lundi 27 mars 2017

L’Humeur du Centriste. Fillon-Trump, la même thèse du complot

Donald Trump, Vladimir Poutine, François Fillon
Après s’être attaqué au dénommé Donald Trump, voici que le complot international veut abattre désormais le sieur François Fillon.
Mais qui leur en veut (et accessoirement à la famille Le Pen qui a fait de la théorie du complot son arme favorite)?
Mais oui, bon sang mais c’est bien sûr, c’est cet homme au cigare et au chapeau haut de forme avec un nez crochu qu’a présenté LR récemment dans une caricature et qui a le mauvais goût de vouloir s’installer à l’Elysée à la place du calife Hollande-el-Poussah alors que le grand vizir Fillon-Iznogood avait déjà choisi le buffet rustique de la salle à manger.
Ou plutôt, c’est sûr et certain, c’est ce noir soi-disant américain mais en fait indonésien et de surcroît musulman qui a eu l’outrecuidance d’occuper illégitimement la Maison blanche pendant huit ans, s’installant même dans le bureau ovale, oubliant un peu vite que sa place était avec les esclaves de sa couleur qui l’avaient bâtie?
C’est vrai que les nez crochus et les bronzés de peau ne savent pas rester à leur place.
Surtout, ils ne manquent pas d’arrogance en s’attaquant aux cheveux oranges style chapelier d’Alice aux pays des merveilles et aux sourcils noirs à la Groucho Marx (je signale aux groupies de Fillon que ce monsieur n’a aucun lien avec Karl afin de ne pas susciter une autre théorie du complot).
Car ceux-ci sont autrement plus distingués et légitimes selon leur opinion à diriger les autres, eux qui portent des montres en or et des costumes à plusieurs milliers d’euros (ou de dollars, au choix) après quelques faillites retentissantes et détournements de fonds, de préférence, publics.
En fait, ce complot est dirigé par l’illuminati Hillary Clinton – oui, oui, celle qui viole les enfants dans une pizzeria selon les dires des proches de Trump – et le diabolique François Hollande – oui, oui, celui qui a monté un cabinet noir dans sa chambre à coucher de l’Elysée selon les dires des proches de Fillon – qui se servent d’Obama et de Macron pour salir et détruire ces deux grands dirigeants dont le seul tort est que l’un est un menteur pathologique et l’autre… aussi!
Peut-être même qu’ils ont un peu enfreint les lois, également.
Mais quoi, pour être président, on ne fait pas des omelettes sans casser des œufs?!
Le problème pour nos deux «victimes» est qu’ils n’y a pas le début du début d’une preuve de ce qu’ils avancent et de l’existence d’un tel complot.
Du coup, ces politiciens – tous deux admirateurs d’un Vladimir Poutine qui vient à nouveau d’emprisonner son principal opposant et qui s’affiche sans honte avec Bachar Al Assad, son allié, c’est vous dire s’ils sont de grands démocrates – en sont réduits à citer les articles des journaux à scandale, des livres à sensation remplis d’erreurs et des personnages louches pour tenter d’accréditer la réalité de leurs thèses abracadabrantes.
Le grand malaise que l’on ressent à ce flot de paroles débridées, inconséquentes et démentes que l’on aurait plutôt tendance à entendre dans le cabinet d’un psy, c’est que François Fillon copie fidèlement la stratégie de Donald Trump qu’il colle désormais à la culotte, stratégie qui a permis à ce dernier d’occuper pour quatre ans le pouvoir de la première puissance mondiale.
Stratégie qui a amené les médias américains à se noyer et à perdre, pour la plupart, leur honneur, sans même parler de leur déontologie, excusez-moi pour ces gros mots.
Or, quand on voit la manière dont certains médias français traitent cette histoire de cabinet noir (pour faire du taux d’audience comme les américains pour les e-mails de Clinton), inventé de toute pièce par le clan Fillon pour essayer de détourner les Français de toutes les malversations du candidat LR et accuser sans preuve tout et n’importe qui, on se dit que, oui, manifestement, la démocratie républicaine est en grand danger et que le sens de la responsabilité, essentiel pour que ce régime puisse exister, vivre et perdurer, est en déliquescence totale.
C’est pourquoi, moi, centriste, défenseur de cette démocratie, de cette république, de cette liberté si chèrement acquise, je continuerai inlassablement à dénoncer ceux qui en sont les adversaires, les ennemis et les fossoyeurs.

Centristement votre

Le Centriste

Aucun commentaire: