jeudi 25 juin 2020

Présidentielle USA 2020. Le centriste Joe Biden s’envole dans les sondages


Alors que Barack Obama s’investit, comme il lui avait promis, de plus en plus dans sa campagne et vient de lui permettre une levée de fonds importante, Joe Biden continue à creuser de larges écarts dans les sondages avec Donald Trump.
Le candidat centriste du Parti démocrate à la présidentielle du 3 novembre prochain possède jusqu’à 14 points d’avance dans les enquêtes d’opinion les plus sérieuses.
C’est le cas de la dernière en date réalisée par l’institut Siena pour le New York Times (50% contre 36%) et qui confirme celle de CNN (55% contre 41%) que Trump avait tenté de décrédibilisé en faisant intervenir un obscure institut d’étude dont les enquêtes sont menées en dehors de toute rigueur, pour la contester.
Depuis, un sondage de Fox news, la chaine favorite du démagogue de la Maison blanche qu’il vient de critiquer en l’accusant de faire maintenant du vrai journalisme (!),a confirmé ces écarts (12 points, 50% contre 38%) tout comme celui de Harvard (12 points, 56% contre 44%) ou celui de CNBC (10 points, 51% contre 41%).
Même les instituts qui ont des résultats contestables, notamment ceux qui corrigent les données brutes toujours en faveur des républicains annoncent des écarts conséquents (de 6 à 8 points).
Pire pour Trump, nombre de sondages réalisés dans les «swing states», ces Etats qui peuvent changer de camp d’une élection à l’autre et qui font désormais la différence (et qui ont permis à l’hôte actuel de la Maison blanche de l’emporter malgré son déficit de 3 millions de voix en 2016), mettent Biden en tête comme dans l’Ohio, le Wisconsin, la Floride, la Pennsylvanie ou l’Arizona.
Même si la débâcle actuelle de Trump est également due à sa gestion de l’épidémie de la covid19, à celle des manifestations contre le racisme, à son incompétence à mettre sur pied un plan de relance économique et quelques autres de ses incuries qui se font jour de manière de plus en plus criardes, Joe Biden est en train de mener, selon les observateurs, une campagne efficace et intelligente, lui que l’on disait incapable voici quelques mois, voire quelques semaines, de faire le poids face au rouleau compresseur de haine, de mensonge et de démagogie de l’équipe du président sortant.
Son passé et ses valeurs humanistes que personne ne peuvent lui contester sont en train de démontrer ses capacité à gouverner un pays en crise qui mettra peut-être longtemps avant de se remettre du passage de Trump au pouvoir.
Reste, bien sûr, que l’élection est encore dans cinq mois et demi et que beaucoup de choses peuvent encore survenir même si les experts en sondages estiment que les différences faites aujourd’hui par Biden sont quasiment impossible à inverser pour Trump.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.