jeudi 11 mai 2017

Législatives 2017. 52% des Français veulent une majorité pour Macron

Emmanuel Macron
Alors même que les premières enquêtes d’opinion donnent entre 22% et 26% de voix au premier tour pour les candidats de La République en marche, un sondage Elabe pour BFMTV indique que 52% des Français souhaitent qu’Emmanuel Macron dispose d’une majorité à l’Assemblée nationale pour mener sa politique (47% étant d’un avis contraire).
Ce pourcentage majoritaire est à comparer à celui d’un sondage Kantar Sofres pour RTL, LCI et Le Figaro réalisé avant le deuxième tour de la présidentielle qui indiquait alors que seuls 34% des Français voulaient une majorité pour Macron s’il était élu à l’Elysée (49% étant d’un avis contraire).
Il y a donc une évolution positive pour le nouveau chef de l’Etat alors même que l’on ne connaissait pas encore les candidats de son mouvement lors de la réalisation du sondage.
Reste que ce dernier montre également que l’élection d’Emmanuel Macron n’a pas fait disparaitre, loin de là, les divisions du pays et que le rassemblement ainsi que la réconciliation ne pourront venir, évidemment, que de la pratique du pouvoir du président et de sa possible majorité, l’éventualité d’une cohabitation rebattant les cartes à ce propos.
Parmi ceux qui veulent qu’Emmanuel Macron puisse avoir une majorité pour gouverner le pays, on trouve les électeurs de l’axe central (gauche, centre, droite réformistes et progressistes) alors qu’en sens contraire on trouve les électeurs des extrêmes et des populistes.
A noter que ceux qui se sont abstenus ou ont voté blanc et nul sont 59% à souhaiter une majorité pour Macron.
Par ailleurs, les attentes multiples que son élection a suscité sont bien mises en perspective par la réponse que font les sondés sur la priorité de l’action du nouveau président.
50% des personnes interrogées attendent ainsi qu'il «rassemble les Français et apaise la société, même si cela signifie reporter à plus tard certaines mesures ou réformes qui ne font pas consensus» alors que 48% veulent qu’il «réforme le pays en profondeur même si cela divise les Français et provoque des mouvements sociaux importants».
Voilà un beau challenge en perspective pour Emmanuel Macron d’autant que 55% (contre 44%) ne pensent pas que son élection «permettra d’améliorer les choses en France»…
(Sondage Elabe réalisé du 9 au 10 mai 2017 par internet auprès d’un échantillon de 1000 personnes âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)

Alexandre Vatimbella


A lire aussi:


Aucun commentaire: