vendredi 16 mars 2018

Actualités du Centre. Quand l’UDI tient meeting avec Laurent Wauquiez

C’est le diable de l’extrême-droite travesti en président de LR selon Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, mais sans doute pas pour le porte-parole de son parti, Maurice Leroy, ni pour Philippe de Vigier, proche d’Hervé Morin, membre de Les centristes et ancien président du groupe UDI à l’Assemblée nationale.
Car si le premier nommé n’a pas de mots assez durs envers Laurent Wauquiez, comparant son discours à celui de Marine Le Pen et refusant désormais toute alliance «nationale» avec LR, les deux autres se sont retrouvés dans la même salle des fêtes de Montargis en sa compagnie lors d’un meeting de soutien au député invalidé de la 4° circonscription Loiret, Jean-Pierre Door.
La présence de membres de l’UDI aux côtés de Wauquiez est déjà, si ce n’est une surprise, une contradiction de plus dans le discours de ceux-ci et leur soi-disant intransigeance envers un droitiste radical qui parle comme Marine Le Pen, celle-ci venant même, grande première, de soutenir un candidat LR dès le premier tour d’une prochaine législative.
Mais l’homme que messieurs Leroy et Vigier sont venus soutenir est lui-même un proche de Laurent Wauquiez ayant fait partie de son équipe de campagne pour les élections à la présidence de LR et non un député libéral, voire de centre-droit comme ils ont tenté de le faire croire.
Rappelons, tout de même, que leur présence n’est pas aussi surprenante que cela puisque l’UDI soutien officiellement Jean-Pierre Door dans sa pseudo-nouvelle ligne politique qui est de soutenir tous ceux qui sont proches d’elle.
Or, si Laurent Wauquiez en est très éloigné, comme le prétend la direction de l’UDI, on ne peut évidemment pas soutenir un de ses amis politiques.
Cette simple logique ne semble pas atteindre l’UDI.
Et, Maurice Leroy, interrogé par le site web Magcentre a bien précisé, «Je suis là et je suis le porte-parole national de l’UDI».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire