vendredi 25 janvier 2019

Actualités du Centre. Venezuela: Le «président par intérim», Juan Guaido, est un centriste

Juan Guaido, "président par intérim" du Venezuela
Au Venezuela, l’opposition démocratique au régime autocratique de Maduro vient de tenter un coup de force pour faire partir ce président élu à l’occasion d’élections truquées et boycottées par une grande partie de la population, en nommant un «président par intérim» chargé de gouverner et de préparer des élections réellement démocratiques.
Rappelons que le parlement du pays est la seule institution qui a été élue démocratiquement (en 2015), qu’il est contrôlé majoritairement par l’opposition au régime et que ce dernier lui a enlevé tous ses pouvoirs en violant la Constitution.

Ce président se nomme Juan Guaido, 35 ans, membre du parti centriste Voluntad Popular (Volonté Populaire) fondée en 2009 par Leopoldo Lopez.

Accusé d’être de droite par le régime de Nicolas Maduro (accusation étonnamment reprise dans un article du quotidien Le Monde) et de gauche par les partis de droite, il se place de lui-même au centre de l’échiquier politique se définissant comme progressiste, social et à la recherche du consensus.

La plate forme politique du parti, «La mejor venezuela» (le meilleur Venezuela) demande, entre autres, un gouvernement ouvert et transparent, soutient la mondialisation et appelle à la construction d’une société inclusive sans exclusive sociale, religieuse, d’âge, de race, d’orientation sexuelle, d’identité de genre (les deux seuls députés LGBTQ du parlement du pays sont membres de Volonté Populaire) ou d’opinion politique.

Il est trop tôt pour savoir si ce président par intérim va pouvoir réussir, d’autant que l’armée, dernier soutient de Maduro, a condamné cette nomination.

En revanche, toutes les démocraties du monde ont apporté leur soutien à Juan Guaido afin que des élections libres se déroule dans le pays.

A noter que l’autocrate russe Vladimir Poutine a téléphoné personnellement à Maduro pour lui apporter son soutien.
De même pour le dictateur chinois Xi Jinping
Voilà qui ne laisse aucun doute sur la nature de son régime…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire