mercredi 2 octobre 2019

Propos centristes. Monde – Destitution de Trump ; Brexit: propositions inacceptables de Johnson ; Commission européenne: auditions au Parlement européen…


Voici une sélection, ce 2 octobre 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne
Sylvie Goulard (candidate pour le poste de commissaire européenne chargée du marché unique)
- La meilleure protection, c’est l’excellence. Quand les Européens regroupent leurs forces, le succès est là.
- Cessons de parler de ce qui nous divise. Ce qui est important, c'est la vitesse avec laquelle les autres pays investissent dans les nouvelles technologies!
- Nous devons mobiliser tous nos instruments en faveur de l’innovation. C’est l’intérêt de combiner les aspects industriels et numériques dans un seul portefeuille.
- Favoriser la participation des PME européennes est l’un des objectifs du Fonds européen de défense, conçu pour faciliter leur coopération avec des grands groupes et par-delà les frontières.
- Mon ambition pour les cinq ans à venir est de donner aux jeunes générations européennes les moyens de vivre selon leurs choix. De rester souverains.

Renew Europe
Karin Karlsbro (députée européenne, Suède)
Nous préconisons un commerce plus juste, fondé sur des règles et transparent, qui protège nos valeurs et nos normes chez nous tout en les promouvant à l'étranger. C’est ce que nous avons poussé le candidat au poste de commissaire au Commerce [Commission européenne], Phil Hogan, à faire et nous sommes heureux qu'il s'est engagé dans ces questions importantes.

Stéphane Bijoux (député européen, France)
Auditions de Jutta Urpilainen en commission Développement & de Nicolas Schmit commission Emploi. Avec mes collègues de Renew Europe, nous avons veillé à l’égalité femme-homme et à la lutte contre le dumping social.

Valérie Hayer (députée européenne, France)
Nous avons adopté la position de la commission du Budget pour le budget 2020. Avec Renew Europe nous avons été décisifs pour faire bouger les lignes, préalable à un budget ambitieux, notamment pour le climat.

Pierre Karleskind (député européen, France)
Les entreprises de l’économie sociale sont un atout majeur pour une croissance européenne durable, inclusive et innovante. Il convient donc de mieux les intégrer au marché intérieur.

● Allemagne
FDP
Christian Lindner (président)
Alors que la Chine célèbre son soixante-dixième anniversaire, la population continue de descendre dans les rues de Hong Kong - un manifestant apparemment tué par balle par la police. La violence prend de nouvelles proportions. Nous ne devons pas nous taire et veiller à ce que l'ouverture remplace la répression!
- L’Allemagne n’est que médiocre en numérisation. Pas surprenant – GroKo [la grande coalition CDU-SPD] a trop dormi de thèmes importants de l'avenir. L'Allemagne ne doit pas être à la traîne en tant que pôle d'innovation. Nous devons enfin poursuivre l'expansion de la large bande et créer une couverture réseau nationale.

● Belgique
cdH
Christophe de Beukelaer (député)
On doit maintenir le vote obligatoire! C’est un des moyens de garder le lien essentiel entre les élus et les citoyens. Sans ça, notre démocratie en prend encore un coup. Et elle n’en a vraiment pas besoin...

● Espagne
Ciudadanos
Albert Rivera (président)
M. Sánchez: Nous avons parlé cette année à Moncloa, au Congrès et par téléphone de la situation en Espagne. Et oui, avant son inaction, je lui ai demandé de convoquer une réunion pour défendre ensemble la Constitution en Catalogne. Ici les plus importants ne sont ni vous ni moi, ce sont les Espagnols.

● Italie
Italia viva
Matteo Renzi (président)
- L'Italie doit parier sur l'autonomie mais sur celle des maires et non des régions. Si vous êtes du parti de la ville, vous êtes crédible, si vous êtes de celui des régions, vous participez à un nouveau centralisme. Italia Viva sera le parti des maires: hier, aujourd'hui et demain.
- Il y a une génération de jeunes qui se sont mis en branle: ceux qui ironisent sur Greta [Thunberg] doivent l'admettre. Et la politique ne peut pas aimer ses provocations et ensuite faire volte-face. Notre plan vert sera ambitieux.
- L'Italie ouverte gagne, l'Italie fermée meurt. Les futurologues ne le disent pas, notre histoire le dit. Nous sommes pour l'ouverture et nous laissons les murs à ceux qui chatouillent Orban en ne réalisant pas qu'ils font un dommage existentiel à notre pays.
- Nous ne nous battrons pas contre le système électoral parce que nous nous sentons limités par l'engagement que le président du Conseil apportera à l'hémicycle: il a parlé d'un paquet et nous évaluerons ce qu'il offrira. On ne va pas lui dire comment le faire.

● Royaume Uni
Liberal democrats
- Les mots vides de Boris Johnson montrent que rien n'a changé. Ses projets concernant le Brexit nous mènent à la catastrophe.
- Les projets de dernière minute du gouvernement visant à déplacer la frontière irlandaise créeraient encore une frontière dure, portant préjudice à l'économie et aux communautés locales. Boris Johnson semble déterminé à poursuivre un Brexit No Deal catastrophique. Nous devons arrêter Boris et arrêter le Brexit.
- Boris Johnson a mis un désordre sans nom avec le Brexit et sa nouvelle proposition bâclée montre qu'il est déterminé à poursuivre un Brexit sans compromis. Les Lib Dems affirment clairement que le meilleur accord est celui que nous avons maintenant, au sein de l'UE. Nous continuerons à nous battre pour stopper le Brexit
- Les promesses vides de Boris Johnson sur les services publics ne signifient rien s'il nous pousse de la falaise d'un «no deal Brexit».
- Boris Johnson est inapte à être premier ministre. Il nous dirigé vers le désastre d’un «no deal Brexit» qui fera des ravages dans notre pays.

Jo Swinson (présidente)
C’était un discours d’un Premier ministre qui est déterminé à nous faire sortir de l’UE sans un accord. Continuer le Brexit met des vies et des emplois en danger, et c'est pourquoi les Lib Dems travaillent d'arrache-pied pour y mettre fin.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- Il y a un an aujourd'hui, on a conclu un accord sur l'ALENA. Les conservateurs voulaient que le Canada recule, mais l’équipe libérale s’est tenue debout pour protéger vos emplois - comme nous le ferons toujours.
- La violence armée est en hausse au Canada et les tragédies qu’elle cause déchirent des familles entières. C’est pourquoi on donnera le pouvoir aux municipalités d'interdire ou de restreindre les armes de poing.
- D’une génération à l’autre, les femmes ont contribué à bâtir le Canada que l’on connaît aujourd’hui. Par contre, on ne peut s’asseoir sur nos lauriers en ce qui concerne l’égalité des sexes - il faut continuer d’avancer vers un monde plus inclusif.
- C’est simple : si une personne représente un danger pour elle-même ou les autres, elle ne devrait pas être en mesure de posséder une arme à feu. On va affronter le problème de la violence familiale et de la violence fondée sur le sexe.
- S’ils sont réélus, les conservateurs changeront le régime fiscal à l’avantage des Canadiens les plus riches. Ça n’a aucun sens. Les libéraux baisseront les impôts, ce qui donnera 600 $ aux familles de la classe moyenne et rien du tout au un pour cent des plus riches.

● Etats-Unis
Parti démocrate
- Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a manifestement induit en erreur sur l’Ukraine. Il a esquivé les questions et a prétendu être ignorant, profitant que le public ne savait pas qu'il était au téléphone. Ceci est une dissimulation, et il est dans le coup.
- Les médias et les journalistes fournissent des faits à la population. Trump fait la guerre aux journalistes pour cette raison.

Nancy Pelosi (Parti démocrate, speaker de la Chambre des représentants)
[Destitution de Trump] Au cours de la semaine écoulée, nous avons beaucoup appris sur Donald Trump. Les abus de pouvoir et la trahison de son serment professionnel.

Adam Schiff (président de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants)
[Destitution de Trump] Tout effort du secrétaire d’Etat Pompeo pour intimider ou empêcher les témoins de témoigner ajoutera aux preuves que l'Administration Trump obstrue le Congrès. Compte tenu du rôle potentiel que Pompeo pourrait jouer dans cette affaire, il en résultera également l’inférence selon laquelle il tente de dissimuler des activités illicites.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire