mardi 11 juin 2019

Propos centristes. Crise aux urgences; Oradour; Latifa Ibn Ziaten; G7 youth summit…

Voici une sélection, ce 11 juin 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France et dans le monde.

► France
● Emmanuel Macron (Président de la République)
- 75 ans après, souvenons-nous des femmes, des hommes et des enfants pendus et brûlés vifs à Oradour-sur-Glane. Robert Hebras en fut le survivant ; il est le passeur de cette mémoire. Nous serons toujours là pour honorer chacune de ces vies brisées par l’atrocité.
- On ne consomme pas la culture, on la vit, elle nous transforme. Ce que l’on a voulu faire avec le Pass culture  que les impossibilités matérielles ne soient pas des freins pour accéder à la culture.
- Chère Latifa Ibn Ziaten [mère d’un soldat assassiné par Mohamed Merah], vous venez de subir une nouvelle blessure. Les auteurs de ces actes odieux seront punis. Mais ils ont déjà perdu. Car ils ne peuvent rien face au combat d’amour d’une mère ayant déjà survécu au pire. Nous sommes des millions à vos côtés.

● Gouvernement
Christophe Castaner (ministre de l’Intérieur)
Indigné par les menaces et messages de haine inscrits sur les murs du domicile de Latifa Ibn Ziaten [mère d’un soldat assassiné par Mohamed Merah]. Je viens de m’entretenir avec elle pour lui dire mon soutien et ma détermination à ce que les auteurs de cette infamie répondent de leurs actes devant la justice.

Agnès Buzyn (ministre des Solidarités et de la Santé)
- Cette année 700 000 personnes ont été vaccinées dans des pharmacies. Ce sont 700 000 consultations dégagées chez des médecins généralistes pour prendre en charge plus de patients. La réforme que nous portons, c’est d’abord mieux répartir les tâches.
Tout est mis en œuvre pour améliorer notre système de santé. La loi, votée demain au Sénat, permettra de dégager du temps à tous les soignants.
- Toute la réforme portée par le projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé vise à restructurer le système et soulager les hôpitaux. De plus, je m’engage à débloquer des outils pour répondre aux demandes des urgentistes.
- [Crise aux urgences] Une prime ne permettra pas de régler la difficulté.

Amélie de Montchalin (secrétaire d’Etat aux Affaires européennes)
La ligne de la France est que le projet européen retrouve son ambition et des résultats pour les citoyens. Le futur Président de la Commission européenne devra répondre à ces attentes.

Gabriel Attal (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse)
Le Y7 [G7 Youth summit (sommet de la jeunesse du G7)] c’est parti ! Jusqu’au 13 juin, des représentants de la jeunesse des pays du G7 sont réunis à Paris pour débattre et faire des propositions qui seront soumises aux chefs d’États. Heureux d’avoir lancé leurs travaux ce soir.

● LREM
Aurore Bergé (porte-parole)
- Faire plus d’écologie, c’est commencer par poursuivre ce que l’on fait depuis deux ans. Par exemple, nous avons été les précurseurs sur le vote de la fin de l'exploitation des hydrocarbures.
- La République En Marche est en capacité de continuer à s’élargir. Olivia Grégoire, Laurent Saint-Martin et Marlène Schiappa ont signé une tribune dans laquelle ils rappellent que le plus important : c’est de savoir où l’on veut aller ensemble.

Laurent Saint-Martin (député)
Il est temps, deux ans après l’élection d'Emmanuel Macron, d’arrêter de placer La République en Marche à droite ou à gauche. Ce mouvement répond aux problématiques des Français, il mène des réformes inédites. Ensemble, continuons de faire avancer notre pays.

● MoDem
Nathalie Evy-Elimas (députée)
- Je salue le courage et le sens des responsabilités de ces maires [de LR, de l’UDI et d’Agir qui ont signé une tribune de soutien à Emmanuel Macron] qui s’engagent et souhaitent prendre part au travail de reconstruction de notre pays par les propositions et les solutions.
- Au MoDem nous appelons depuis toujours à des majorités larges, sans partisanerie, dans l’intérêt des territoires et de nos concitoyens, à des coalitions de projets au service des français, dans le respect des identités politiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire