jeudi 12 septembre 2019

Propos centristes. Monde – Reconstruire le Centre en Belgique; empêcher le Brexit de Johnson; Obama veut empêcher le charcutage électoral…

Voici une sélection, ce 12 septembre 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne
Renew Europe
Dacian Ciolos (Renew Europe, président, Roumanie)
- C'est formidable de voir une Commission équilibrée entre les sexes, avec une structure qui correspond aux priorités fondatrices de Renew Europe. Nous évaluerons attentivement l'expertise des commissaires désignés par rapport à leurs portefeuilles proposés. Tous les candidats devront représenter et défendre les valeurs européennes.
- Les portefeuilles offerts à nos candidats reflètent la haute qualité de nos candidats et de nos priorités politiques. Les valeurs européennes sont en sécurité entre leurs mains et nous sommes bien placés pour pousser à une compétitivité renforcée et à la durabilité.
- C'est génial de voir plus d'équilibre entre les sexes à la Commission européenne, une demande clé de la famille Renew Europe, avec une structure qui accepte aussi le besoin d'équilibre géographique, en adéquation avec les priorités fondatrices de Renew Europe.

Sophie In’t Veld (Renew Europe, députée, PaysBas)
- La création à la Commission européenne d'un portefeuille «Protection du mode de vie européen» en réponse aux «craintes et préoccupations légitimes concernant l'impact de la migration irrégulière» est totalement malavisée et répréhensible.  Ursula Von Der Leyen devrait la retirer avant le vote de confiance au Parlement eurppéen.
- Tout le monde reconnaît lentement au Conseil européen que l'état de droit est sous pression croissante dans les États membres et que nous devons développer un mécanisme unique ayant une large portée pour y faire face.

● Allemagne
Christian Lindner (FDP, président)
- Protection du climat par la renonciation, l'interdiction, l'ascèse: personne ne nous suivra dans le monde. Beaucoup de gens ne peuvent pas renoncer à la prospérité parce qu'ils n'en ont pas encore. Au lieu de devenir les champions du monde de la morale, nous devrions devenir les champions du monde de la technologie !
- Avant d'inviter l'ensemble de l'Europe à la politique à crédit, nous devrions utiliser une loi sur l'accélération de la planification pour utiliser les fonds disponibles. S’ils  ne sont pas suffisants, nous pouvons supprimer les subventions et vendre des actions de télécommunications pour promouvoir les infrastructures.

● Belgique
Maxime Prévot (cdH, président)
- Nos populations ont profondément besoin d’humanisme. L’enjeu de demain n’est pas de le dire ou de l’écrire, mais de le vivre.
- Le temps disponible, les espaces de vie, le lien aux autres, la capacité d’aller de l’avant, de poser des actes qui nous identifient, voila ce qui détermine le goût de la vie, la saveur, la qualité. Ces enjeux, ils seront au cœur de notre réflexion.
- Parce que la vie – une vie de qualité – c’est maintenant, nous avons au moins trois grands chantiers devant nous: celui du temps et de la mobilité, celui de recréer une forte cohésion sociale et enfin notre ADN, mettre chaque être humain en position de prendre sa vie en main.
- Recentrons-nous sur l’essentiel : pensons plus loin, plus large et plus haut, au-delà de l’immédiateté !
- Aujourd’hui beaucoup veulent tout simplement pouvoir vivre leur vie, pas la subir; réussir sa vie, pas réussir dans la vie. Il faut prendre les choses en main pour réinventer de nouvelles manières de vivre nos vies quotidiennes. Pour mener une vie de qualité, tout simplement.
- Ma conviction, c’est que même sans le réchauffement climatique, un changement de modèle serait souhaitable. La planète s’épuise. Les êtres humains s’épuisent aussi. Nos vies saturées de contraintes sont devenues complexes, jusqu’à en devenir inhumaines.
- Les experts ne cessent de nous le dire, les jeunes de nous le rappeler : notre manière de vivre n’est plus soutenable. Nous devons apprendre à vivre autrement. C’est un fait. C’est incontestable. Mais c’est loin d’être une catastrophe.
- Les citoyens, les femmes, les hommes de notre pays aspirent à vivre des vies plus simples, plus douces, plus chaleureuses, plus en relation, plus heureuses tout simplement. C’est peu dire que nous avons du boulot!
- L'essentiel? C’est se soigner décemment, c’est une mobilité fluide, c’est appréhender le vieillissement de la population, c’est un air qui n’est pas pollué… C’est se recentrer sur les préoccupations de la qualité de vie.
- On veut redevenir une formation politique qui pèse, et donc 20% c'est l'objectif que nous nous donnons. (…) On veut renouer avec les 20%, mais pas en se jetant dans les bras d’un autre parti.

● Espagne
Albert Rivera (Ciudadanos, président)
Monsieur Sanchez souhaite qu’«un jour» le séparatisme respecte la Constitution !!... Il est le président du gouvernement, il doit agir!  C'est le monde à l'envers, nous constitutionnalistes sommes criminalisés tandis que le «sanchismo» pactise avec Torra et Otegi [indépendantistes].

Inés Arrimadas (Ciudadanos, députée)
- Le gouvernement bloque les initiatives de l'opposition tout en ne donnant le feu vert qu'à celles du PSOE, même si elles ont été enregistrées beaucoup plus tard. Batet [présidente de la chambre des députés], au lieu de défendre tous les députés, joue à faire du Sanchez.
- Dans la Catalogne de Torra [indépendantiste], vous pouvez inonder l'espace public de plastique jaune, attaquer les partis constitutionnalistes et couper les rues en toute impunité. Mais si vous avez l'idée de mettre l'hymne espagnol, ils vous identifient immédiatement. Mais Sanchez dit qu'il ne se passe rien ici.

● Italie
Nicola Zinageretti (Partito democratico, secrétaire général)
- Le Premier ministre Giuseppe Conte qui a clairement mis l'accent sur la réforme du règlement de Dublin en Europe en trouvant la convergence avec la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L'Italie revient en première ligne en Europe et constitue un premier pas vers le changement que nous souhaitons depuis longtemps.

Matteo Renzi (Partito democratico, sénateur et ancien président du conseil)
- On ne fait pas de politique avec des ressentiments personnels, mais on met le bien commun au centre. Bon travail au nouveau gouvernement, vive l’Italie.
- Pour Salvini, il faut un système qui sache qui a gagné le soir même des élections. De beaux désirs. Un oui au référendum constitutionnel suffisait. Il a gagné le non, et maintenant nous avons les gouvernements de coalition et le bicaméralisme égal. On appelle ça la loi du contrepas.

● Royaume Uni
Liberal democrats
Lorsqu’une élection générale sera déclenchée, nous serons prêts.  En tant que force majeure du «Remain», nous menons la lutte pour le stopper le Brexit et construisons une Grande-Bretagne plus libérale.

Joe Swinson (Liberal democrats, présidente)
- C'est un triste jour pour notre démocratie que de débattre de la question de savoir si le premier ministre va adhérer à la primauté du droit.
- Lorsque des élections surviendront, notre position sera claire et sans équivoque. Un gouvernement à majorité Lib Dems ne renégocierait pas le Brexit, nous l'annulerions en révoquant l'article 50 et en restant dans l'UE.
- Ce soir a été une mauvaise journée pour la démocratie parlementaire. Le premier ministre joue le pays à la roulette aux jeux. Aujourd'hui, le Parlement est fermé pendant cinq semaines dans un contexte de crise nationale.
- J'aimerais bien avoir la chance de me battre contre Boris Johnson dans une élection et je suis sûr que nous ferions des gains significatifs.
- La Chambre des communes vote 311-302 pour forcer le gouvernement à publier des documents sur ce que signifierait un «Brexit sans accord» pour notre NHS, nos emplois et notre approvisionnement alimentaire – et aussi pour révéler des détails sur leur décision honteuse de fermer le Parlement en ce moment vital.

Edward Davey (Liberal democrats, député)
- Les libéraux-démocrates mettront un terme à ce désordre du Brexit. Immédiatement. Nous révoquerons l'article 50 et maintiendrons le Royaume-Uni dans l'UE
- Notre position est claire : Le Royaume-Uni est mieux placé pour diriger de l'intérieur de l'UE, c'est pourquoi nous sommes catégoriquement opposés au Brexit.
- Une nouvelle défaite pour Boris Johnson lors du débat en urgence au Parlement. Les Libéraux-Démocrates continueront à se battre pour empêcher un dangereux non-accord, pour protéger notre démocratie et pour nous sortir de ce désordre du Brexit avec un vote populaire.

Irina Von Wise (Liberal democrats, député)
Nous avons besoin de nos partenaires européens maintenant plus que jamais. Ne vous laissez pas avoir par Boris Johnson, mais donnez une voix au peuple britannique. Nous avons marre du Brexit. Il est temps d'en finir avec cette catastrophe et arrêter le Brexit.

Caroline Voaden (Liberal democrats, députée)
Un Brexit sans accord n'est pas un dos d’âne pour le Sud-Ouest [de l’Angleterre], il détruirait les moyens de subsistance des populations ;

Alistair Carmichael (Liberal democrats, député)
Je ne comprends pas pourquoi Boris Johnson a si peur de mettre son Brexit aux voix du peuple.

Chuck Umunna (Liberal democrats, député)
- Les Libéraux-Démocrates sont le choix numéro un pour les prochaines élections générales pour ceux qui s'opposent au Brexit. Notre position est claire et sans ambiguïté. Un gouvernement libéral-démocrate majoritaire ne renégocierait pas le Brexit, nous mettrions fin au Brexit
- Il n’y a pas de place pour les modérés, que ce soit au sein du Parti travailliste ou du Parti conservateur...Les gens affluent vers le porte-drapeau pour les valeurs libérales et internationalistes dans ce pays : les libéraux démocrates/
- Les conservateurs de Chambre des communessont occupés à crier contre Jo Swinson juste parce qu'elle dit qu’un gouvernement à majorité LibDems  révoquerait l’article 50 [sur le Brexit]. Nous ne nous excusons pas de vouloir stopper le Brexit et rester dans l’UE.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- Nous allons continuer d'investir dans les Canadiens et de rendre la vie plus abordable afin que vous puissiez continuer de bâtir un meilleur avenir pour vos enfants.
- Halifax a été durement touché par l’ouragan, et plusieurs personnes sont toujours privées d’électricité. Le maire Mike Savage et moi allons continuer à discuter des meilleurs manières d’aider les Haligoniens à reconstruire et à se remettre sur pied.
- Les forces armées du Canada sont présentes dans l’est du pays pour aider les citoyens suite au passage de l’ouragan Dorian. Je tiens à les remercier sincèrement pour le travail remarquable qu'ils font sur le terrain. Vous faites une réelle différence dans nos communautés.

Ginette Petipas Taylor (ministre de la Santé)
Toutes les deux heures, un Canadien se suicide. En cette Journée mondiale de prévention du suicide, nous nous engageons à combattre la stigmatisation et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver des vies et bâtir une société qui favorise la santé mentale de tous.

Jean-Yves Duclos (ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social)
L’investissement dans les systèmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfantsest l’un des meilleurs investissements que nous puissions faire pour la classe moyenne. Nous aidons les familles avec un meilleur accès à des services de garde abordables et de qualité.

Parti Libéral
Les conservateurs disent que le gouvernement libéral a augmenté le coût de la vie pour les familles de la classe moyenne, mais les faits les contredisent. En réalité, une famille typique de la classe moyenne a maintenant 2000 $ de plus chaque année, par rapport à 2015.

● Etats-Unis
Parti démocrate
- Coupe dans les programmes de protection sociale tout en remplissant les poches des riches ? Cette administration est si horriblement déconnectée du peuple américain.
- C'est ridicule. L'argent destiné à soutenir les familles militaires à travers le pays et à l'étranger a disparu… pour payer le mur de Trump. Qu'est-il advenu du fait que le Mexique paie pour cela ?
- L'année dernière, Donald Trump a menti sur le fait que les constructeurs automobiles se déplaçaient en Caroline du Nord. La vérité ? Il y a eu un chiffre faramineux de zéro nouvelles usines de voitures ou d'agrandissements annoncés en Caroline du Nord sous Trump.
- Les promesses de Trump de redresser le secteur manufacturier sont totalement mensongères. Le Wisconsin et la Pennsylvanie ont perdu plus de 12 000 emplois dans le secteur manufacturier cette année.
- Moins d'un quart des personnes interrogées s'attendent à une réforme «significative» des armes à feu. Ils savent que Trump et les Républicains placent l’argent de la NRA avant la sécurité du peuple américain.

Nancy Pelosi (Parti démocrate, speaker de la Chambre des représentants)
- La perte inimaginable et l'héroïsme inoubliable du 11 Septembre sont gravés à jamais dans le souvenir de chaque Américain qui a vécu cette horrible journée. Nous n'oublierons jamais.
- [11 septembre 2001] Nous devons toujours nous rappeler comment le véritable esprit de grandeur américaine – la compassion, la générosité et l’engagement envers les idéaux de liberté, de justice et d’égalité – a permis à chaque communauté de vivre l’un des moments les plus sombres de l’Amérique.
- La décision cruelle deDonald Trump expose deux millions de personnes de plus à être sans assurance maladie. Les Démocrates de la Chambre se battent contre les attaques incessantes du GOP contre les soins de santé et les personnes atteintes de maladies préexistantes.
- Dix-huit ans après le 11 septembre, nous demeurons émerveillés par la bravoure dont ont fait preuve l'équipage et les passagers du vol 93 de United. Ce matin, nous avons pris un moment pour honorer leur mémoire au Mémorial du Vol 93.
- Après un nouvel été marqué par la violence armée, les Américains en ont assez de l’inaction du leader des sénateurs républicains au Sénat McConnell. Il est temps pour lui de permettre enfin un vote salvateur sur la loi adoptée par la Chambre pour élargir la vérification des antécédents.
- Quatre cents ans après le débarquement des premiers Africains asservis à Jamestown, nous ne pouvons laisser cette période sombre de notre histoire nous échapper de notre mémoire. Nous avons le devoir de nous souvenir – et de faire ce qu'il faut à tous ceux qui sont touchés par l'héritage de l'esclavage en Amérique.
- Le départ soudain de John Bolton est un symbole du désarroi qui a déconcerté nos alliés depuis le premier jour de l'administration Trump. Un leadership constant et une politique étrangère stratégique sont essentiels pour assurer la sécurité nationale de l’Amérique.

Carolyn Maloney (Parti démocrate, représentante)
Les droits des femmes. Contrôle des armes. Réduction des prix des médicaments. Équité des paiements. Action climatique. Congé familial payé. Tenue par nos premiers intervenants. Promouvoir les droits civils. Combattre la corruption. Assurer l'égalité pour tous. Les démocrates font leur travail à la chambre des représentants. C'est au tour des républicains de le faire au Sénat…

Barack Obama (Parti démocrate, ancien président des Etat-Unis
- Alors que nous nous souvenons de ceux que nous avons perdus le 11 septembre, nous nous souvenons aussi de l'esprit d'unité et de solidarité qui a défini les semaines et les mois suivants. En ce jour de service, je réfléchis à tous ceux qui travaillent encore pour embrasser cet esprit, aujourd'hui et chaque jour.
- [La carte électorale de la Caroline du Nord pour la législature de l’État sont inconstitutionnelles et doivent être redessinées avant les élections de 2020] Cette décision est une grande victoire pour la Caroline du Nord, et pour nous tous. Les électeurs devraient choisir leurs représentants, pas l'inverse. Cette victoire est la preuve que le changement est toujours à notre portée, sur le charcutage électoral, le droit de vote, et bien plus encore.

Hillary Clinton (Parti démocrate, ancienne secrétaire d’Etat)
Les enfants ne devraient pas apprendre à se camoufler et se cacher à l'école. Ils devraient apprendre que nous, les adultes responsables de leur protection, agirons pour les garder en sécurité.

Third Way
Les résultats des élections de 2018 concernant les victoires des représentants et des gouverneurs démocrates modérés montrent que 89% de l’amélioration de leurs résultats par rapport à 2016 est venue de personnes qui ont changé leur vote.


Propos centristes. Monde – Reconstruire le Centre en Belgique; empêcher le Brexit de Johnson; Obama veut empêcher le charcutage électoral…
Voici une sélection, ce 12 septembre 2019, des derniers propos tenus par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux dans l’Union européenne et dans le monde.

► Union européenne
Renew Europe
Dacian Ciolos (Renew Europe, président, Roumanie)
- C'est formidable de voir une Commission équilibrée entre les sexes, avec une structure qui correspond aux priorités fondatrices de Renew Europe. Nous évaluerons attentivement l'expertise des commissaires désignés par rapport à leurs portefeuilles proposés. Tous les candidats devront représenter et défendre les valeurs européennes.
- Les portefeuilles offerts à nos candidats reflètent la haute qualité de nos candidats et de nos priorités politiques. Les valeurs européennes sont en sécurité entre leurs mains et nous sommes bien placés pour pousser à une compétitivité renforcée et à la durabilité.
- C'est génial de voir plus d'équilibre entre les sexes à la Commission européenne, une demande clé de la famille Renew Europe, avec une structure qui accepte aussi le besoin d'équilibre géographique, en adéquation avec les priorités fondatrices de Renew Europe.

Sophie In’t Veld (Renew Europe, députée, PaysBas)
- La création à la Commission européenne d'un portefeuille «Protection du mode de vie européen» en réponse aux «craintes et préoccupations légitimes concernant l'impact de la migration irrégulière» est totalement malavisée et répréhensible.  Ursula Von Der Leyen devrait la retirer avant le vote de confiance au Parlement eurppéen.
- Tout le monde reconnaît lentement au Conseil européen que l'état de droit est sous pression croissante dans les États membres et que nous devons développer un mécanisme unique ayant une large portée pour y faire face.

● Allemagne
Christian Lindner (FDP, président)
- Protection du climat par la renonciation, l'interdiction, l'ascèse: personne ne nous suivra dans le monde. Beaucoup de gens ne peuvent pas renoncer à la prospérité parce qu'ils n'en ont pas encore. Au lieu de devenir les champions du monde de la morale, nous devrions devenir les champions du monde de la technologie !
- Avant d'inviter l'ensemble de l'Europe à la politique à crédit, nous devrions utiliser une loi sur l'accélération de la planification pour utiliser les fonds disponibles. S’ils  ne sont pas suffisants, nous pouvons supprimer les subventions et vendre des actions de télécommunications pour promouvoir les infrastructures.

● Belgique
Maxime Prévot (cdH, président)
- Nos populations ont profondément besoin d’humanisme. L’enjeu de demain n’est pas de le dire ou de l’écrire, mais de le vivre.
- Le temps disponible, les espaces de vie, le lien aux autres, la capacité d’aller de l’avant, de poser des actes qui nous identifient, voila ce qui détermine le goût de la vie, la saveur, la qualité. Ces enjeux, ils seront au cœur de notre réflexion.
- Parce que la vie – une vie de qualité – c’est maintenant, nous avons au moins trois grands chantiers devant nous: celui du temps et de la mobilité, celui de recréer une forte cohésion sociale et enfin notre ADN, mettre chaque être humain en position de prendre sa vie en main.
- Recentrons-nous sur l’essentiel : pensons plus loin, plus large et plus haut, au-delà de l’immédiateté !
- Aujourd’hui beaucoup veulent tout simplement pouvoir vivre leur vie, pas la subir; réussir sa vie, pas réussir dans la vie. Il faut prendre les choses en main pour réinventer de nouvelles manières de vivre nos vies quotidiennes. Pour mener une vie de qualité, tout simplement.
- Ma conviction, c’est que même sans le réchauffement climatique, un changement de modèle serait souhaitable. La planète s’épuise. Les êtres humains s’épuisent aussi. Nos vies saturées de contraintes sont devenues complexes, jusqu’à en devenir inhumaines.
- Les experts ne cessent de nous le dire, les jeunes de nous le rappeler : notre manière de vivre n’est plus soutenable. Nous devons apprendre à vivre autrement. C’est un fait. C’est incontestable. Mais c’est loin d’être une catastrophe.
- Les citoyens, les femmes, les hommes de notre pays aspirent à vivre des vies plus simples, plus douces, plus chaleureuses, plus en relation, plus heureuses tout simplement. C’est peu dire que nous avons du boulot!
- L'essentiel? C’est se soigner décemment, c’est une mobilité fluide, c’est appréhender le vieillissement de la population, c’est un air qui n’est pas pollué… C’est se recentrer sur les préoccupations de la qualité de vie.
- On veut redevenir une formation politique qui pèse, et donc 20% c'est l'objectif que nous nous donnons. (…) On veut renouer avec les 20%, mais pas en se jetant dans les bras d’un autre parti.

● Espagne
Albert Rivera (Ciudadanos, président)
Monsieur Sanchez souhaite qu’«un jour» le séparatisme respecte la Constitution !!... Il est le président du gouvernement, il doit agir!  C'est le monde à l'envers, nous constitutionnalistes sommes criminalisés tandis que le «sanchismo» pactise avec Torra et Otegi [indépendantistes].

Inés Arrimadas (Ciudadanos, députée)
- Le gouvernement bloque les initiatives de l'opposition tout en ne donnant le feu vert qu'à celles du PSOE, même si elles ont été enregistrées beaucoup plus tard. Batet [présidente de la chambre des députés], au lieu de défendre tous les députés, joue à faire du Sanchez.
- Dans la Catalogne de Torra [indépendantiste], vous pouvez inonder l'espace public de plastique jaune, attaquer les partis constitutionnalistes et couper les rues en toute impunité. Mais si vous avez l'idée de mettre l'hymne espagnol, ils vous identifient immédiatement. Mais Sanchez dit qu'il ne se passe rien ici.

● Italie
Nicola Zinageretti (Partito democratico, secrétaire général)
- Le Premier ministre Giuseppe Conte qui a clairement mis l'accent sur la réforme du règlement de Dublin en Europe en trouvant la convergence avec la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L'Italie revient en première ligne en Europe et constitue un premier pas vers le changement que nous souhaitons depuis longtemps.

Matteo Renzi (Partito democratico, sénateur et ancien président du conseil)
- On ne fait pas de politique avec des ressentiments personnels, mais on met le bien commun au centre. Bon travail au nouveau gouvernement, vive l’Italie.
- Pour Salvini, il faut un système qui sache qui a gagné le soir même des élections. De beaux désirs. Un oui au référendum constitutionnel suffisait. Il a gagné le non, et maintenant nous avons les gouvernements de coalition et le bicaméralisme égal. On appelle ça la loi du contrepas.

● Royaume Uni
Liberal democrats
Lorsqu’une élection générale sera déclenchée, nous serons prêts.  En tant que force majeure du «Remain», nous menons la lutte pour le stopper le Brexit et construisons une Grande-Bretagne plus libérale.

Joe Swinson (Liberal democrats, présidente)
- C'est un triste jour pour notre démocratie que de débattre de la question de savoir si le premier ministre va adhérer à la primauté du droit.
- Lorsque des élections surviendront, notre position sera claire et sans équivoque. Un gouvernement à majorité Lib Dems ne renégocierait pas le Brexit, nous l'annulerions en révoquant l'article 50 et en restant dans l'UE.
- Ce soir a été une mauvaise journée pour la démocratie parlementaire. Le premier ministre joue le pays à la roulette aux jeux. Aujourd'hui, le Parlement est fermé pendant cinq semaines dans un contexte de crise nationale.
- J'aimerais bien avoir la chance de me battre contre Boris Johnson dans une élection et je suis sûr que nous ferions des gains significatifs.
- La Chambre des communes vote 311-302 pour forcer le gouvernement à publier des documents sur ce que signifierait un «Brexit sans accord» pour notre NHS, nos emplois et notre approvisionnement alimentaire – et aussi pour révéler des détails sur leur décision honteuse de fermer le Parlement en ce moment vital.

Edward Davey (Liberal democrats, député)
- Les libéraux-démocrates mettront un terme à ce désordre du Brexit. Immédiatement. Nous révoquerons l'article 50 et maintiendrons le Royaume-Uni dans l'UE
- Notre position est claire : Le Royaume-Uni est mieux placé pour diriger de l'intérieur de l'UE, c'est pourquoi nous sommes catégoriquement opposés au Brexit.
- Une nouvelle défaite pour Boris Johnson lors du débat en urgence au Parlement. Les Libéraux-Démocrates continueront à se battre pour empêcher un dangereux non-accord, pour protéger notre démocratie et pour nous sortir de ce désordre du Brexit avec un vote populaire.

Irina Von Wise (Liberal democrats, député)
Nous avons besoin de nos partenaires européens maintenant plus que jamais. Ne vous laissez pas avoir par Boris Johnson, mais donnez une voix au peuple britannique. Nous avons marre du Brexit. Il est temps d'en finir avec cette catastrophe et arrêter le Brexit.

Caroline Voaden (Liberal democrats, députée)
Un Brexit sans accord n'est pas un dos d’âne pour le Sud-Ouest [de l’Angleterre], il détruirait les moyens de subsistance des populations ;

Alistair Carmichael (Liberal democrats, député)
Je ne comprends pas pourquoi Boris Johnson a si peur de mettre son Brexit aux voix du peuple.

Chuck Umunna (Liberal democrats, député)
- Les Libéraux-Démocrates sont le choix numéro un pour les prochaines élections générales pour ceux qui s'opposent au Brexit. Notre position est claire et sans ambiguïté. Un gouvernement libéral-démocrate majoritaire ne renégocierait pas le Brexit, nous mettrions fin au Brexit
- Il n’y a pas de place pour les modérés, que ce soit au sein du Parti travailliste ou du Parti conservateur...Les gens affluent vers le porte-drapeau pour les valeurs libérales et internationalistes dans ce pays : les libéraux démocrates/
- Les conservateurs de Chambre des communessont occupés à crier contre Jo Swinson juste parce qu'elle dit qu’un gouvernement à majorité LibDems  révoquerait l’article 50 [sur le Brexit]. Nous ne nous excusons pas de vouloir stopper le Brexit et rester dans l’UE.

► Monde
● Canada
Justin Trudeau (Premier ministre)
- Nous allons continuer d'investir dans les Canadiens et de rendre la vie plus abordable afin que vous puissiez continuer de bâtir un meilleur avenir pour vos enfants.
- Halifax a été durement touché par l’ouragan, et plusieurs personnes sont toujours privées d’électricité. Le maire Mike Savage et moi allons continuer à discuter des meilleurs manières d’aider les Haligoniens à reconstruire et à se remettre sur pied.
- Les forces armées du Canada sont présentes dans l’est du pays pour aider les citoyens suite au passage de l’ouragan Dorian. Je tiens à les remercier sincèrement pour le travail remarquable qu'ils font sur le terrain. Vous faites une réelle différence dans nos communautés.

Ginette Petipas Taylor (ministre de la Santé)
Toutes les deux heures, un Canadien se suicide. En cette Journée mondiale de prévention du suicide, nous nous engageons à combattre la stigmatisation et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver des vies et bâtir une société qui favorise la santé mentale de tous.

Jean-Yves Duclos (ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social)
L’investissement dans les systèmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfantsest l’un des meilleurs investissements que nous puissions faire pour la classe moyenne. Nous aidons les familles avec un meilleur accès à des services de garde abordables et de qualité.

Parti Libéral
Les conservateurs disent que le gouvernement libéral a augmenté le coût de la vie pour les familles de la classe moyenne, mais les faits les contredisent. En réalité, une famille typique de la classe moyenne a maintenant 2000 $ de plus chaque année, par rapport à 2015.

● Etats-Unis
Parti démocrate
- Coupe dans les programmes de protection sociale tout en remplissant les poches des riches ? Cette administration est si horriblement déconnectée du peuple américain.
- C'est ridicule. L'argent destiné à soutenir les familles militaires à travers le pays et à l'étranger a disparu… pour payer le mur de Trump. Qu'est-il advenu du fait que le Mexique paie pour cela ?
- L'année dernière, Donald Trump a menti sur le fait que les constructeurs automobiles se déplaçaient en Caroline du Nord. La vérité ? Il y a eu un chiffre faramineux de zéro nouvelles usines de voitures ou d'agrandissements annoncés en Caroline du Nord sous Trump.
- Les promesses de Trump de redresser le secteur manufacturier sont totalement mensongères. Le Wisconsin et la Pennsylvanie ont perdu plus de 12 000 emplois dans le secteur manufacturier cette année.
- Moins d'un quart des personnes interrogées s'attendent à une réforme «significative» des armes à feu. Ils savent que Trump et les Républicains placent l’argent de la NRA avant la sécurité du peuple américain.

Nancy Pelosi (Parti démocrate, speaker de la Chambre des représentants)
- La perte inimaginable et l'héroïsme inoubliable du 11 Septembre sont gravés à jamais dans le souvenir de chaque Américain qui a vécu cette horrible journée. Nous n'oublierons jamais.
- [11 septembre 2001] Nous devons toujours nous rappeler comment le véritable esprit de grandeur américaine – la compassion, la générosité et l’engagement envers les idéaux de liberté, de justice et d’égalité – a permis à chaque communauté de vivre l’un des moments les plus sombres de l’Amérique.
- La décision cruelle deDonald Trump expose deux millions de personnes de plus à être sans assurance maladie. Les Démocrates de la Chambre se battent contre les attaques incessantes du GOP contre les soins de santé et les personnes atteintes de maladies préexistantes.
- Dix-huit ans après le 11 septembre, nous demeurons émerveillés par la bravoure dont ont fait preuve l'équipage et les passagers du vol 93 de United. Ce matin, nous avons pris un moment pour honorer leur mémoire au Mémorial du Vol 93.
- Après un nouvel été marqué par la violence armée, les Américains en ont assez de l’inaction du leader des sénateurs républicains au Sénat McConnell. Il est temps pour lui de permettre enfin un vote salvateur sur la loi adoptée par la Chambre pour élargir la vérification des antécédents.
- Quatre cents ans après le débarquement des premiers Africains asservis à Jamestown, nous ne pouvons laisser cette période sombre de notre histoire nous échapper de notre mémoire. Nous avons le devoir de nous souvenir – et de faire ce qu'il faut à tous ceux qui sont touchés par l'héritage de l'esclavage en Amérique.
- Le départ soudain de John Bolton est un symbole du désarroi qui a déconcerté nos alliés depuis le premier jour de l'administration Trump. Un leadership constant et une politique étrangère stratégique sont essentiels pour assurer la sécurité nationale de l’Amérique.

Carolyn Maloney (Parti démocrate, représentante)
Les droits des femmes. Contrôle des armes. Réduction des prix des médicaments. Équité des paiements. Action climatique. Congé familial payé. Tenue par nos premiers intervenants. Promouvoir les droits civils. Combattre la corruption. Assurer l'égalité pour tous. Les démocrates font leur travail à la chambre des représentants. C'est au tour des républicains de le faire au Sénat…

Barack Obama (Parti démocrate, ancien président des Etat-Unis
- Alors que nous nous souvenons de ceux que nous avons perdus le 11 septembre, nous nous souvenons aussi de l'esprit d'unité et de solidarité qui a défini les semaines et les mois suivants. En ce jour de service, je réfléchis à tous ceux qui travaillent encore pour embrasser cet esprit, aujourd'hui et chaque jour.
- [La carte électorale de la Caroline du Nord pour la législature de l’État sont inconstitutionnelles et doivent être redessinées avant les élections de 2020] Cette décision est une grande victoire pour la Caroline du Nord, et pour nous tous. Les électeurs devraient choisir leurs représentants, pas l'inverse. Cette victoire est la preuve que le changement est toujours à notre portée, sur le charcutage électoral, le droit de vote, et bien plus encore.

Hillary Clinton (Parti démocrate, ancienne secrétaire d’Etat)
Les enfants ne devraient pas apprendre à se camoufler et se cacher à l'école. Ils devraient apprendre que nous, les adultes responsables de leur protection, agirons pour les garder en sécurité.

Third Way
Les résultats des élections de 2018 concernant les victoires des représentants et des gouverneurs démocrates modérés montrent que 89% de l’amélioration de leurs résultats par rapport à 2016 est venue de personnes qui ont changé leur vote.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire