mercredi 4 janvier 2012

Actualités du Centre – Jean Arthuis juge «extravagant» le propos de Bayrou sur la TVA sociale et menace de se «fâcher» avec lui s’il ne change pas d’avis


A peine rallier à François Bayrou, Jean Arthuis menace celui-ci d’un clash. Car il n’a pas digéré les propos du leader du Mouvement démocrate sur la TVA sociale que le sénateur de la Mayenne défend bec et ongle depuis près de dix ans et qui en a fait son étendard malgré les préventions de nombre de centristes, à la fois au MoDem et au Nouveau centre.
Dans une interview au Journal du Dimanche, à la remarque «Vous soutenez François Bayrou qui, mardi midi lors de ses vœux à la presse, a émis des ‘réserves’ envers la TVA sociale», il a répondu «Ça ne va pas dans le sens où je l'entends. Lors de ses vœux, François Bayrou a dit quelque chose d'extravagant: ‘Qui peut prétendre qu'une augmentation de cinq points de la TVA n'aurait pas d'effet sur le pouvoir d'achat des salariés’. Mais bon dieu de bon dieu! Si on augmente de cinq points la TVA, ça veut dire qu'on a 50 milliards de recettes supplémentaires. Cela permet en conséquence de faire baisser de 50 milliards les cotisations sociales – c'est-à-dire celles destinées à financer les allocations familiales et une partie de l'assurance-maladie. Et du coup, on va pouvoir mettre sur le marché des produits à un prix hors-taxe très inférieur à celui d'aujourd'hui. Il n'y aura pas d'inflation sur les produits fabriqués en France. C'est ce mécanisme, la TVA sociale, que François Bayrou semble avoir du mal à comprendre. Mais j'ai bon espoir d'arriver à le convaincre».
Et à la remarque «François Bayrou a toutefois déclaré que personne n'avait réussi à lever ses réserves sur la TVA sociale pour le moment», il a affirmé, «Et bien, si c'est ça, il y a un moment où on se fâchera».

Aucun commentaire: