mardi 9 juin 2020

Présidentielle USA 2020. Biden creuse l’écart alors que le rejet de Trump augmente


Deux sondages publiés le 8 juin donnent pour l’un Joe Biden vainqueur de la présidentielle devant Donald Trump avec 10 points d’avance (47% contre 37% / The Hill) et l’autre avec 14 points (55% contre 41% / CNN).
Outre que l’écart ne cesse de grandir et que dans l’agrégateur de sondage de RealClearPolitics il soit désormais de 8 points (49,6% contre 41,6%) en faveur du candidat démocrate, plusieurs enquêtes d’opinion donnent un score en faveur de l’ancien vice-président de Barak Obama au-dessus de la barre des 50%.
En comparaison, Hillary Clinton n’avait jamais atteint la barre des 50% dans les sondages lors de la campagne présidentielle de 2016.
Cette nouvelle donne rend extrêmement difficile la possibilité pour Trump de l’emporter le 3 novembre prochain.
Il semble que ce dernier connaisse une désaffection d’une majorité importante des Américains (seuls 38% d’entre eux approuvent son action contre 57% qui la désapprouvent, soit près de 20 points de différence).
Si le populiste démagogue n’a jamais réussi à convaincre une majorité de ses concitoyens dès le départ de sa présidence (il a été élu avec trois millions de voix de moins qu’Hillary Clinton et avec 46,1% des voix contre 48,2% à sa concurrente démocrate), ses dernières frasques et incompétences lors de la crise épidémique de la covid19 (qui n’est toujours pas terminée aux Etats-Unis avec plus de 110.000 morts) et des manifestations contre le racisme suite au meurtre de George Floyd par des policiers, ont joué un rôle accélérateur dans ce mouvement de rejet.
A l’inverse et contrairement à Hillary Clinton en 2016 qui peinait à avoir une majorité d’Américains qui l’appréciait, la popularité de Joe Biden continue sa progression dans les sondages.
Ainsi, 63% d’entre eux estiment que le centriste est plus capable que Trump de gérer les problèmes raciaux, 55% qu’il est plus capable de gérer l’épidémie de coronavirus, 55% qu’il est plus capable de gérer le pays en temps de crise selon le dernier sondage de CNN.
De même, les électeurs de Biden se disent désormais à 69% «enthousiastes» de voter pour lui en novembre contre 50% en avril et 53% des démocrates se disent «extrêmement enthousiastes» d’aller voter.
Une mobilisation qui monte, rejoignant celle des fans de Trump et qui était pour ce dernier un atout jusqu’à présent face au candidat démocrate qui ne soulevait pas un enthousiasme débordant dans son propre camp.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.