mercredi 7 décembre 2016

Présidentielle 2017. Sondage: Macron entre 14 et 19%, Bayrou entre 6 et 8%

Manuel Valls, Emmanuel Macron & François Bayrou
Selon la septième vague du sondage BVA pour Orange et la presse régionale sur la présidentielle, Emmanuel Macron obtient entre 14% et 19% des intentions de vote au premier tour et François Bayrou entre 6% et 8%.
Ce sondage est le premier réalisé après la déclaration de candidature de Manuel Valls à la primaire du PS.
Trois cas de figure ont été testés par l’institut BVA.
Dans le premier où Valls est le candidat du PS, celui-ci obtient 13% des intentions de vote contre 14% à Emmanuel Macron qui se place en troisième position à égalité avec Jean-Luc Mélenchon et derrière François Fillon et Marine Le Pen, tous les deux à égalité avec 24%, François Bayrou se classant en sixième position avec 6%.
Dans le deuxième où Arnaud Montebourg est le candidat du PS, celui-ci obtient 6,5% des intentions de vote contre 19% à Emmanuel Macron qui devance Jean-Luc Mélenchon à 13% et François Bayrou à 8% tandis qu’il est devancé par François Fillon à 23% et Marine Le Pen qui vire en tête avec 24%.
Dans le troisième, BVA a testé un cas de figure improbable où ni Macron, ni Bayrou ne seraient présents pour évaluer le potentiel de Valls.
Dans cette hypothèse, Manuel Valls, candidat du PS, obtient 21% des voix et est devancé par Marine Le Pen à 26% et François Fillon à 29%.
Ce que nous dit ce sondage est que les candidatures d’Emmanuel Macron, de Manuel Valls et de François Bayrou labourent les mêmes terres, représentant un potentiel de 33% d’intentions de vote, soit mieux que celle de Fillon ou de Le Pen, confirmant une certaine appétence des Français pour l’axe central (allant de la droite modérée à la gauche modérée en passant par le Centre).
Pour autant, si seul Valls représentait cet axe central, il n’obtiendrait que 21% d’intentions de vote soit une déperdition de 12 points.
Par ailleurs, le score très bas de Bayrou constaté dans les sondages précédents se confirme, lui posant un problème quant à sa présence lors de cette présidentielle.
Enfin, Macron fait la course en tête dans cet espace politique depuis maintenant assez longtemps pour qu’il devienne bientôt le troisième homme incontournable de 2017.
(Sondage BVA réalisé du 2 au 4 décembre 2016 par internet auprès d’un échantillon de 934 personnes, âgées de plus de 18 ans et représentatives de la population française / méthode des quotas / marge d’erreur de 3 points)


Alexandre Vatimbella



A lire aussi:



Aucun commentaire: