lundi 8 juin 2020

Vues du Centre. Bien sûr qu’Agnès Buzyn serait une meilleure maire qu’Hidalgo et Dati



Par Jean-François Borrou

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Jean-François Borrou est le pseudonyme d’un journaliste proche des idées centristes.

Il est possible que, comme le disent les sondages actuels, Agnès Buzyn ne remporte pas la mairie de Paris lors du deuxième tour des municipales, le 28 juin prochain.
Mais cela n’empêche pas que la candidate LaREM serait sans doute une bien meilleure maire qu’Anne Hidalgo ou que Rachida Dati.
En tout cas, une chose est sûre: elle ne serait pas aussi mauvaise!
D’abord, soyons clairs: aucun électeur de Buzyn ne peut voter Hidalgo ou Dati pour faire barrage à l’une ou l’autre comme l’une et l’autre les invitent à le faire pour «voter utile».
Ce sont deux candidates du passé, l’une des temps Delanoé, l’autre de l’époque chiraquienne.
Un passé qui a laissé beaucoup de traces négatives à Paris et de tracas aux Parisiens.
Avec le système Chirac – que Dati, maire de peu d’envergure du VII° arrondissement, s’empresserait de remettre en place avec un brin de sarkozysme mal venu –, la capitale n’était qu’une vache à lait pour les ambitions présidentielles du maire et son goût du faste.
Plus grave, ce système ne servait que ceux qui se trouvaient du bon côté, que ce soit dans les arrondissements détenus par la Droite ou chez les catégories socioprofessionnelles qui votaient «bien».
Ainsi en est-il allé des fidèles collaborateurs, des bons électeurs, voire des commerçants favoris du couple Chirac qui se partagèrent le gâteau notamment, mais pas seulement, en occupant les appartements de la ville que ce soit du côté de Censier ou de la rue de la Fédération, par exemple…
Avec Bertrand Delanoé, dont Hidalgo est la créature (même si les deux ne s’entendent plus très bien…), c’est le système bobo qui a dominé avec la volonté de montrer du doigt tous les mauvais parisiens (ceux des quartiers cossus ou les automobilistes, entre autres), de faire de la communication creuse à tout va et de faire de la capitale à l’image d’une petite ville de province, opération d’ailleurs réussie!
Que d’annonces de mesures écologiques fumeuses dont la volonté était, comme l’avait dit à l’époque l’adjoint à l’environnement de Delanoé, le tristement célèbre Denis Baupin, «d’emmerder les automobilistes», un de ces écologistes idéologues à la vision étriquée et totalitaire qui entourent depuis toujours la maire actuelle et avec qui elle vient de faire à nouveau alliance en vue du deuxième tour, alors même que les rues parisiennes sont jonchées de détritus, que les gens déposent en toute impunité tous leurs meubles cassés et leurs machines hors d’usage sur les trottoirs et que la saleté de la ville frappe tous ses visiteurs.
Quant à la restriction de la circulation automobile, son résultat le plus criant est la multiplication des embouteillages, donc de la pollution, notamment parce qu’aucune offre de transports en commun réelle n’a été mise en place pour permettre une alternative à ceux qui ne voudraient plus prendre leur voiture.
Pour ce qui est de l’obsession des vélos, elle vire au cauchemar, non pas pour les automobilistes mais pour les piétons qui voient souvent leur espace se restreindre ou envahi par des cyclistes qui n’ont que peu le sens civique et ceci avec la bénédiction de la mairie!
Sans même parler des trottinettes électriques…
Alors, c’est bien d’un nouvel élan qu’à besoin Paris et non des vieux réflexes idéologiques d’une droite et d’une gauche qui l’ont ridiculisée depuis plus de quarante ans.
Et Agnès Buzyn ne sera ni Hidalgo, ni Dati, (ni les deux en même temps!) mais elle porte un projet beaucoup plus consensuel et pratique, ce que l’on demande à un programme municipal.
Après la gestion de la Droite puis celle de la Gauche, il serait temps que Paris connaisse la gestion du Centre.

Jean-François Borrou


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.