mercredi 7 octobre 2020

Actualités du Centre. 102 sénateurs centristes après le renouvellement

Sénat

Les élections sénatoriales du 29 septembre n’ont pas bouleversé les équilibres de la Haute assemblée où la Droite domine toujours.

Du côté du Centre, trois groupes occupent l’espace central: l’Union centriste (UC), le Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) et le Rassemblement démocrate, progressiste et indépendant (RDPI), anciennement LaREM, et qui est constitué de tous les sénateurs qui soutiennent le Président de la République et le Gouvernement.

Le plus important demeure l’UC avec 54 membres (qui en a gagné trois) puis vient le RDPI (stable) avec 23 membres et le RDSE (également stable) avec 15 membres.

Le (RDPI) dont le président est François Patriat est constitué de tous les sénateurs (hors ceux du MoDem) qui soutiennent le Président de la République et le Gouvernement.

A l’UC on trouve les sénateurs de l’UDI et ceux du MoDem qui cohabitent dans le même groupe alors que les premiers sont dans l’opposition et les seconds dans la majorité.

L’UC ne s’embarrasse point d’accueillir des sénateurs qui s’opposent comme tente de le justifier son président, Hervé Marseille, lui-même membres de l’UDI:

«Notre maison est grande, les gens viennent avec leurs opinions et n’en changent pas en arrivant. Nous avons toutes les identités de centristes, UDI, Modem ou des gens proches de la majorité présidentielle comme Arnaud de Belenet.»

Et d’ajouter à la confusion en se disant «ravi de renforcer le poids de son groupe au sein de la majorité sénatoriale» qui, faut il le préciser est opposée à la majorité présidentielle…

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires anonymes ne sont pas publiés ainsi que ceux qui seraient insultants ou qui ne concernent pas le Centre et le Centrisme.