jeudi 3 décembre 2015

Actualités du Centre. Espagne – Législatives: les centristes de Cuidadanos en pleine dynamique

Alberto Rivera (Cuidadanos)
Alors que la campagne officielle pour les législatives du 22 décembre prochain s’ouvre demain, de nouveaux sondages montrent que le parti centriste Cuidadanos est dans le trio de tête avec le Parti Populaire (Droite) et le Parti socialiste (Gauche).
Une enquête d’opinion Sigma Dos pour le quotidien El Mundo montre le parti centriste en deuxième position avec 23% des intentions de vote, derrière le parti de droite (27,1%) et devant les socialistes (20,2%) ainsi que devant Podemos, le regroupement de partis d’extrême-gauche, à 16,2%.
Il confirme les résultats d’une enquête d’opinion Metroscopia publiée juste auparavant par le quotidien El Pais qui donne Cuidadanos à 22,6% des intentions de vote, entre le Parti Populaire (22,7%) et le Parti socialiste (22,5%), largement devant Podemos à 17,1%.
Si l’on analyse les courbes sondagières de Cuidadanos depuis un an, on voit un parti qui part de 2,9% des intentions de vote le 30 décembre 2014 pour parvenir à plus de 20% ces dernières semaines en ayant dépassé Podemos au cours du mois d’octobre.
C’est donc à une véritable dynamique du parti centriste que l’on assiste et qui pourrait lui permettre d’arriver en tête aux législatives mais sans doute pas de pouvoir former seul un gouvernement.
Reste à savoir de quel côté penchera son président et fondateur, Alberto Rivera pour former une coalition.
Le programme de Cuidadanos est libéral en matière économique.
Le parti centriste se bat également pour un ambitieux plan pour l’éducation nationale, contre la corruption (contre le «capitalisme des amis» et le népotisme), pour la transparence de la vie publique et pour un renouvellement de la classe politique.
En outre, et malgré son origine catalane, le parti centriste défend une centralisation contre les velléités autonomistes voire indépendantistes des provinces (dont celle de Catalogne) et veut imposer un enseignement uniquement en espagnol.
C’est son principe fondateur d’un «pays formé par des citoyens et non par des territoires»
Il a ainsi défini cinq grands axes politiques en regard de ces positionnements: la citoyenneté avec primauté à l’individu face aux communautarismes défendus et revendiqués par certaines régions; primauté de la souveraineté nationale définie dans la Constitution face aux communautés autonomes; défense de l’égalité des chances; laïcité; défense de la langue espagnole comme ciment de l’unité nationale.
Enfin, Cuidadanos est fortement pro-européen.



Aucun commentaire: