vendredi 11 janvier 2019

Actualités du Centre. 32% des Français se disent au centre

Le nouveau baromètre de la confiance politique, dixième du nom et réalisé en décembre 2018, publié par le Cevipof (Centre d’étude de la vie politique de Sciences Po Paris) et l’institut Opinionway montre que 32% des Français se situent au centre de l’échiquier politique.
Dans le détail, 17% se disent du Centre, 7% de centre-gauche (et modéré de gauche) et 8% de centre-droit (et modéré de droite), soit une baisse de 2% par rapport à décembre 2017.
A titre de comparaison, 12% des sondés se disent de gauche, 5% d’extrême-gauche, 19% de droite et 8% d’extrême-droite.
Ce baromètre montre surtout une défiance de plus en plus forte de la population vis-à-vis de la politique puisque 32% éprouvent du dégoût à son encontre et 37% de la méfiance quand 2% éprouvent du respect et 1% de l’enthousiasme…
Par ailleurs, 70% des sondés estiment que la démocratie ne fonctionnent pas très bien alors que 27% pensent qu’elle fonctionne bien.
Dans ce cadre, seuls 23% d’entre eux font confiance aux médias et 9% aux partis politiques.
Néanmoins, les Français demeurent attachés au fonctionnement d’une démocratie puisque 75% estiment que «la France est une république où tout le monde a le droit de s’exprimer comme il l’entend même si cela déplait à certaines communautés».
De même, il y a encore 55% des sondés qui affirment que «voter aux élections» est «ce qui permet aux citoyens d’exercer le plus d’influence sur les décisions prises en France» mais ce pourcentage est en baisse de 6% par rapport à décembre 2017.
Quant aux questions touchant à la démocratie directe, c'est-à-dire au fait que les citoyens décident eux-mêmes des questions politiques, les réponses des Français peuvent être analysées de diverses manières parce que les intitulés ce celles-ci permettent des interprétations différentes.
Ce que l’on peut dire, c’est qu’il y a 34% des sondés qui veulent que les «citoyens puissent imposer un référendum sur une question», 32% qui estiment qu’«il devrait y avoir des référendums sur la plupart des questions importantes», 17% qui affirment que «les citoyens n’ont plus besoin aujourd’hui des partis politiques ou des syndicats pour exprimer leurs demandes» et 16% qui déclarent que «c’est aux citoyens de prendre les décisions et pas au gouvernement qui doit seulement les exécuter».
(Sondage Opinionway réalisé par internet du 13 au 24 décembre 2018 auprès d’un échantillon de 2116 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus / Méthode des quotas / Marge d’erreur de 3 points)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire