mercredi 7 août 2019

Propos centristes. France – 4 millions de Français bénéficiaires de la prime d’activité; mort du maire de Signes; l’acte 2 du quinquennat sera écologique…





Voici une sélection, ce 7 août 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.  

● Emmanuel Macron (Président de la République)
- J’ai appris avec tristesse les attaques armées survenues aux États-Unis, à El Paso et Dayton. J’adresse mes pensées solidaires aux victimes, à leurs proches et au peuple américain.
- Félicitations Franky Zapata! Les Français vous ont vu survoler les Champs-Élysées le 14 juillet dernier, par ce nouvel exploit vous continuez à dépasser les limites de l’innovation militaire française. Vous êtes une fierté et une inspiration pour toutes et tous, merci!

● Gouvernement
Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances)
- un million de Français supplémentaires a bénéficié de la hausse de la prime d’activité décidée par Emmanuel Macron pour compléter leur salaire. Au total, 4 millions de Français voient leur revenu augmenter. Avec le gouvernement, le travail paie !

Elisabeth Borne (Ministre de la Transition écologique et solidaire)
- Le Gouvernement accélère pour les énergies renouvelables : nous annonçons notre soutien à 107 projets d’énergie solaire photovoltaïque. La transition écologique, c’est aussi des projets concrets et positifs pour le climat et les territoires.
-  [Mort de Steve Maia Caniço] Un jeune homme qui perd la vie est un drame épouvantable et c'est normal que cela suscite une grande émotion. Il y a eu une première enquête menée par l'IGPN. Mais son rapport pose des questions, qui ne concernent pas que la police. Nous souhaitons avoir une vision plus large des conditions d'organisation et de déroulement de cette Fête de la musique. C'est pourquoi nous avons demandé à l'IGA, l'Inspection générale de l'administration, de mener sa propre enquête. Il y a aussi une enquête judiciaire.
- La violence, contre des élus LREM que provoque le Ceta Aucune revendication ne peut justifier ces attaques, et je les condamne sans réserve. Les traités de libre-échange doivent et peuvent être compatibles avec la Transition écologique, c'est le nouveau cadre que nous avons posé. Le président de la République a fait en sorte que ces accords soient transparents et démocratiques. Le principe d'un veto climatique a été introduit dans le Ceta pour garantir nos règles environnementales, comme nos règles sanitaires. Mais il est nécessaire de faire plus de pédagogie et de lutter contre des « fake news », comme celle selon laquelle des importations de viande à base de farine animale seraient autorisées par ce traité.
- Ma conviction est qu'il faut engager l'acte II du quinquennat avec des réalisations concrètes. Nicolas Hulot a donné un élan à la politique de transition écologique, François de Rugy a voulu la traduire en actes, moi je veux être la ministre des résultats.
nous avons de gros dossiers qui nous attendent à la rentrée. La loi Mobilités qui revient au Parlement, le début de la discussion, toujours au Parlement, sur la loi anti-gaspillage, le lancement de la convention citoyenne sur le climat. Il y aura aussi des conseils importants au niveau européen, comme le conseil environnement avec des engagements sur le climat. Et puis, surtout, travailler à des outils plus concrets, comme le nouveau dispositif sur la rénovation thermique des logements. Avec Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon, nous sommes en train de simplifier le système d'accompagnement. À partir de 2020, d'abord pour les Français les plus modestes, les aides ne prendront plus la forme d'un crédit d'impôt après les travaux, mais directement d'une subvention. Avant, vous deviez jongler avec les différentes aides. Là, on simplifie. Le montant de la subvention dépendra de l'efficacité du geste que vous ferez. Plus l'ambition est importante, moins le reste à charge sera élevé. Par exemple, pour les Français les plus modestes, l'aide pourra aller jusqu'à 11 000 euros s'ils souhaitent acquérir une chaudière biomasse.
- En plus d'agir à l'échelle de l'Europe pour, éventuellement, restreindre les usages ou interdire un certain nombre de substances chimiques, avec Agnès Buzyn, nous présenterons à la rentrée une nouvelle stratégie sur les perturbateurs endocriniens. C'est du très concret. Pour la première fois, nous publierons une liste des perturbateurs endocriniens et lancerons un site d'information et de conseils, notamment pour les femmes enceintes et les parents de jeunes enfants. On y trouvera la façon de se prémunir au mieux de ces substances. Cela peut passer par des choses très simples.
- [Au mois d'août, 150 citoyens seront désignés pour constituer la Convention citoyenne pour la transition écologique] On a compris que les contraintes, les taxes… quand ça descend verticalement, ce n'est pas la bonne façon de faire. Nous nous sommes engagés à soumettre au Parlement les propositions de loi qui émaneraient de ces 150 citoyens, ou à prendre les mesures réglementaires qu'ils pourraient nous présenter. Et comme le président de la République l'a indiqué, ils pourront aussi proposer des solutions à soumettre au référendum. Cette Convention citoyenne porte la volonté de dire : on ne fait pas des mesures pour les Français mais avec les Français.
- [Un arrêté du 26 juillet permet l'abattage de 100 loups] Cet arrêté n'est pas sorti d'un chapeau. Il a fait l'objet d'une longue concertation avec des spécialistes qui nous disent que les possibilités de tirs prévues sont compatibles avec la protection des loups, dont la population s'est bien développée. Elles permettraient également de faire baisser la pression dans des territoires où des éleveurs expriment aussi leur désarroi face à des attaques. On cherche toujours le bon équilibre.

Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes & Lutte contre les discriminations)
- Insupportable que des hommes violents puissent décider de la vie ou la mort de leur ex compagne. Pour mieux les protéger, nous travaillons sur la question du port d’armes par ceux qui font l’objet de plaintes.
- Harcèlement de rue : plus de 700 amendes pour outrage sexiste. Il n'est plus permis et ne doit plus être toléré d'invectiver, de suivre, d'humilier les femmes en les harcelant dans la rue, les transports ou l'espace public!

● LaREM
Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
Au nom de l’Assemblée nationale, j’adresse avec tristesse et émotion à la famille et aux proches du maire de Signes mes sincères condoléances. Nos sentiments solidaires dans la peine vont vers toute la population de la commune tragiquement privée du dévouement de son premier magistrat.

Gilles Le Gendre (président du groupe à l’Assemblée nationale)
- Quelles que soient les conditions du drame de Signes, que la police et la justice éclairciront, le décès de Jean Mathieu Michel, après 36 ans dédiés au bien commun revêt une dimension symbolique qui suscite la tristesse et l'indignation des députés
LaREM.

Olivia Grégoire (députée)
La mort du maire de Signes, alors qu'il intervenait contre deux hommes qui jetaient illégalement des gravats, nous rappelle les difficultés et les sacrifices des élus de terrain. Ce matin, je pense à sa famille mais aussi à tous les élus qui s'engagent au quotidien.

●UDI
Olivier Henno (sénateur)
Le décès de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes, est bouleversant. C’est dans sa mission d’artisan du quotidien qu’il s’est trouvé en situation de victime. Toutes nos condoléances à sa famille et aux habitants de la commune.

James Chéron (maire de Montereau)
La mort brutale du maire de Signes Jean-Mathieu Michel éclaire l’engagement total des élus locaux, la faiblesse des moyens dont ils disposent, l’incivisme sans limite de certains concitoyens, le danger qui pèse sur notre démocratie. Pensée émue pour sa famille et ses collègues..



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire