lundi 6 avril 2020

Actualités du Centre. Royaume Uni – Le nouveau chef du Parti travailliste n’est pas un centriste

Keir Starmer

Pour caractériser Keir Starmer, le nouveau chef du Parti travailliste qui vient d’être élu à ce poste le 4 avril, les médias l’ont présenté comme un «centriste», ce qui est faux.
Se disant socialiste, il est considéré comme un homme de gauche, certes moins extrémiste que son prédécesseur, Jeremy Corbyn, dont il faisait d’ailleurs partie de son équipe.
Il milite, comme Corbyn, pour la renationalisation de certaines entreprises et son programme économique reprend les fondamentaux socialistes.
Sans doute que son europhilie, son opposition au Brexit et sa position en faveur d’un nouveau référendum sur cette question ont amené les médias à voir en lui un modéré.
Toujours estill que sa tâche sera, principalement dans un premier temps, de réunir les différentes tendances du Labour puis de redonner à ce dernier une image de parti de gouvernement largement écornée par les positionnements idéologiques de Corbyn ainsi que par l’antisémitisme de celui-ci, partagé par nombre de militants.
«Je mènerai ce grand parti dans une nouvelle ère, avec confiance et espoir, de sorte que lorsque le moment viendra, nous puissions servir à nouveau notre pays - au gouvernement», a-t-il déclaré après son élection.
Il a également présenté ses excuses pour l’antisémitisme.
Si Keir Starmer est bien de gauche, il pourrait toutefois être compatibles avec les idées développées par les centristes Liberal democrats ce qui permettrait alors aux deux formations de former une alliance et de porter une alternative crédible au Parti conservateur actuellement au pouvoir.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.