jeudi 6 avril 2017

L’Editorial d’Alexandre Vatimbella. Non, monsieur Fillon, nous ne voulons pas d’un «copycat» de Trump en France

Pour ceux qui suivent de loin la politique américaine, il faut qu’ils sachent que Donald Trump continue ses frasques, qu’il ment toujours autant, qu’il utilise toujours autant la théorie du complot sans apporter la moindre preuve à ce qu’il affirme, essayant ainsi de détourner sans cesse l’attention à ses agissements suspects et à son incompétence notoire ainsi qu’à sa méconnaissance totale de son pays et des affaires du monde.
Quant à toutes ses promesses, comme celle d’abroger la loi sur l’assurance-santé d’Obama, elles tombent les unes après les autres dans le puits sans fond des mensonges électoraux.
Autour de lui, des personnages malfaisants et extrémistes dont le seul but est de détruire toute l’organisation démocratique du pays pour mettre la leur à place.
Quant on sait qu’ils sont d’extrême-droite, racistes, xénophobes, populistes et démagogues comme leur chef mais aussi des incapables qui diffusent sans cesse des théories complotistes, on a de quoi frémir.
Tous les jours, les médias tentent, tant bien que mal, de dénoncer son comportement, de pointer ses mensonges, de le mettre en face de ses imbécilités.
Même s’il possède encore des partisans, il a le plus mauvais taux d’approbation de tous les présidents depuis que les enquêtes d’opinion existent.
Mais il est toujours président…
Comme je l’ai écrit pendant plus d’un an, cet homme est un danger pour les Etats-Unis et le monde, un homme sans aucune dignité et sans aucune valeur qui nous menace d’un chaos.
Et, aujourd’hui, je dis, non seulement il faut absolument barrer la route à Marine Le Pen, une admiratrice de Trump, mais aussi à François Fillon qui est le «copycat» absolu du milliardaire démagogue et populiste, c’est-à-dire, selon sa définition, un vulgaire imitateur agissant de manière similaire au comportement d’un autre et popularisé par les médias.
Nous ne reviendrons pas sur toutes les déclarations passées de monsieur Fillon que nous avons largement reproduites et commentées ici, elles parlent malheureusement d’elles-mêmes et démontrent jusqu’à la nausée son utilisation de la stratégie de Trump pour parvenir au pouvoir et tenter de couvrir tous ces agissements répréhensibles, toutes ses amitiés sulfureuses et ses compromissions avec quelques dictateurs parmi les pires que porte cette planète.
Prenons, ses derniers propos aujourd’hui sur France Inter où il a dit sans rire qu’il attaquerait en justice les responsables du complot qui le vise après les présidentielles car il avait toutes les preuves (les dates, les noms, les agissements, etc.) qui prouvent qu’on veut l’abattre et l’empêcher d’être à l’Elysée.
Mais monsieur Fillon, au lieu de menacer, d’insinuer, de vous poser en victime, agissez, publiez vos informations et attaquez en justice immédiatement!
Si vous avez des informations et des preuves, vous les devez aux Français puisque vous voulez qu’ils vous accordent leur confiance pour les cinq prochaines années.
Ce n’est pas en insinuations détestables et en sous-entendus grossiers que vous démontrez quoi que ce soit.
Et si vous n’avez rien à donner, alors, taisez-vous et n’abîmez pas encore plus la démocratie et la république comme le fait tous les jours que Dieu fait, Donald Trump aux Etats-Unis.
Car, lui aussi, pour se sortir de se propre fange, il a attaqué un président, Barack Obama, l’accusant, comme vous le faites à propos de Hollande, de complot contre lui.
Et comme vous, le démagogue populiste américain a été incapable de donner la moindre preuve de ses assertions.
Et je ne parle même pas de votre amitié avec Vladimir Poutine que vous avez rappelée le soir du grand débat, le 4 avril dernier, au moment même où son allié et ami, Assad, envoyait avec sa permission, du gaz sarin sur des enfants dont une trentaine sont morts dans des souffrances atroces.
Vous me direz que c’est dans la droite ligne de l’avion civil abattu par ses missiles au-dessus de l’Ukraine qu’il a envahi et qui a fait tant de morts dont des enfants.
Mais c’est vrai que le maître de Russie aime bien les thèses complotistes, comme vous.
Qui êtes-vous, monsieur Fillon, pour prendre vos compatriotes en otage pour votre dérisoire ambition personnelle, pour vous sortir de vos sordides questions d’argent, vous qui êtes accusé de vous servir dans les caisses de l’Etat et qui affirmez sans rire ensuite que vous n’avez pas assez de revenus pour mettre de l’argent de côté.
C’est sans doute pourquoi vous vous faites offrir des costumes à 7000 euros et des montres à 10000 euros...
En fait, pour être exact et parler sans fioritures, monsieur Fillon, vous nous prenez pour des cons!
Et au lieu de faire profil bas, votre arrogance et votre déconnexion du monde réel vous amènent à vous poser en victime.
Monsieur Fillon, redescendez sur terre si vous le pouvez encore!
Comme osez-vous prétendre vouloir être le président des Français, représenter ce peuple de cons qui auraient cru tous vos propos qui montrent un homme aux aboies et qui ne peut se faire de n’avoir pas le boulot qu’il estime devoir lui revenir sans en avoir le début d’une capacité, surtout de celle qui font les chefs.
Quant à ceux qui vous soutiennent à LR, ceux qui ont fait en sorte qu’Alain Juppé ne soit pas le candidat de leur parti et ont remis ses clés à un homme comme vous, qu’ils arrêtent de pleurnicher, c’est de leur faute.
Qu’ils prennent leurs responsabilités.
Au moment où j’écris ces lignes, monsieur Fillon, il semble que vous n’ayez plus beaucoup de chances de vous faire élire le 7 mai prochain.
Mais, même si elles sont infimes, vous en avez encore.
Et, je le dis, voilà qui serait une catastrophe pour la France.
Alors, en tant que centriste, en tant que défenseur de la démocratie républicaine, en tant que personne attachée aux valeurs du Centre et du Centrisme, je dis non à un président malhonnête, menteur, complotiste et ami de Poutine.


1 commentaire:

JOJO a dit…

Oui l’élection de François FILLON serait un vrai scandale, la FRANCE 5e puissance du monde aurait alors l'allure d'une république bananière avec un président mis en examen. Sans balayer la présomption d'innocence et dans le doute il convient de s'abstenir. Les gens qui le soutiennent et votent pour lui n'ont donc aucune morale! Espérons que les Français ne commettrons pas cette forfaiture! Quelle honte!