mercredi 15 mai 2019

Européennes 2019. Propos centristes: Europe, facilitatrice de vie; marché commun, valeurs communes; Macron, militant de la cause européenne…

Sélection des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux à propos de l’Europe et des élections au Parlement européen du 26 mai.


► France
● Gouvernement
Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education)
- Je pense que les Français sont en réalité attachés à l'Europe dans leur grande majorité
- La liste Renaissance, c'est 79 propositions, on n'est pas dans du bla-bla.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
Marquons l’histoire, envoyons au Parlement des Français qui veulent faire avancer l’Europe au bénéfice des gens. Ni le néant du RN, ni les populistes LR déguisés en romantiques, ni LFI qui refuse jusqu’au drapeau européen.

● LREM
Nathalie Loiseau (tête de la liste Renaissance aux élections européennes)
C’est urgent de taxer les géants du numérique. Il faut sortir de la règle de l’unanimité pour pouvoir le faire.

Richard Ferrand (président de l’Assemblée nationale)
- Les élections européennes n’ont jamais été un référendum sur le président de la République, il faut arrêter de tout mélanger!
- Le président est un militant engagé pour l'Europe. Pendant toute la campagne présidentielle, il était le seul candidat à porter l'idéal européen. C'est sa conviction et son devoir. (…) Le président n'est pas tête de liste. Il rappelle qu'il s'engage pour l'Europe. De la même manière qu'il a mis la France en marche, il souhaite mettre l'Europe en marche. Et ça, c'était bien avant cette campagne électorale. On ne va pas lui reprocher d'être un grand militant européen.
- Je ne vous permets pas de dire que Madame Loiseau n'est pas à la hauteur. Ce fut une ministre des Affaires européennes parfaitement apte et remarquable. Elle était donc la mieux placée pour conduire cette liste. Pendant bien longtemps, les partis politiques ont envoyé à Bruxelles des branquignoles. Ceux qui perdaient les élections politiques en France étaient recasés. Nous, nous avons au contraire pris les meilleurs d'entre nous pour porter nos idées au plan européen. Arrêtons cette petite musique qui ne repose sur rien, si ce n'est sur le panurgisme médiatique. Arrêtons, elle est excellente !

Stanislas Guerini (délégué général)
- Si on est capables d’avoir un marché commun, on peut avoir des valeurs communes. On peut harmoniser par le haut les droits des femmes en Europe. C’est tout l’enjeu du Pacte Simone Veil que l’on propose
- Remettre en cause Strasbourg, c’est s’en prendre à une certaine idée de l’Europe. Remettre en cause Strasbourg c’est affaiblir la France au sein de l’Europe.

Aurore Bergé (porte-parole)
Quand on appelle à faire barrage aux populistes, on n'agite pas un chiffon rouge, on ne joue pas à faire peur, on ne dramatise pas. C'est là. C'est devant nous. A nous de le combattre. Le 26 mai prochain, votez Renaissance !

●UDI
Jean-Christophe Lagarde (président, tête de la liste Les Européens aux élections européennes)
- Nous sommes les seuls à avoir construit un projet concret, efficace et juste pour l’Europe.
- Si l’Europe ne construit pas sa puissance, elle deviendra une colonie numérique et une colonie économique. 
- Mettre fin aux contributions nationales, c’est retourner aux sources de la construction européenne, c’est ce que défendait Jean Monnet.
- Le SMIC européen, ce n’est pas une idée pro-européenne Madame Loiseau. C’est l’idée de français qui pensent que l’Europe, au fond, c’est la France en grand.
- Il y a une seule élection qui est à la proportionnelle en France: les européennes. Donc non, la première place ne compte pas. Ne nous laissons pas imposer ce duel!
- Ils refusent tous de parler d’Europe ! Pour ma part, je continuerai de parler d’Europe sans relâche par respect pour les Français. 
- Pour une fois qu’il y a une élection à la proportionnelle, ils veulent la réduire à un duel! - C’est vraiment prendre les français pour des crétins ! Nous, nous respectons cette élection ! Et nous, on parle d’Europe!
- Notre liste est enracinée dans les territoires. Elle ressemble à la France. 
- La France devrait dire aux Écossais que si ils font le choix de l’indépendance, ils ont leur place en Europe dès le lendemain car ils sont Européens et ils l’ont toujours été.
- L’Europe doit mener une croisade contre le continent plastique dans le Pacifique. C’est une question de survie pour toute la chaîne alimentaire. 
- La France jette chaque jour un camion poubelle de plastique dans la mer. La croisade contre le continent plastique, ça coutera de l’argent mais ça ne coutera pas plus cher que de remplacer les poissons dans la mer. 
- Nous devons utiliser l’euro comme monnaie d’échange internationale. Quand nous vendons un Airbus, nous devons le faire en euro, pas en dollar! 
- La civilisation européenne s’est développée grâce à notre climat tempéré. Si demain, vous avez à Marseille le climat d’Alger et à Dijon le climat de Marseille, cela sera terrible pour notre agriculture et notre environnement. 
- Je n’irai pas ridiculiser notre famille politique au débat France 2 avec des journalistes qui manipulent les débats alors qu’ils sont payés par nos impôts.
- L’élargissement vers les pays de l’Est a été un échec car nous n’avons pas réformé la gouvernance en même temps.
- Aujourd’hui, nous échangeons autant avec la Belgique qu’avec les Etats-Unis. Cette Europe du marché unique, elle a fonctionné.
- Après la chute du mur [de Berlin], on a cru que c’était la fin de l’histoire. On a refusé de voir qu’une autre histoire allait s’écrire : celle de la mondialisation.
- Quel chef d’Etat refuserait que les géants du numérique nous paient pour nos données? Voilà un projet fédérateur pour relancer l’Europe sans diviser ou cliver nos partenaires. 

Hervé Marseille (président du groupe UC au Sénat)
On essaye de nous enfermer dans un duel en vous faisant croire que si l’on aime l’Europe, on doit à tout prix voter Macron. C’est faux! 
- Jean-Christophe Lagarde est le seul président de parti dans ce pays qui a décidé de prendre la tête d’une liste aux élections européennes. Tous les jours, il est présent et il mouille la chemise! 

● Mouvement radical social libéral
Dominique Riquet (député européen)
L'Europe est bien plus intégrée qu'il y a 20 ans: nous avons une monnaie unique, nous construisons un espace financier et bancaire... Il est désormais temps de mener des réformes politiques.

► Union européenne
● Allemagne
Christian Lindner (FDP, président)
L'Europe est un espace de liberté sans frontières.

● Espagne
Ciudadanos
L’élection du 26 mai décidera de l'avenir de l'Europe. A Cs, nous voulons une Europe qui avance, qui place les citoyens au centre de la politique.

Luis Garicano (tête de la liste Ciudadanos aux élections européennes)
- L'administration européenne doit nous faciliter la vie. Les propositions sont inutiles si elles sont complexes et inaccessibles au citoyen. Nous ne voulons pas que l'UE reste synonyme de bureaucratie et de dépenses inutiles
- L'UE doit réduire les dépenses avec des mesures telles qu'un siège unique pour le Parlement européen et une carte de santé européenne

● Italie
Partito democratico
L’Europe doit devenir de plus en plus un leader mondial de la coopération au développement. Nous devons construire un nouveau partenariat Europe-Afrique pour éliminer la pauvreté sur ce continent.

● Royaume Uni
Liberal democrats
- Nigel Farage [leader des populistes pour le Brexit] votera aux élections européennes du 23 mai. Tous les partisans du «Remain» [demeurer dans l’UE] à travers le pays doivent aussi faire entendre leur voix. Votez pour les libéraux démocrates, le parti le plus puissant du «Remain». Un vote pour les libéraux démocrates est un vote pour stopper le Brexit.
- Corbyn a aidé à plusieurs reprises les Tories [conservateurs] à organiser le Brexit, alors que plus de 70% de ses partisans souhaitent un nouveau vote populaire. Le Labour [Parti travailliste] de Corbyn est un parti du Brexit. Les libéraux démocrates sont le parti le plus important du «Remain» [demeurer dans l’UE]. Rejoignez nous pour stopper le Brexit.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire