dimanche 4 juin 2017

Vues du Centre – Alexandre Vatimbella & Jean-François Borrou. Pour un média centriste

Dans cette rubrique, nous publions les points de vue de personnalités centristes qui ne reflètent pas nécessairement ceux du CREC. Ces points de vue ont pour but d’ouvrir le débat et de faire progresser la pensée centriste.
Alexandre Vatimbella est le directeur du CREC
Jean-François Borrou est le pseudonyme d’un journaliste proche des idées centristes.

Aujourd’hui, il n’existe pas de quotidien national du Centre à l’instar de quotidiens de droite (Le Figaro, Le Parisien-Aujourd’hui en France, l’Opinion) ou de gauche (Le Monde, Libération).
Pareil pour les hebdomadaires où l’on trouve ceux de droite (Le Point, L’Express, le JDD) voire de la droite radicale et de l’extrême-droite (Valeurs Actuelles, Le Figaro Magazine) et ceux de gauche (L’Obs, Marianne, Le Canard Enchainé) mais aucun centriste.
Sans parler des chaines d’info où aucune n’a de tropisme centriste (avec, penchant à droite, un peu LCI, beaucoup CNews et énormément  BFMTV et à gauche, Franceinfo) comme c’est le cas des radios qui diffusent sur tout le territoire (France inter, RTL, Europe 1, etc.).
Evidemment, il y a bien des sites internet centristes (comme celui du CREC) mais ils n’ont pas la surface financière de la grande presse et des médias audiovisuels nationaux ainsi que, bien évidemment, leur notoriété.
Cette situation est bien dommage parce qu’elle ne permet pas aux idées centristes d’être traitées de manière approfondie.
Pire, souvent les médias en dehors même de leurs préférences idéologiques ont une fâcheuse tendance à ridiculiser le Centrisme, ses idées, ses valeurs et son projet politiques quand ils ne nient pas son existence même.
On l’a bien vu ces dernières années – avec, il est vrai, une aide involontaire des leaders centristes!
Mais, la caricature a atteint son plus haut degré avec la candidature d’Emmanuel Macron où furent raillés sans cesse et partout ses positionnements et les termes éminemment centristes, comme «ni gauche, ni droite», «en même temps», etc., qu’il a utilisés.
C’est pourquoi, la création d’un média centriste serait, non seulement, souhaitable mais, nous le pensons, une nécessité pour le débat démocratique.
Sans parler évidemment de l’explication de texte centriste qu’il pourrait donner de l’action du président de la république et de son gouvernement pour les cinq années à venir.
Peut-être se trouvera-t-il dans les soutiens d’Emmanuel Macron, certains qui auront l’envie et l’audace de se lancer dans une telle aventure.
Ce serait en tout cas bienvenu pour donner la voix médiatique à une pensée politique qui vaut bien mieux que la présentation qui en est faite actuellement.

Alexandre Vatimbella & Jean-François Borrou


Aucun commentaire: