lundi 6 mai 2019

Européennes 2019. Devant la menace de l’extrême droite, Emmanuel Macron et sa majorité centriste se mobilisent

Emmanuel Macron
Alors que le programme de la liste Renaissance (LREM-MoDem et alliés) conduite par Nathalie Loiseau va publier son programme le 9 mai prochain à 7 millions d’exemplaires (avec 79 propositions), toute la majorité présidentielle et les partis présents sur la liste qui n’en font pas partie se mobilisent en vue du scrutin du 26 mai.
De même, Emmanuel Macron devrait intervenir dans les jours et les semaines qui viennent pour rappeler les enjeux, plus et mieux d’Europe mais aussi la lutte contre les populismes extrémistes, au premier rang desquels ont trouve le RN de Marine Le Pen et l’Alliance des nationalistes à laquelle il fait partie et mise sur pied par l’Italien Matteo Salvini.
D’autres personnalités sont pressenties pour prendre la parole en même temps que le Président de la République, les membres du Gouvernement, les membres de la liste et les élus de la majorité.
Une des craintes, qui ne date pas d’aujourd’hui, est de voir, comme en 2014, la liste lepéniste arriver en tête le soir du scrutin.
Jusqu’à présent, selon des sondages dont la fiabilité commence à s’étioler, la liste Renaissance était systématiquement devant celle du RN.
Désormais, une partie des instituts de sondage donne la première en tête, une autre la deuxième en pole position et toutes ou presque dans les marges d’erreur.
Mais, globalement, la tendance est plutôt à une baisse des intentions de vote en faveur de Renaissance et stabilité voire une petite progression en faveur de celle de RN.
Dès lors, il s’agit bien d’une mobilisation, à la fois, centriste, pro-européenne et démocratique qui a été décidée.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire