décembre, vous rendrez hommage à tous ceux qui ont été massacrés le 6 décembre par la haine et qui ne pourront plus jamais voter pour leur liberté et leur dignité.


Aucun commentaire: