jeudi 3 avril 2008

Actualités du Centre. Etats-Unis Présidentielle 2008 Barack Obama tente de récupérer la popularité d’Al Gore à son profit

Barack Obama, candidat à l'investiture démocrate dans la course à la Maison blanche, a annoncé qu'il envisageait de demander à l'ex-vice-président Al Gore de devenir membre de son administration s'il est élu en novembre à la présidence des Etats-Unis. Prié, lors d'une réunion politique en Pennsylvanie, de dire s'il s'intéresserait à Al Gore lorsqu'il constituerait son équipe, il a répondu par l'affirmative: "Oui, ce sera le cas", tout en restant vague sur le poste qu'il pourrait occuper. Gore, qui avait failli l'emporter en novembre 2000 face à George Bush lors de la présidentielle, jouit toujours d'un grand respect au sein du Parti démocrate. Il a reçu l'an dernier le prix Nobel de la paix pour son travail en faveur de la protection de l'environnement, axé notamment sur l'éveil des consciences concernant le réchauffement climatique mondial. "Je m'engagerai à ce qu'Al Gore soit à la table des discussions et joue un rôle prépondérant, parmi nous, dans l'élaboration de notre stratégie pour résoudre les problèmes", a dit Barack Obama. "C'est quelqu'un avec qui je discute régulièrement. Je le consulte d'ores et déjà sur ces questions. Le changement climatique est avéré. Nous devons le prendre en compte désormais", a-t-il continué. L'ancien vice-président, qui servit sous la présidence de Bill Clinton, époux d'Hillary Clinton qui brigue elle aussi l'investiture démocrate, est l'un des "superdélégués" qui exerceront le plus d'influence lorsqu'il s'agira d'élire, à la convention démocrate cet été, le candidat du parti à la présidentielle.

Aucun commentaire: