vendredi 25 janvier 2019

Actualités du Centre. Macron: «Je ne vais pas baisser les yeux parce que je fais les choses que j’ai dites»

Emmanuel Macron
Face à des citoyens rassemblés dans une réunion à Bourg-de-Péage (Drôme) dans le cadre du Grand débat national, Emmanuel Macron e expliqué que les réformes et les mesures prises par son gouvernement venaient toutes de son programme électoral qui lui a permis d’être élu président de la république.
Dès lors, a-t-il ajouté, «je ne vais pas baisser les yeux parce que je fais les choses que j’ai dites», et que, en défenseur intransigeant de la démocratie républicaine, «dans une démocratie, les désaccords se purgent au moment d’une élection».
Quant à la suite de ce Grand débat national qu’il a initié, il a promis qu’«on prendra des décisions» à son issue et par rapport à ce que les Français auront dit et demandé.
Ainsi, «Toutes les propositions (sérieuses) donneront lieu soit à des textes de loi, soit à des décisions d’organisation, soit à des modifications plus lourdes».
Mais il en a profité pour rappeler qu’on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre comme le réclament de nombreux populistes démagogues.
Dès lors, par exemple, «le seul moyen de baisser les impôts, c’est de baisser les dépenses, je ne vais pas vous mentir».
Quant aux mesures prises pour permettre des investissements qui doivent doper la croissance et l’emploi, il a expliqué que «ceux qui réinvestissent dans l'économie (...), ceux-là, je ne leur fais pas payer d'impôt sur la fortune. J'assume totalement cette politique, parce que c'est la seule manière de faire redémarrer la production».
Enfin, concernant la suppression de la taxe d’habitation qui était une des ses promesses de campagne qui semblait remise en question pour certains revenus élevés par des membres de la majorité présidentielle, il a confirmé que «plus personne ne la paiera, on la supprime en trois bouts» et que «c’'est l'Etat qui compense et l'Etat finance sur ses économies».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire